CARLOS REUTEMANN, L’ANCIEN PILOTE ARGENTIN EST DÉCÉDÉ…

 

 

Du fin fond de la lointaine Sibérie ou je couvre le Silk Way Rally, j’apprends une bien triste nouvelle mais à laquelle je m’attendais ces dernières semaines (Voir lien)

 

LAUDA-REUTEMANN-Ferrari-312-T2-1977-©-Manfred-GIET

 

 

L’ancien brillant pilote Argentin Carlos Reutemann est mort, et comme pour son illustre prédécesseur, l’inoubliable Juan-Manuel Fangio, l’Argentine pleure l’un de ses plus grands pilotes.

Carlos Reutemann a en effet, été l’un des meilleurs pilotes de sa génération en Formule 1, mais aussi également en endurance en sports prototypes, discipline où il a particulièrement brillé avec la Scuderia Ferrari dans les années 1970-1980, et ce avant de poursuivre sa brillante carrière en politique, devenant notamment gouverneur de son état à Sante Fé.

En F1, Carlos a piloté pour les écuries Brabham de 1972 à 1975, Ferrari de 1976 à 1978, Lotus en 1979 et enfin Williams de 1980 à 1982. Remportant douze Grands Prix

Il est décédé à Rosario ce mercredi 7 juillet, à 79 ans, étant né le 12 avril 1942.

Il a bien failli le beau Carlos, surnommé ‘ El Lole’ être sacré Champion du monde de Formule 1, vingt-quatre ans après le dernier titre de son compatriote Juan Manuel Fangio, obtenu en 1957.

Il s’en fallut effectivement d’un infime minuscule petit point, car devancé par le Brésilien Nelson Piquet, qui lui empochait le premier de ses trois titres

Le très célèbre HOTEL CAËSAR-PALACE A LAS VEGAS. Photo Bernard BAKALIAN

Nous y étions ce jour-là, le Grand Prix des Etats-Unis concluait la saison 1981, d’une épreuve incroyable, imaginez un GP… disputé sur sur le parking de l’un des casinos, les plus majestueux du Nevada à Las Vegas, le dimanche 17 octobre 1981, le Caësar’Palace.

Au départ, ils étaient 3 en lice pour tenter d’obtenir le titre mondial : Piquet-Reutemann et le Français de Ligier, Jacques Laffite.

Carlos Reutemann, avec 49 points, Nelson Piquet avec 48 points, et Jacques Laffite avec 43 points.

 

F1- LE DÉPART DU GP DE LAS VEGAS  Photo : Bernard BAKALIAN

Finalement, à l’arrivée de cette épreuve hors norme remportée par la Williams-Ford Cosworth de l’Australien Alan Jones, le Champion en titre, sacré en 1980 qui triomphait devant la Renault Turbo du Français Alain Prost et l’Alfa Roméo de l’Italien Bruno Giacomelli, Nelson Piquet classé cinquième au volant de sa Brabham-Ford Cosworth devant Jacques Laffite six, lui  avec sa Ligier-Matra V12, et Reutemann seulement huitième avec sa Williams-Ford Cosworth, c’est bien le pilote Brabham qui récoltait la couronne mondiale!

En marquant deux points alors que Reutemann n’en marque aucun et Laffite un seul, Piquet remporte le titre, le premier de ses trois titres de Champion du Monde, totalisant finalement 50 points contre 49 à l’Argentin, 46 au vainqueur du jour Alan Jones, 44 à Laffite et 43 à Alain Prost

CHARADE HEROES 2018 – PIERRE DUPASQUIER -Photo AUTONEWSINFO

L’ancien patron du service competition chez Michelin, Pierre Dupasquier se rappelle :

L’ame de Carlos Reuteman a rejoint le paradis des pilotes décédés dans leur lit. Il a été sans doute le pilote de F1 avec qui j’ai eu la relation professionnelle la plus émotionnelle. Carlos était un Argentin émotif, inquiet et perfectionniste.

Je revois sa femme, Mimicha, me dire un matin de GP  » il m’a emmerdé toute la nuit à marcher de long en large dans la chambre! ».

Il était venu nous voire à Clermont-Ferrand chez Michelin et avait pris le train pour voir la France défiler doucement devant ses yeux.

Ses explications de pilote étaient émaillées de mimiques tellement expressives qu’on en avait fait des classiques pour exprimer entre nous certains comportements d’une formule un.

Je suis très triste.

L’Argentin Carlos Reutemann est donc mort ce mercredi 7 juillet, des suites de complications hémorragiques intestinales et rénales pour lesquelles il avait été plusieurs fois hospitalisé en soins intensifs ces dernières semaines, à Santa Fé.

L’ex-pilote on l’a dit après sa carrière de pilote est ensuite entré en politique sous l’aile de l’ancien président Carlos Menem (1989-1999), siégeant d’abord comme Gouverneur avant de siéger plusieurs années au Sénat

 Il parlait peu encore moins de sa vie privée… jamais un mot pour répondre aux furieuses attaques publiques de son ex-femme Mimicha, sa partenaire  historique, qui fut à ses cotés sur les circuits pendant vingt ans, aliénant même ses filles Cora à Marianna, restées proches de leur père jusqu’au bout.

Il ne commenta non plus jamais son second mariage avec Veronica, plus jeune que lui, connue dans les coulisses de la politique.

Il communiquait encore moins sur ses problèmes de santé et sa lourde opération, intervention pratiquée à New York il y a cinq ans pour une tumeur au foie… le début d’un déclin vécu dans le plus grand secret !

‘El Lole’ toujours à sa place, fidèle à lui-même, fort, discret et silencieux  

Gilles GAIGNAULT
Photos: Manfred GIET et Bernard BAKALIAN

NOTRE ARTICLE PRÉCÉDENT

http://www.autonewsinfo.com/2021/05/17/carlos-reutemann-dans-un-etat-stable-359674.html

About Author

gilles