MOTOGP 2021 EN ALLEMAGNE : MARQUEZ OU LE HÉROS DE RETOUR DANS SA LÉGENDE

 

MARQUEZ, ÉMOTION ÉNORME A L’ARRIVÉE

 

 

Au micro de Simon Crafar (MotoGP TV) Marc Marquez a du mal à parler, effondré d’émotion. Il dit que c’est un des plus beaux jours de sa vie, on imagine la fin d’un cauchemar de plus d’un an et demi !

« C’est l’un des moments les plus importants de ma carrière. Cela n’a pas été facile mentalement car je reviens d’une situation très difficile. Je ressors de trois résultats vierges de suite. Avant ce weekend je me suis dit que j’allais me battre pour le podium, que j’allais essayer d’être proche des gars de devant. Il n’y avait qu’une faible probabilité que je puisse viser la victoire, mais je m’étais dit que si les conditions étaient réunies, alors j’essaierais de faire quelque chose. Alors quand j’ai vu quelques gouttes tomber au quatrième ou cinquième tour, je me suis dit que cette course était pour moi. A ce moment-là je me suis mis à attaquer et à maintenir le même rythme de course qu’auparavant. Quand il s’est remis à pleuvoir encore un petit peu, j’ai encore plus attaqué. Je me suis dit que c’était le moment de prendre le risque. C’était très difficile de rester concentré avec tous les souvenirs qui resurgissaient, mais nous l’avons fait, et nous le referons encore. » 

Tout le monde savait que les deux premiers tours seraient décisifs.

Marc Marquez est parti deux (depuis la cinquième place sur la grille) derrière Aleix Espargaro qu’il a vite avalé.

 

BELLE JOURNÉE D’ALEIX ESPARGARO

 

Le peloton reste dense durant trois tours, Espargaro repassera d’ailleurs brièvement en tête,  puis Marquez s’installe, il prend de l’air, puis de l’avance puis beaucoup d’avance, deux secondes !

Mais derrière ça bouge, les Français sont mal partis, Zarco terminera d’ailleurs huitième (mais toujours deux au général) Quartararo est cinq et remonte petit à petit jusqu’au podium.

Mais devant Quartararo, Miller et Oliveira, puis Oliveira tout seul vont rouler comme des enragés.

 

OLIVEIRA TENTE TOUT MAIS ON NE DÉFAIT PAS UN HÉROS EN RENAISSANCE

 

On a eu peur parce qu’à deux reprises des gouttes de pluie ont été signalées, on a même agité le drapeau blanc autorisant les pilotes à changer de moto et donc de pneus, mais la météo qui annonçait une pluie lourde en milieu de GP s’est encore fichue dedans et tant mieux.

Ce GP est long, enfin il a beaucoup de tours car c’est le circuit le plus court de l’année.

Et Oliveira grignote Marquez alors que le nombre de tours est encore énorme.

L’écart tombera à moins d’une seconde !

C’est à la fois terrifiant et beau en diable cette baston à distance parce qu’à chaque attaque de la KTM, Marquez répond mais on sent qu’en fin de GP il force, il passe très violemment sur les vibreurs mais à trois tours de la fin il envoie le coup de grâce et termine avec un très gros écart sur Oliveira qui est aussi largement devant Quartararo.

 

UN STAND PÉTRIFIÉ PENDANT TRENTE TOURS!

 

On sent dans les derniers tours, dans le stand Honda, que l’on est pétrifié et ceux qui ont regardé le GP à la TV ont eu le même réflexe, on assiste au retour d’une légende perdue et on a peur que cette histoire tellement attendue se termine sur une erreur mais Marquez a retrouvé ses réflexes de tueur, même s’il n’en pas la force il en a la mentalité et il gagne magnifiquement.

Les chiffres aussi font la fête, Marquez avait au compteur sept victoires d’affilée en MotoGP sur ce circuit, sur sept épreuves courues, bref 100% de victoires.

Tout le paddock se demandait qui allait rompre la série légendaire, personne, Marquez est resté l’empereur du Sachsenring.

Du coup, alors qu’il était en fond de classement au général, Marquez remonte dix, juste dans le top ten et ce n’est probablement pas fini, on sait que ce qui lui arrive est une renaissance et il fait décoincer la première victoire c’est fait.

Et c’est juste génial.

 

QUARTARARO TOUJOURS LEADER AU GÉNÉRAL DEVANT ZARCO

Au général Quartararo est toujours leader devant Zarco, il n’a pas aimé ce circuit mais attend Assen qui en effet est un monstre, du genre de ce qu’il affectionne…

« Franchement ce podium c’est de l’or. Nous avons galéré tout le weekend, et ce podium c’est vraiment de l’or car nous nous sommes battus jusqu’au bout, j’ai tout donné. C’est un résultat très important et je ne sais pas quelles sont les positions des autres Yamaha, mais cette course a vraiment été dure. Maintenant je suis impatient d’être Assen, l’une de mes pistes favorites, et je suis sûr que la moto sera fantastique là-bas. Je suis impatient d’être à vendredi, car nous allons bien nous amuser. »

Les autres Yamaha ?

Rossi quatorze, Morbidelli dix huit, Vinales dix neuf et derjo…

Quand j’écris depuis des semaines que Quartararo est seul, il ne l’a jamais été autant…

Au fait, si Razali (Petronas) a effectivement affirmé, c’est très probablement le cas,  à deux journaux malaisiens (que nous avons cité il y a deux jours) qu’il en avait marre de Rossi, il a dû s’en prendre une sévère des Japonais, qui ne veulent surtout pas d’une rupture violente avec Rossi, la communauté Yamaha du monde entier détesterait ce genre de fin.

Rossi partira peut-être mais pas sur la décision d’un team et de son manager totalement en déroute aujourd’hui…

Quant à Ducati, Bagnaia est le meilleur mais quatrième, en effet, ce circuit n’était pas fait pour les rouges.

 

REMY GARDNER

En Moto2 c’est simple.

Les deux coéquipiers de KTM Ajo partent ensemble, Fernandez en holeshot puis Gardner le passe, belle baston entre les deux jusqu’à la chute de Fernandez, Gardner est donc seul et très loin en tête, c’est sa troisième victoire d’affilée, il est digne de son père Wayne Gardner, il entre dans la légende des pilotes australiens, les « Ozzies »…

 

ACOSTA NOUVELLE STAR DU MOTO3

 

En Moto3 Foggia a beaucoup mené comme souvent, mais Acosta a fait une magnifique manoeuvre dans le dernier tour et augment son avance au général déjà considérable.

Ce jour était celui des héros, on s’en souviendra longtemps !

Résultats de toutes les séances sur https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics

 Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis