YESPARK MOTO, LE TRUC ANTI-RACKET POUR LE STATIONNEMENT PAYANT DES DEUX ROUES ?

VOYEZ CAISSE!

 

Un objectif de 40 000 places d’ici 2025. Le principe est de trouver un parking couvert à moindre coût pour votre deux-roues.

Voilà ce que propose YesparkMOTO, pour un parking en sous-sol coûtant 30 euro par mois.

Enfin il est écrit sur le com « à partir de 30 euro », je suis toujours un peu circonspect sur ce genre de petite phrase additionnelle.

On sait que la Mairie de Paris vient de décider le stationnement payant des motos à Paris en 2022, c’est dégueulasse parce qu’à défaut de transports en communs idoines, qui prennent des heures ou ne sont pas encore construits, c’est la solution de mobilité la plus intelligente en grandes villes.

Mais bon, je me souviens d’un vieux militant qui discutait avec ses copains dans un bistrot de Sr Maur des Fossés (Val de Marne) et qui disait avec un fort accent du sud et roulant les R « Comme démocrate je respecte la majorité mais quand c’est une majorité de cons ça me fait quand même mal… »

 

NORMALEMENT PAS LE CHOIX

 

Et oui Hidalgo a été élue, on sait que 35% des Parisiens seulement ont une auto, c’est une exception par rapport aux autres villes, donc haro sur la voiture et aujourd’hui sur la moto et le scooter.

Donc pas le choix.

Il faudra payer un abonnement résidentiel là où vous habitez (ceci concerne les Parisiens, ceux qui viennent des banlieues sont rackettés d’une autre façon) et quand vous vous déplacerez il faudra payer un stationnement au quart d’heure, égal à la moitié du tarif auto.

Or l’abonnement résidentiel coûtera une fortune dans les quartiers du centre (90 euro par mois dans les arrondissements 1 à 11) et un peu moins cher (70 euro mensuels) à la périphérie (12 à 20) je rappelle qu’à Paris les arrondissements sont articulés en couches circulaires comme une coquille d’escargot.

Quant au tarif «sur place» il coûtera de 2 à 3 euro de l’heure.

Une horreur, mais je l’ai dit la maire de Paris a été élue sur ce programme et ensuite il est vrai que certains motards, peu nombreux mais ça suffit à lancer un phénomène de rejet tant dans leur comportement dans les rues que pour se garer n’importe où ou passer à toute vitesse sur les trottoirs, font que ces mesures sont applaudies des deux mains…

Pour être complet, on rappellera que d’une part la Mairie va créer 5000 places supplémentaires de stationnement moto (forcément quand ça va rapporter du blé, on construit !) et le stationnement (payant) peut se faire sur les emplacements pour les autos, histoire de provoquer des bagarres entre les deux genres d’utilisateurs, en particulier quand un automobiliste voulant se garer va flanquer une moto par terre.

Cela dit, Paris veut supprimer 70 000 places de stationnement auto et s’il y a 50 000 places pour les motos, plus les 5000 qui vont être créées, il y a 100 000 deux roues motorisés qui circulent chaque jour dans la capitale, on est donc loin du compte…

Ce qui est logique vu que le bazar insensé qu’est devenue la circulation en ville.

Une fois de plus l’intelligence est taxée !

La preuve d’ailleurs, entre 2016 et 2020 le par moto a été multiplié par 45% !

 

SÉCURITÉ EN SOUS SOL

IL S’AGTIT DE PARKINGS PRIVÉS ET NON PUBLICS

Yespark est aussi conscient que chaque année il se vole 5000 motos ou scooters à Paris !

Donc la solution du parking sous terrain a un double avantage, son prix et sa sécurité, enfin cela dit on vole aussi en sous-sol, peut-être moins.

Yespark sait que chez les bailleurs sociaux (les loueurs d’appartements) beaucoup de parkings sont inoccupés (forcément, les Parisiens n’ont pas de voitures !) mais le système Yesparkmoto existe aussi ailleurs.

L’objectif est je l’ai dit de proposer 40 000 places de ce genre. Il s’agit donc de parkings privés, non soumis à l’abonnement Hidalgo.

Le lien pour infos et futures inscriptions

https://www.yespark.fr/moto

Au fait, la Mairie de Paris a précisé que tout engin électrique ne paiera pas de parking.

Donc ruée sur les engIns électriques ?

C’est une option mais comme le diesel dans le temps, il faudra du temps pour l’amortir.

 

LIBRE SERVICE

 

 

Il y en a une autre c’est le scooter électrique en libre-service, ça revient à 30 centimes la minutes et la traversée de Paris prend moins de trente minutes, enfin quand on ne roule pas comme un dingue, soit moins de dix euro.

Pour une toute petite course ça va vous coûter trois euro.

Mais aucun autre frais, si le scooter ou la moto sont à vous, il faut les acheter, les entretenir, payer l’assurance etc…

En électrique vous avez aussi le droit de rouler dans les couloirs de bus (mais pas les pistes cyclables) ce qui permet de gagner beaucoup de temps aux croisements chargés.

Et on peut rouler à deux on est assuré tous risques…

Bon voilà, vous avez toutes les options sous la main.

Un scooter électrique 125 coûte entre 2000 et 6000 euro selon qualité.

Allez à vos calculettes…

Ou à vos applis pour trouver le scooter en loc le plus proche…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos DR

 

 

 

 

 

 

Moto Moto Divers Sport

About Author

jeanlouis