MOTOGP 2022 : VINALES REND LE MARCHÉ ET LA MAUVAISE? PRESSE COMPLÈTEMENT DINGUES !

LE DUO YAMAHA ÉCLATE FIN 2021

 

Le feuilleton est formidable, l’inventivité et la crédulité de mes confrères du net est sans limites mais si je continue dans cette voie je vais finir sur une citation célèbre d’Audiard…

C’est vrai que la matière est importante mais justement quand on a entre les mains une bombe atomique il faut manipuler avec précaution et pas toucher à tout dans n’importe quel ordre comme un médecin Diafoirius de Molière…

 

CE QUI EST SÛR

LE DÉSAMOUR DE VINALES ET YAMAHA REMONTE A LOIN

 

Ce qui est certain, c’est qu’il y a quatre motos libres ou en tous cas non encore attribuées.

Une chez Aprilia, une chez Aramco VR46, et deux chez Petronas!

Ce qui est certain, c’est que Maverick Vinales et ses agents ont essuyé une baffe sanglante chez Ducati factory, l‘espoir étant de voir Bagnaia partir chez Yamaha et Vinales le remplacer.

Le boss de Ducati, Tardozzi, a répliqué vertement par voie de presse, affirmant que Ducati était très satisfait des ses quatre pilotes d’usine, Bagnaia, Miller, Zarco et Martin.

 

DUCATI C’EST NON (TARDOZZI)

 

Ce qui est sûr aussi, c’est que le désaccord Yamaha/Vinales, dure depuis un paquet de temps, le pilote avait demandé l’an dernier des modifs qui n’ont pas été validées par l’usine…

Ce qui est sûr encore c’est que Vinales est un des pilotes les mieux payés du plateau, on parle de six millions, moins que Marquez donc, plus que Rossi mais on sait que les ressources des produits dérivés du pilote italien et ses sponsors persos quadruplent son salaire de basse, il reste donc dans l’absolu le plus riche de la bande.

Ce qui est sûr enfin, c’est que Maverick Vinales, veut un missile pour rouler en 2022…

Ensuite ?  La, on entre petit à petit dans le domaine de l’intuition (qui peut-être une excellente arme dans ce métier de journalisme sportif mais à condition d’avoir le nez genre créateur de parfum…)

 

ALLÔ MAIGRET ? HELP !

ALEIX ESPARGARO PEU ENTHOUSIASTE SUR l’ARRIVÉE DE DOVIZIOSO CHEZ APRILIA

 

Donc la première piste et encore la plus crédible est Aprilia, hypothèse renforcée par une récente interview d’Aleix Espargaro expliquant qu’Andréa Dovizioso a été lent durant ses essais et n’a pas vraiment envie de revenir en Grand Prix…

Un pré accord Aprilia/Vinales aurait été signé mais en attente de confirmation avec ce très léger détail, Piaggio, la marque proprio d’Aprilia a beau être le groupe premier constructeur européen (1,5 million de véhicules vendus) il est radin comme pas deux et approcher le salaire de Vinales chez Yamaha va être compliqué!

Après on entre dans le fantasme…

On a évoqué le team de Valentino Rossi, qui lui est riche à millions, mais on imagine mal Maverick Vinales rouler sur une moto satellite, fut elle d’usine, en plus Rossi veut à priori donner la priorité aux pilotes sortis de la VR46 Academy ce qui n’est pas le cas de Vinales.

 

VINALES CHEZ ROSSI, PEU PROBABLE

 

Cela dit le sponsor du team, si Rossi ne court pas en 2022 alors que c’est le désir exprimé par le Prince, sera peut-être tenté par un mec qui a gagné des GP pour Suzuki et Yamaha… et qui a bien failli signer avec Ducati en 2020.

Enfin, on a pu lire ici et là que Vinales visait un échange avec  Alex Rins chez Suzuki.

C’est sûr que cette année, Rins est un mauvais coucheur et mal classé au général qui plus est, quatorzième avec 33 points, trois fois moins que Vinales !

Et on rappelle que le garçon, même s’il ne fait pas partie des seniors n’est plus une jeune pousse pleine d’espoirs telles que celles que recherche Petronas.

 

ÉCHANGE VINALES/RINS CHEZ SUZULI PEU IMAGINABLE

 

Bref Rins out, pourquoi pas mais Vinales chez Suz’, vu ce qu’il coûte ne serait pas forcément une grande idée.

Qui plus est les deux pilotes actuels sont en contrat jusque fin 2022.

Il y a en Italie une sorte de journaliste Nostradamus que plusieurs sites suivent sous prétexte qu’il est team manager et passe sa vie sur les paddocks…

Il a sorti un paquet d’énormités et de prophéties absurdes depuis des années, la dernière est que cette année le bris de contrat Vinales/Yamaha avant terme ne sera pas le seul, il y en aura même plein…

Donc selon lui un contrat n’est que ce que Mao (encore un Nostradamus, mais sanglant celui-là) appelait un « tigre de papier »

 

« YAMAHA CHERCHE DEUX PILOTES A TEMPS PLEIN, NE PAS ÉCRIRE, SE DÉRANGER »…

DEUX MOTOS LIBRES CHEZ YAMAHA/PETRONAS

 

C’est le genre de petite annonce que l’on pourrait imaginer s’il y avait une ANPE en MotoGP…

Yamaha a tenté le coup avec Miguel Oliveira mais le pilote Portugais a dit lui-même qu’il n’a pas donné suite.

Petronas espère arracher la perle Raul Fernandez à la filière KTM, qui aurait le choix entre un guidon satellite chez Tech3 et un autre chez Petronas…

 

LA PERLE RAUL FERNANDEZ

 

On parle aussi de Garret Gerloff, qui est arrivé un peu tard en mondial de vitesse débarquant du Mondial Superbike WSBK.

On parle aussi d’Andréa Doviziozo, ce qui rendrait compréhensif que le pilote fasse le lointain avec Aprilia, enfin il y aurait peut-être le Turc Razgatlioglu s’il est titré en Superbike WSBK dès cette année…

Mais il a un contrat de deux ans avec Yamaha dans cette discipline et la boîte tient sa graine de Champion du monde WSBK, elle ne va pas l’envoyer comme ça au casse-pipe du MotoGP…

 

REA ET YAMAHA ON VA OU LA? 

 

Tiens à propos, Rea, l’homme aux six titres en WSBK a aussi été annoncé chez Yamaha, je sais que dans ce milieu tout est possible mais le garçon est sérieusement marqué Kawasaki.

Certes on peut penser que justement en lui offrant un guidon en MotoGP Yamaha donnerait de plus grandes chances à son poulain Turc de devenir la nouvelle star du WSBK…

Tiens ça c’est mon ajout perso aux dingueries que je lis ici et là…

Voilà après tout, toutes ces hypothèses (foireuses pour certaines) permettent aux journalistes (enfin à ceux qui écrivent juste pour écrire) de rentrer de l’info au chausse pieds sur une histoire qui en effet n’est pas terminée…

A suivre bien sûr…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et DR

 

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis