VICTOIRE TOYOTA DEVANT ALPINE AUX SIX HEURES DE MONZA EN MONDIAL WEC

 

 

 

Victoire ce dimanche 18 juillet aux 6 Heures de Monza, la manche Italienne du mondil d’endurance WEC, pour l’une des deux Toyota GR010 Hybrid, la N° 7, qui remporte sa première course cette année et qui s’offre le grand chelem après avoir réalisé le meilleur temps de chacune des séances des essais libres avant ensuite de signer la pole position. !

´

 

L’équipage formé du poleman, l’Argentin Jose Maria Lopez, du Britannique Mike Conway, et du Japonais Kamui Kobayashi, triomphent  en devançant de plus d’une minute d’avance l’Alpine A480  N°36 de la paire Française  Matthieu Vaxivière-Nicolas Lapierre, et du Brésilien André Negrao.

 

 

La troisième marche du podium revient à l’une des Oreca 07, de la catégorie LMP2, la N°22 du team United Autosports Du trio avec le Portugais Filipe Albuquerque, le Britannique Phil Hanson et le Suisse Fabio Scherer, évidemment victorieux de la catégorie LMP2.

De cette épreuve, on retiendra encore que l’une des deux toutes nouvelles Glickenhaus SCG 007 LMH Américaine, la N°709 a occupé la tête de la course, mais l’ancien double vainqueur des 24 Heures du Mans, le Français Romain Dumas, alors au volant a dû s’arrêter à son stand pour un changement de freins qui lui coûte 8 minutes et un possible podium, car Dumas et ses coéquipiers l’autre tricolore Franck Mailleux et le Britannique Richard Westbrook échouent au pied du podium à la quatrième place !

 

 

Quant à la seconde Toyota GR010 Hybrid, la N°8 du Suisse  Sébastien Buemi, du Néo-Zélandais Brendon Hartley et du Japonais Kazuki Nakajima, elle termine dernière à 43 tours de la voiture sœur, victorieuse.

Un résultat inquiétant avant le prochain rendez-vous, l’évènement de la saison, celui des 24 Heures du Mans, les 21 et 22 août prochains….pour les vainqueurs des deux premières courses de la saison en Belgique  à Spa et au Portugal à Portimao !

Le trio a rencontré une succession de soucis mécaniques, des problèmes de freins et de pompe à essence…

 

 

Signalons enfin que la seconde Glickenhaus SCG 007 LMH, la N°708 du Brésilien Pipo Derani, de l’Américain  Gustavo Menezes et du Français Olivier Pla, a t » contrainte à l’abandon à la suite de problèmes de boite de vitesse.

 

SUCCÈS UNITED EN LMP2

 

Le Team United Autosports décroche avec son Oreca 07 N°  sa deuxième victoire de la saison après avoir triomphé aux 6 Heures de Spa-Francorchamps, devançant de moins d’une minute l’Oreca 07 N°31 du Team Belge WRT confiée au Néerlandais Robin Frijns, au Français Charles Milesi et de l’Autrichien Ferdinand Habsburg-Lothringe.

L’équipe WRT de Vincent Vosse a su parfaitement bénéficié de l’entrée en piste de la voiture de sécurité, ce qui a permis à l’écurie de Zak Brown et Richard Dean de s’emparer de la tête et  de la conserver jusqu’au drapeau à damier.

Et, c’est l’Oreca 07 N°29 du Racing Team Nederland, qui finit troisième de cette catégorie LMP2, avec les Hollandais Frits van Eerd et Nyck de Vries et le Français Paul-Loup Chatin.

L’Oreca 07 de l’équipe Polonaise Inter Europol d’Alex Brundle, Renger van der Zande et Jakub Smiechowski termine quatrième, suite à un drive through pour Alex Brundle, coupable d’un contact avec l’Oreca 07 du RealTeam Racing de Loic Duval en début de course.

L’Oreca 07 N° 28 du Team Jota de Stoffel Vandoorne, Tom Blomqvist et Sean Gelael complètant le Top 5 des LMP2.

 

PORSCHE TRIOMPHE DEVANT FERRARI EN LMGT PRO

 

Dans la catégorie GTE Pro, Porsche bat Ferrari sur ses terres à l’issue d’une bataille pendant toute la durée de la course… Six heures durant entre la Porsche 911 RSR N°92 du duo Kévin Estre, Neel Jani et l’une des Ferrari F488 GTE, la N° 51 de la Scuderia AF Corse, de James Calado et Alessandro Pier Guidi.

Ces deux voitures ne se sont jamais quittées n’étant séparées que de quelques secondes !,

La victoire s’est finalement jouée en toute fin de course, lors d’un ultime arrêt ravitaillement express de la Ferrari !

 

 

La paire Kévin Estre-Neel Jani gagne en effet, Alessandro Pier Guidi stoppant au stand pour un ravitaillement éclair en carburant alors qu’il ne restait plus que trois minutes de course !

