2021 : VICTOIRE DU F.C.C. TSR HONDA FRANCE A ESTORIL

 

L’équipe japonaise Honda remporte les 12 Heures d’Estoril aprés 12 H de folie en piste et une fin haletante.

 

La moto du FCC TSR Honda France devance d’un tour, celle du Webike SRC Kawasaki France Trickstar et la BMW Motorrad World Endurance Team.

FCC TSR Honda France s’impose après une course incroyable dont la dernière demi-heure a été à couper le souffle…

Le trio Josh Hook, Yuki Takahashi et Mike di Meglio l’emporte devant l’équipage Jérémy Guarnoni, Erwan Nigon et David Checa du Webike SRC Kawasaki France Trickstar et Javier Forés, Markus Reiterberger et Kenny Foray pour le BMW Motorrad World Endurance Team.

Moins… d’une seconde, très exactement … 0.976, sépare ces deux équipes à l’arrivée sous le damier!

Cette deuxième place sur le podium permet à l’écurie Webike SRC Kawasaki France Trickstar de repartir en tête du classement provisoire en Championnat du Monde FIM EWC 2021.  Totalisant 87 points contre 82 à ce L’equipe FCC TSR Honda et 80 a BMW !

L’équipe Suzuki Yoshimura SERT pointant au 4eme rang avec 76 points.

A quelques minutes de l’arrivée, le VRD Igol Experiences jouait aussi une place sur le podium mais une petite erreur à quelques tours de l’arrivée, laisse hélas Florian Alt, Florian Marino et Nico Terol au pied du podium.

Grâce à une superbe fin de course, Moto Ain avec l’équipage Randy de Puniet, Robin Mulhauser et Roberto Rolfo, décroche la cinquième place après des essais difficiles.

Le premier Superstock en 6e position, BMRT 3D Maxxess Nevers, devance deux équipes EWC, ERC Endurance-Ducati, septième malgré une chute et Bolliger Team Switzerland, huit.

12 heures de folie

 

Ces 12 Heures d’Estoril 2021, resteront dans les mémoires de tous les fans d’Endurance. Les favoris étaient bien en tête au départ avant que les événements ne se bousculent. Sur une piste surchauffée et sous la pression de la concurrence, les leaders ont chuté tour à tour.

Aux commandes de la course, le BMW Motorrad World Endurance Team, le Yoshimura SERT, puis le YART Yamaha, sont allés à la faute avant la mi-course!

Et en fin de course, alors que Webike SRC Kawasaki France Trickstar semblait bien installé en tête, une panne d’essence l’a du coup malheureusemeny privé de la victoire à 1 heure 30′ de l’arrivée.

Parmi les équipes de pointe malmenées durant cette course, YART Yamaha termine dix après sa chute.

La Suzuki Yoshimura SERT prend la dix-septième place. Une seconde chute a empêché l’équipe Suzuki de reprendre pied dans le carré de tête. Xavier Simeon au guidon de la Suzuki officielle a percuté Morgan Berchet du Tati Team Beringer Racing, à l’approche d’un pilote attardé.

Morgan Berchet, qui est venu soutenir Xavier Simeon, sonné par sa chute, reçoit l’Anthony Delhalle EWC Spirit Trophy pour ce geste de solidarité. Tati Team Beringer Racing était alors quatre et en mesure de jouer le podium.

 

BMRT 3D Maxxess Nevers l’emporte en Superstock

 

Les Superstock ont fait le spectacle aussi. Sixième et vainqueur Superstock, la Kawasaki du BMRT 3D Maxxess Nevers, s’impose après un long duel avec National Motos. Une panne d’essence de la Honda National Motos a mis un terme à la bagarre…

National Motos conserve la seconde place Superstock devant la Yamaha du Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore, troisième après une superbe remontée suite à une chute en début de course.

Le Team 33 Louit April Moto et Slider Endurance complétant le Top5 Sureprstock à l’arrivée des 12 Heures d’Estoril.

Prochain rendez-vous en FIM EWC, le Bol d’Or, les 18 et 19 septembre sur le circuit Français du Paul Ricard au Castellet

 

Alfredo SORIA

Photos :  FIM

FIM EWC Moto Sport

About Author

gilles