MOTOGP 2021 : DANI PEDROSA CONFIRMÉ EN WILD CARD EN AUTRICHE… CRUTCHLOW ROULERA AUSSI!

 

Dani Pedrosa n’est pas que le pilote d’essai de KTM, il en est aussi et surtout le bienfaiteur et aussi celui du MotoGP, pour avoir amené à la victoire de tristes ‘brêles´ construites par des gens obstinés et qui enfilaient comme des perles, les départs fond de grille et les ratages en course…

Ce qui est insupportable en image de marque pour un constructeur passé maître dans toutes les disciplines du tout terrain, ils ont même construit une moto de trial, la T 325, mais seulement à quatre exemplaires car le marché était trop serré…

 

LA KTM DE TRIAL T 325

 

Mais les titres en cross, enduro et rallye raid pleuvent comme les obus à Gravelotte !

 

TOBY PRICE MULTIPLE VAINQUEUR DU DAKAR

 

Il est vrai aussi qu’à l’époque de la moto de trial autrichienne, Sammy Miller, onze fois champion d’Angleterre, est passé à Barcelone avec un concept de moto de trial deux temps et que le mondial deviendra une affaire catalane avec Ossa, Bultaco et Montesa.

Il faudra attendre le Français Gilles Burgat en 1981 pour voir l’arrivée des italiennes titrées, puis celle du Belge Eddy Lejeune qui donnera,lui, trois titres à Honda!

 

PEDROSA BIENFAITEUR DE KTM ET DU MOTOGP!

 

Bien entendu depuis que Dani Pedrosa a peu à peu (mais à pas de géant) transformé la KTM en machine à baffes, les mordus de la marque et les autres d’ailleurs, attendent de revoir sur SA moto, ce pilote ultra populaire qui a été un modèle de coéquipier pour Marc Marquez ´grande époque, gagnant quand le boss… avait un coup de mou!

Et fin metteur au point, ajouté à son poids plume, cela lui permettait d’arriver en bout de GP avec des pneus neufs.

Il a dû quitter le MotoGP car il en avait marre de se faire mal, il chutait peu mais quasiment à chaque fois, il se blessait.

Plus l’inévitable syndrome des loges, bref il en eu ras le bol et a arrêté de courir.

Mais avec encore l’envie de faire de la moto, son arrivée chez KTM lui va bien, il y a tout à faire sur la moto, une équipe d’ingés capable de faire des miracles en quelques jours et selon ses demandes, de l’argent, et du coup, le voilà autrichien d’adoption!

 

PLUS D’UN AN QUE KTM LUI DEMANDAIT DE ROULER EN WILD CARD!

 

Cela dit, l’Autriche et l’Espagne, ont longtemps fait partie d’un empire commun, dit Saint Empire Romain Germanique, dont le monarque était le Habsbourg, Charles Quint…

Mais Dani Pedrosa répondait à chaque fois qu’on lui posait la question… qu’il était ravi de son statut de développeur miracle mais que courir un GP, ne l’intéressait pas ou plus.

Mais KTM insistait beaucoup, on avait donc appris que la marque avait demandé une wild card pour le GP de Misano le 19 septembre prochain.

 

 

Et finalement ce mardi 20 juillet 2021, Dani a été annoncé ´officiellement’ pour l’épreuve Autrichienne du GP de Styrie au Spielberg, le 8 août sur le circuit du Red Bull Ring.

Il a désormais 35 ans et cela fera 955 jours qu’il n’a pas pris le départ d’un GP, on comprend que l’idée lui soit revenue en tête…

Misano ensuite se fera en fonction du ressenti de Dani en Autriche.

En fait, KTM essaie de le mettre sur une grille de départ depuis 2020 !

Dani a gagné 31 fois en MotoGP avant de quitter la scène et sa venue chez KTM en 2019.

Il est triple champion du monde, en 125 en 2003, en 250 en 2004 et 2005 mais pas en MotoGP.

En revanche il est trois fois vice-champion du monde et trois fois deuxième de cette catégorie!

 

 

Ce qu’en dit le principal intéressé… « Maintenant, c’est aussi intéressant de participer à une course. Parce qu’un joker comme celui-ci me donne une perspective complètement différente de celle lorsque je roule seul sur les pistes lors d’un test. Quand je regarde le GP à la TV, je peux ressentir ces choses. Mais quand je serai sur la piste avec mes collègues et que je serai sur la grille départ, je pourrai mieux ressentir ce qui se passe.

Et il poursuit et precise:

C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de participer à cette course en wildcard. Il va falloir m’habituer aux nouvelles stratégies de course. Que se passe-t-il en FP3 et en qualifications ? Que se passe-t-il au début ? Comment fonctionnent le nouveau dispositif de démarrage et le dispositif de réglage de la hauteur de caisse ? J’aimerais savoir comment ces nouveaux composants techniques se comportent dans les duels directs.

Avant de conclure :

Je ne sais pas si je peux reprogrammer ma tête en cliquant sur « Mode Course ! Mais je veux m’amuser le plus possible sur ce Grand Prix. Et j’espère que les fans apprécieront cet effort ».

 

LE RETOUR AUSSI DE CAL CRUTCHLOW

 

Quant à Cal Crutchlow il roulera trois ou quatre GP pour remplacer Morbidelli, toujours en rééducation depuis son opération du genou.

Il est officiellement pilote d’essai Yamaha et c’est donc son job, il en est ravi, même s’il roulera sur la ´brêle que de façon incompréhensible, Yamaha et Petronas ont confiée à Morbidelli alors qu’il était vice-champion du monde en 2020 sur une moto satellite et déjà vieille de deux ans !

 

CRUTCHLOW IS BACK!

 

Comme Valentino Rossi est toujours là, mais clairement il n’aime pas l’ambiance de son team où, contrairement à ce qu’il a été pendant des années, il n’est plus le chef, lorsqu’il parlait, personne ne mouftait même pas les Japonais.

L’an prochain il sera patron de sa propre Écurie Vr46, mais on ne sait toujours pas s’il roulera ou pas, son sponsor ´la firme pétrolière d’Arabie Aramci,  de 2022, le souhaite en tous cas. Et l’a clairement fait savoir…

Anyway, revoir Rossi, Crutchlow et Pedrosa sur une même grille de départ, c’est tout de même un truc qui met un peu le frisson…

Même si clairement aucun d’entre eux n’y va pour gagner…


Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et DR

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis