LE CAP, VANCOUVER ET SEOUL INCLUES AU CALENDRIER 2022 DE LA FORMULE E, LE PLUS LONG JAMAIS PUBLIÉ

 

 

Une saison 2022 de 16 courses pour le Championnat du Monde des monoplaces tout électrique

Le Cap en Afrique du sud et Vancouver au Canada, comme villes hôtes, et une finale en double-header à Séoul en Corée. Monaco devient un événement annuel pour la première fois

Un calendrier 2022 présentant 12 villes hôtes réparties sur quatre continents


FORMULE-E-2019-PARIS – JEAN-ERIC VERGNE- Photo: Bernard BAKALIAN

 

MAIS PARIS NE FIGURE PLUS AU CALENDRIER POUR LA 3éme ANNÉE CONSÉCUTIVE…

 

La Formule E et la FIA ont publié aujourd’hui jeudi 8 juillet 2021, le calendrier provisoire du Championnat du Monde de la Formula E 2022, avec trois nouvelles villes hôtes dans le cadre d’une saison record de 16 courses accueillies dans 12 villes et sur cinq continents.

Le calendrier a été ratifié à la suite du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, qui a confirmé la plus longue saison de courses électriques à ce jour.

Débutant fin janvier, l’ouverture de la saison se déroulera à nouveau sous les étoiles de Diriyah en Arabie après le succès de la course nocturne inaugurale de la saison dernière.

La grille de Formule E se dirigera ensuite vers Mexico City, avant de visiter la première des trois nouvelles villes avec Le Cap en Afrique du Sud – une première dans le pays pour un Championnat du Monde de monoplaces depuis le Grand Prix d’Afrique du Sud en 1993.

La Chine fait ensuite un retour bienvenu dans le calendrier de Formule E en mars 2022 avant les événements de Rome et Monaco. La course en Principauté passe d’un événement biennal à un événement annuel faisant suite au grand succès de l’E-Prix en mai et à l’accueil de l’Automobile Club de Monaco.

Berlin, la seule ville à avoir figuré au calendrier à chaque saison, prend sa place en mai, suivie peu de temps après par le second nouveau site avec Vancouver.

La Formule E se dirige ensuite vers une série de double-headers, en commençant par l’E-Prix de New York City, avant deux courses à l’ExCeL de Londres et une finale de la saison en double-header à Séoul sur un circuit incorporant le stade olympique.

Après deux années consécutives d’absence dues à la pandémie mondiale, la Formule E prévoit un retour à Paris mais pas avant 2023 au moment de l’introduction des monoplaces de Génération 3 dites « Gen3 ».

L’E-Prix de Paris pourra évoluer sur un format biannuel, conçu et repensé pour répondre à l’équilibre du calendrier du Championnat.

 

Claude JULIAN

Photos : Bernard BAKALIAN

 

Formule E Monoplaces

About Author

gilles