DÉPART DE OMSK EN SIBÉRIE POUR LE RALLY SILK WAY 2021

 

 

 

 

Nous voilà a Omsk !

 

Omsk, un nom mythique, d’une ville bien ancrée dans ma mémoire depuis tant d’années…  Depuis ma plus tendre enfance !

L’époque, où autrefois on lisait et avec un immense plaisir notamment, les romans de Jules Verne. Et qui nous faisaient naturellement en ce temps-là, voyager et … rêver aussi et surtout naturellement!

Omsk appartient en effet effectivement à ces rêves d’antan, à ces imaginations qu’enfant, on adorait. Car autrefois, on n’aurait jamais envisagé de se retrouver un jour à … Omsk!

 

Et pourtant nous y voilà, nous y sommes à Omsk, au fin fond de la lointaine Sibérie à pas loin de dix heures d’avion de la France, avec un transit et une escale dans la capitale Russe, Moscou, distante elle d’Omsk, tout de même de 2690 km!

Omsk, ville chère donc à Jules Verne et à son personnage, le légendaire… Michel Strogoff.

 

SILK-WAY-2021. Paysages de la lointaine SIBERIE

MICHEL STROGOFF UN PEU D’HISTOIRE…

 

Intitulé à l’origine ‘Le Courrier du Tsar’, le roman doit son nom au prince Orloff qui, le 23 novembre 1875, conseilla à Pierre-Jules Hetzel et à Jules Verne qu’il avait invités chez lui, d’en changer le titre.

L’œuvre paraît d’abord en feuilleton dans la revue le Magasin d’éducation et de récréation du 1er janvier 1876 au 15 décembre 1876, avant d’être publiée en volume la même année. Pour l’élaboration de ce roman, Jules Verne a reçu des conseils de l’écrivain Russe Ivan Tourgueniev.

Le roman relate le périple de Michel Strogoff, courrier du tsar de Russie Alexandre II, de Moscou à Irkoutsk, capitale de la Sibérie orientale. Sa mission est d’avertir le frère du tsar, resté sans nouvelles de Moscou, de l’arrivée des hordes tartares menées par le traître Ivan Ogareff, pour envahir la Sibérie.

Sur cette route pleine d’obstacles, il croise la belle Nadia, ainsi que les journalistes européens Harry Blount et Alcide Jolivet. Les voyageurs mettent en général cinq semaines pour aller de Moscou à Irkoutsk. Les courriers du tsar n’ont besoin que d’à peine dix-huit jours pour parcourir cette distance.

Michel Strogoff met trois mois, à cause de toutes les épreuves qu’il doit surmonter. Il se fera, entre autres, brûler les yeux et deviendra aveugle… Nadia, sa fidèle amie, le suit tout au long de son aventure. Ils se font passer pour frère et sœur.

 


SILK-WAY-2021-VLADIMIR-CHAGIN-et-LUC-ALPHAND.j

 

Depuis une bonne dizaine d’années, les organisateurs du Silk Way Rally, avec à leur tète, le duo formé du Russe Vladimir Chagin et de son homologue le Français Fred Lequien, nous ont habitué à voyager à travers la belle Russie, le Kazakhstan et aussi,parfois certaines années en Chine.

Nous sommes ainsi partis de St Petersbourg, de Moscou et de sa Place Rouge et à plusieurs reprises, d’Astrakan, de Volgograd – l’ancienne Stalingrad – d’Astana, bref, on a sillonné ces paysages enchanteurs et sublimes de l’ancienne URSS et du Kazakhstan !

 

 

Et en cette année 2021, aprés la dure annulation et comme tant d’autres grands événements à travers le monde, de l’édition 2020, pour cause bien évidemment de la pandémie du Coronavirus COVID-19, le Silk Way Rally, va prendre en fin de semaine, son envol depuis Omsk !

Avec un menu royal, impérial que dis-je, car ce rallye de la soie 2021, va nous emmener dans quinze jours, depuis la Sibérie, jusqu’à Oulan Bator, au fin fond de la Mongolie, en traversant le non moins mythique désert de Gobi.

 

SILK-WAY RALLY 2021- PAYSAGE DE MONGOLIE

 

Mais puisque nous y passons la semaine revenons à Omsk!

Avec une population de 1.154. 507 habitants en 2020, Omsk est, après Novossibirsk où nous serons dimanche prochain, la deuxième ville Russe importante à l’est de l’Oural et la neuvième du pays.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, Omsk s’est développée grâce à l’industrie de l’armement, puis dans les années 1950 et 1960 à la pétrochimie.

Omsk est située dans le Sud-Ouest de la Sibérie, à 2690 km à l’est-nord-est de Moscou. Elle s’étend le long de la rivière Irtych, près de sa confluence avec la rivière Om. L’Irtych traverse la ville du sud au nord en décrivant une légère boucle. Le centre de la ville se trouve le long de la rivière, essentiellement sur sa rive droite, à une altitude de 87 m.

Dans la seconde moitié du XIXéme siècle, le gouvernement de Sibérie occidentale est transféré de Tobolsk à Omsk. La ville se développe lentement jusqu’à l’arrivée du Transsibérien en 1894. La ville qui compte alors 30.000 habitants va rapidement se développer.

Le chemin de fer, tout comme les rivières Om et Irtych, navigables depuis la Chine et l’Asie centrale, va jouer un grand rôle dans le développement économique de l’agglomération, qui devient la plaque tournante du commerce Sibérien au début du XXéme siècle.

La ville compte alors dans ses murs de nombreux marchands et investisseurs étrangers et des consulats sont ouverts par les puissances étrangères.

Depuis les années 1990, Omsk, comme toute la Russie, lutte pour trouver sa place dans la nouvelle société Russe. Les anciens responsables du parti communiste, les nouveaux businessmen et le monde criminel ont pris ensemble le contrôle des entreprises les plus profitables de la ville.

Actuellement tous les leviers de la région, y compris la justice et les médias, sont entre les mains du gouvernement régional. La ville connaît une croissance inférieure à la croissance Russe moyenne.

Enfin, c’est à Omsk que l’écrivain Fiodor Dostoïevski purgea ses quatre années de bagne (1850-1854).

 

 

Désormais, l’ancien champion de ski, victorieux de la Coupe du monde en 1997 et reconverti ensuite avec succès, le talentueux pilote automobile, vainqueur entre autres du Paris-Dakar en janvier 2006, mais aussi des 24 Heures du Mans en GT avec la Corvette de l’écurie LAA, épaule Vladimir Chagin à la direction de ce Silk Way,

Où il a succédé à Fred Lequien, devenu l’hiver dernier, le patron du Championnat du monde d’endurance WEC.

Depuis dimanche dernier 27 juin 2021 et à huit heures de vol depuis Paris, nous sommes donc à Omsk, cette ville bien ancrée au fond de ma mémoire depuis l’enfance et la lecture de Jules Verne.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : SILK WAY 

.

About Author

gilles