La seconde Porsche 911 RSR, la N°91 de Gianmaria Bruni et Richard Lietz complétant le podium, après avoir elle aussi livré bataille avec une autre Ferrari F488 GTE, la seconde voiture d’AF Corse, la N°52 de l’Argentin Daniel Serra et de l’Espagnol Miguel Molina.

 

WEC 2021 MONZA LA FERRARI VICTORIEUSE EN GT AM

MAIS FERRARI L’ EMPORTE EN GT  AM

 

Battue en GT Pro, Ferrari triomphe en GTE Am avec la victoire de la Ferrari F488 GTE Evo N°83 d’Alessio Rovera, François Perrodo et Nicklas Nielsen.

 

 

Podium complété par deux Aston Martin, la N°98 du NorthWest AMR pilotée par Augusto Farfus, Paul Dalla Lana et Marcos Gomes, le Brésilien qui à la fin de ces Six Heures dépasse la Vantage GTE N°777 du D’Station Racing alors pilotée par le Japonais Tomonobu Fuji, qui faisait équipe avec son compatriote Satoshi Hoshino et Andrew Watson.

 

Gianpietro CERVONIA

Photos :  WEC –TEAMS

 

LE CLASSEMENT FINAL DES SIX HEURES DE MONZA EN WEC  

 

1 – Conway/Kobayashi/Lopez (Toyota GR010-Hybrid) Toyota – 204 tours

2 – Negrão/Lapierre/Vaxiviere (Alpine A480-Gibson) Alpine Signatech à  1’00”908

3 – Hanson/Scherer/Albuquerque (Oreca 07-Gibson) United Autosports à 4 tours

4 – Mailleux/Dumas/Westbrook (Glickenhaus 007 LMH) Glickenhaus à 4 tours

5 – Frijns/Habsburg/Milesi (Oreca 07-Gibson) WRT à 4 tours

6 – Van Eerd/De Vries/Chatin (Oreca 07-Gibson)  RT Nederland à 4 tours

7 – Smiechowski/Van der Zande/Brundle (Oreca 07-Gibson) Inter Europol ) à 5 tours

8 – Gelael/Vandoorne/Blomqvist (Oreca 07-Gibson) Jota à 5 tours

9 – Hedman/Montoya/Hanley (Oreca 07-Gibson) DragonSpeed à 5 tours

10 – Garcia/Duval/Nato (Oreca 07-Gibson) Realteam à 6 tours

11 – Calderon/Floersch (Oreca 07-Gibson) Richard Mille à 6 tours

12 – Magnussen/Fjordbach/Andersen (Oreca 07-Gibson) High Class à 7 tours

13 – Cullen/Jarvis/Nasr (Oreca 07-Gibson) Risi à 8 tours

14 – Konopka/Konopka/Webb (Ligier JSP217-Gibson) ARC Bratislava à 13 tours

15 – Estre/Jani (Porsche 911 RSR) Porsche GT Team à 14 tours

16 – Pier Guidi/Calado (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 14 tours

17 – Bruni/Lietz(Porsche 911 RSR) Porsche GT Team à 14 tours

18 – Serra/Molina (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 14 tours

19 – Perrodo/Nielsen/Rovera (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 17 tours

20 – Dalla Lana/Farfus/Gomes (Aston Martin Vantage AMR) AMR à 17 tours

21 – Hoshino/Fuji/Watson (Aston Martin Vantage AMR) D’Station à 17 tours

22 – Perfetti/Cairoli/Pera (Porsche 911 RSR) Project 1 à 17 tours

23 – Ried/Evans/Campbell (Porsche 911 RSR) Dempsey-Proton à 18 tours

24 – Picariello/Seefried/Haryanto (Porsche 911 RSR) Dempsey-Proton à 18 tours

25 – Flohr/Castellacci/Fisichella (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 18 tours

26 – Frey/Gatting/Bovy (Ferrari 488 GTE Evo) Iron Lynx à 19 tours

27 – Wainwright/Barker/Gamble (Porsche 911 RSR) GR Racing à 19 tours

28 – Vilander/Mann/Ulrich (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 19 tours

29 – Lacorte/Sernagiotto/Fuoco (Ferrari 488 GTE Evo) Cetilar à 20 tours

30 – Ehret/Hook/Bleekemolen (Ferrari 488 GTE Evo) Rinaldi à 20 tours

31 – Olsen/Buchardt/Pera (Porsche 911 RSR) Project 1 à 21 tours

32 – Keating/Pereira/Fraga (Aston Martin Vantage AMR) TF Sport à 29 tours

33 – Buemi/Nakajima/Hartley (Toyota GR010-Hybrid) Toyota à 43 tours

34 – Gonzalez/Da Costa/Davidson (Oreca 07-Gibson) Jota à 77 tours

 

ABANDONS

Derain/Menezes/Pla (Glickenhaus 007 LMH) Glickenhaus

Schiavoni/Piccini/Cressoni (Ferrari 488 GTE Evo) Iron Lynx

 

NON PARTANT

Iribe/Millroy/Barnicoat (Ferrari 488 GTE Evo)

Endurance FIA WEC

About Author

gilles