L’ANCIEN PILOTE DE F1 ARGENTIN CARLOS REUTEMANN EST DÉCÉDÉ

 

 

 

 

 


Triste nouvelle en ce mercredi fin de journée avec l’annonce de la mort de l’ancien pilote de F1, Carlos REUTEMANN, décédé dans sa ville natale de Santa Fé, ce 7 juillet 2021, à l’âge de
79 ans, vaincu par la maladie.

 

 

Comme l’a twitté sa fille Cora, son père Carlos s’est éteint dans la paix et la dignité et ce après avoir lutté courageusement durant des mois contre la maladie qui le rongeait et qui avait nécessité une intervention chirurgicale dans un hôpital de New-York,  avant d’être victime d’hémorragies intestinales, lors de son retour en mai dernier, en Argentine.

 

Né le 12 avril 1942 à Santa Fé en Argentine Carlos était le petit fils de migrants d’origine Suisse et qui portaient comme nom RÜTTIMANN à leur arrivée au pays des gauchos pour le changer par la suite en REUTEMANN.

Comme beaucoup de jeune sud-américains de son âge à l’époque, Carlos avait commencé par disputer des épreuves de voitures de Tourisme à la fin des années 60’ , avant de rejoindre l’Europe au début des années ’70, pour participer au Championnat d’Europe des monoplaces de F2 

Ce passage obligé en vue d’accéder un jour à la catégorie reine qui était son objectif, lui permit de se distinguer par sa pointe de vitesse et son sens des trajectoires.

 

 

Rapidement remarqué par des propriétaires d’écuries en F1 dès 1972, Carlos fut engagé par Bernie ECCLESTONE, propriétaire à l’époque du Team Brabham, au sein duquel il fit une entrée remarquée dès son premier GP à domicile sur le circuit de Buenos Aires, en réalisant la pole ce qui provoqua une véritable extase parmi ses compatriotes Argentins.


En F1, il disputa 146 GP entre 1972 et 1982 remportant 12 victoires dont 4 pour BRABHAM, 5 chez FERRARI et 3 pour WILLIAMS et Carlos accédera 45 fois au podium

 


Sa meilleure saison restera 1981 dans les annales, soit sa deuxième saison chez Frank WILLIAMS, où il termienra vice Champion du Monde à 1 petit point derrière le Brésilien Nelson PIQUET comme le raconte Gilles GAIGNAULT dans son article consacré à Carlos.

Celui que l’on surnommait ‘’El Lolé’’ était un personnage taillé comme un empereur romain dur avec son entourage mais aussi avec lui-même.

Son physique de mannequin et son sourire en coin, n’étaient qu’une face cachée de sa vraie personnalité, comme nous le rappel-lera l’anecdote décrite par le propriétaire d’un B & B riverain du circuit Autrichien près de Spielberg, où lors d’un GP d’Autriche Carlos REUTEMANN, avait insisté pour se faire héberger le week-end d’un GP dans les années ‘80, suite à la pénurie d’hôtels dans le coin de Zeltweg, à l’époque, lâchant :

‘’ Il était peu bavard et changeait parfois d’humeur instantanément.Tous les matins il voulait un œuf à la coque et gare s’il n’était pas cuit comme il le souhaitait et Il ne parlait jamais de sa journée de pilote ou de ses ambitions pour la course. ‘’

 

 

Après sa carrière en F1, Carlos participera encore à quelques Rallyes sur une Peugeot ou une Fiat en guise de break avec le sport Automobile de haut niveau et après avoir définitivement raccroché casque et gants, le citoyen de Santa Fé, se lança en politique bien poussé par des amis et ses convictions.

C’est ainsi qu’il exerça deux mandats comme gouverneur de sa province natale, Santa Fé de 1991 à 1995 et de 1999 à 2003 avant de terminer sa carrière politique comme sénateur au parlement Argentin à partir de 2003 et jusqu’à son décès.

Que ce soit derrière un volant ou derrière un pupitre de politicien, ‘’El Lolé’’restera à jamais gravé dans les esprits.

 

RIP Carlos

 

Manfred GIET-

Photos: Publiracing Agency

 

F1 Flash Info Monoplaces Personnalités

About Author

gilles