LUC ALPHAND : ‘SE CONTENTER DU PARCOURS EN SIBERIE…LA SEULE SOLUTION POUR LE SILK WAY 2021

Une longue amitié depuis plus de vingt ans

 

Directeur sportif du Silk Way Rally, Luc Alphand nous a fait le point ce lundi 5 juillet 2021, sur la situation dans laquelle s’est retrouvé l’épreuve, à la suite de la fermeture brutale de la frontiére entre la Russie et la Mongolie, en fin de semaine derniére :

« Mettre prématurément fin au Silk Way 2021 ce mardi à la fin du parcours Ruse en Sibérie étai la SEULE solution. Vu les dramatiques événements sanitaires soudains en Mongolie. Tunne peux pas dans la précipitation refaire à la va vite un parcours. Il y a des normes à respecter, avec les reglements des fédérations autos ‘FIA’ et motos ‘FIM’. Tout cela exige ensuite des validations… cela ne se refait pas en deux jours. Cela demande des jours, c’est un réel boulot d‘une semaine minimum de retracer des épreuves spéciales. Et même la solution de refaire le parcours Sibérien à l’envers prenait beaucoup de temps. De redéfinir le road-book aussi.»

Et Lucho de nous préciser :

« Naturellement ce n’est pas ce que les concurrents attendaient. On se retrouve avec un mini rallye qui va tout de même permettre de valider le résultat pour avoir les points FIA en Autos. Si tu effectues 25% du parcours, tu as droit à un tiers des points attribués pour la Coupe du Monde des rallyes raids. Et pour la FIM en moto le résultat ne change pas, on reste sur une epreuve normale   d’un rallye raid marathon avec coefficient 1,5. »

 

 

Concernant le passage en Mongolie Luc Alphand, nous indique :

 « Il y a 7 jours à Omk, les autorités Mongoles nous avaient encore dit ‘ Vous êtes les bienvenus’ Et patatras … tout a été changé, bouleversé en 3 jours à cause de la situation sanitaire subitement devenu catastrophique, pour qu’ils décident sans préavis de fermer leurs frontières. On l’a su très tard vendredi soir ! Donc la situation devenir soudainement compliquée. Et, je suis en tant que directeur sportif en 1ére ligne pour annoncer aux concurrents une si mauvaise info, nouvelle terrible.»

Et Luc poursuit :

«  Bien évidemment, on comprend la frustration générale de tous, qui se faisaient une joie de découvrir cette merveilleuse Mongolie et ce fameux et mythique désert de Gobi. »

Avant d’ajouter :

«  Globalement, nos concurrents ont plutôt  assez bien réagi. Tout a été jusqu’alors depuis le départ d’Omsk bien organisé pour la partie Sibérie. »

Terminons en rappelant encore que le Dakar a bien failli ne pas partir en janvier dernier en Arabie à cause du variant anglais… Les gens l’ont oublié !

Et Luc Alphand, conclut :

«  Si tu estimes qu’il y a un risque dans la vie, alors trop souvent tu fais jamais rien. Nous au Silk Way, on a pris en compte la situation sanitaire qui au fil des mois et de semaines ne cessait d’aller en s’améliorant un peu partout en Europe et en Russie comme en Mongolie. Je terminerai en indiquant encore qu’à l’intérieur du bivouac, on est dans une bulle depuis le départ entre nous, membres du Silk Way. »

A titre personnel, je précise aussi que nous devons nous soumettre Au test PCR tous les 3 jours depuis notre arrivée en Russie d’abord, puis en Sibérie ! J’en suis déjà a trois. Et un quatrième et programmé pour ce mardi…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Frédéric LE FLOC’H – Julien DELFOSSE – DPPI  -Mohamed Al MOHANNADI

 

Rallye-Raid Silk Way Rallye

About Author

gilles