ROVENPERÄ EN TÈTE AU RALLYE D’ESTONIE OÙ TANÄK A DÉJÀ ABANDONNÉ…

 

 

ABANDON PRÉMATURÉ POUR LA HYUNDAI D’OTT TÄNAK CE VENDREDI MATIN 16 JUILLET 2021!

 

Coup de théâtre au Rallye d’Estonie, septième des douze manches du calendrier 2021 du Championnat du monde des rallyes WRC !

En effet, dès le début du rallye ce vendredi matin lors de l’ES4 le premier passage dans la spéciale de Kanepi, longue de16,54 km, le grandissime favori, véritable ‘chouchou ‘ du public, le ‘ régional de l’étape Estonienne, l’ancien Champion du monde, couronné en 2019, le pilote Hyundai Ott Tänak, a du abandonner !

 

OTT TÄNAK AVANT SON ABANDON

 

Tänak est sorti dans un champ, crevant à nouveau comme lors de la spéciale précédente, l’ES3, celle de Otepää et ses 17,05 km !!!

Où le pneu avant droit de sa Hyundai I20 WRC, avait soudainement explosé à très haute vitesse… Mais l’Estonien parvenait cependant à rallier l’arrivée au dixième rang et en ne concédant que 26 secondes 6

 

LA TOYOTA DU LEADER KALLE ROVENPERÄ

 

Finalement à l’issue de l’ES 5, le premier passage dans Kambja long de 17,85 km et après les cinq premières spéciales de cette matinée de vendredi, le Finlandais de l’équipe Toyota Kalle Rovenperä occupe le commandement, possédant 4″8 d’avance sur le premier des pilotes Hyundai, l’Irlandais Craig Breen et 33″5 sur son partenaire chez Toyota, le Français Sébastien Ogier, actuel leader du Championnat et qui avait une nouvelle fois le désavantage d’ouvrir la route.

 

LA TOYOTA DE SÉBASTIEN OGIER

LA HYUNDAI DE THIERRY NEUVILLE

 

Top 5 pour le Belge Thierry Neuville avec la seconde Hyundai à 40″3 et pour le Gallis Elfyn Evans, autre pilote Toyita, cinquième à 46″9

Bonne sixième place pour la Hyundai du jeune Français Pierre-Louis Loubet de retour en WRC, classé à 1’32″8

Suivent dans l’ordre, la Skoda Fabia WRC2 de Lukyanyuk, la Citroën C3 WRC2 d’Ostberg et les Skoda Fabia WRC2 de Mikkelsen et de Lindholm

Rovenperä  qui expliquait :

« C’était une bonne matinée, tout a marché comme prévu, donc c’était bien. Le feeling est bon, même si c’était un peu plus difficile dans les deux dernières spéciales avec les pneus tendres car les températures étaient plus élevées, le grip change alors davantage. La seconde boucle va donc être intéressante, on va voir ce que nous pouvons faire. Nous devons regarder maintenant pour les choix de pneus et voir les conditions prévues. Ce sera un choix de pneus important à faire. C’est une vraie bagarre avec Craig, les écarts sont vraiment minces et nous sommes tout le temps à l’attaque, et si vous faites une petite erreur, vous le voyez directement au niveau du chrono. »

Breen qui indiquait, lui :

« J’ai regardé les autres et j’ai été très prudent sur les sauts pour ne pas prendre des angles bizarres. Une boucle propre – d’accord, nous avons eu quelques problèmes à l’extérieur de la voiture, mais tout va bien et nous nous amusons. »

Enfin, Sébastien Ogier, confiait :

« Personnellement, j’ai donné tout ce que je pouvais, j’étais à la limite. Je suis très content de la boucle. J’ai essayé d’attaquer très fort évidemment et essayer de faire du mieux possible dans ces conditions glissantes. C’était une très bonne boucle pour moi. En même temps, il y a quelques problèmes pour les gars de devant, et c’est la raison pour laquelle nous sommes si haut dans le classement. Bien sûr, l’écart avec la tête est important, mais c’est celui que l’on attendait pour être honnête avec les positions sur la route. Pour l’instant, c’est un départ positif pour nous. Globalement, les conditions étaient celles que j’attendais, on peut difficilement savoir combien on peut perdre, ni quels endroits sont les pires en terme de balayage. La voiture était très bonne et je me suis amusé à la piloter ce matin. »

Concernant les crevaisons en rafale de ses rivaux, il ajoutait :

« J’ai entendu dire que la majorité des crevaisons venait d’un contact ou en partant au large. Comme j’ai dit, je suis content de mon pilotage, nous on a fait aucune erreur. On a juste eu une petite surchauffe des pneus dans une partie étroite mais nous n’avons pas perdu beaucoup de temps à cause de cela. »

Du coup, cela semble la bonne affaire pour Ogier qui mène le Championnat, totalisant 133 points devant Evans, son plus proche adversaire second avec 99 points et Neuville qui en compte 77. Tänak perd gros car il n’occupait que la quatrième place avec seulement 69 points.

 

Peter SOWL

Photos : WRC – TEAMS

KALLE ROVENPERA LEADER EN ESTONIE

LE CLASSEMENT PROVISOIRE VENDREDI MIDI APRÈS LES 5 PREMIÈRES SPÉCIALES

 

1 – Rovanpera-Halttunen (Toyota Yaris) en 34’37″9

2 – Breen-Nagle (Hyundai i20) à 4″8

3 – Ogier-Ingrassia (Toyota Yaris) à 33″5

4 – Neuville-Wydaeghe (Hyundai i20) à 40″3

5 – Evans-Martin (Toyota Yaris) à 46″9

6 – Loubet-Landais (Hyundai i20) à 1’32″8

7 – Lukyanyuk-Fedorov (Skoda Fabia WRC2) à 1’48″3

8 – Ostberg-Eriksen (Citroen C3 WRC2) à 1’59″4

9 – Mikkelsen-Floene (Skoda Fabia WRC2) à 2’05″6

10 – Lindholm-Hamalainen (Skoda Fabia WRC2) à 2’12″2

11 – Kajetanowicz-Szczepaniak (Skoda Fabia WRC2) à 2’12″9

12 – Kaur-Simm (VW Polo WRC2) à 2’13″5

13 – Gryazin-Aleksandrov (VW Polo WRC2) à 2’15″8

14 – Suninen-Markkula (Ford Fiesta) à 2’19″5

15 – Bulacia-Ohannesian (Skoda Fabia WRC2) à 2’23″9

 

 

Rallye WRC

About Author

gilles