PIRELLI FOURNIT LES RÉSULTATS DE SON ENQUÊTE ET ANALYSE APRES LES CREVAISONS DE BAKU

 

Déception pour Max … à BAKU aprés l’explosion de son pneu arriére gauche

 

Dans un communiqué publié ce mardi 15 juin 2021, le manufacturier unique de la F1, la firme Italienne de Milan, Pirelli a fait le point après les soucis rencontrés lors du dernier GP en Azerbaïdjan sur les pneumatiques des monoplaces Aston Martin du Canadien Lance Stroll et sur la Red Bull du Néerlandais Max Vertappen

On apprend ainsi :

 « Aucun défaut de production ou de qualité … Aucun signe d’usure ou de délamination … n’a été relevé »  

 

F1 2021 BAKU – ARRET CHANGEMENT DE PNEUMATIQUES CHEZ RED BULL.

 

Et Pirelli de préciser avoir identifié la cause des défaillances des pneumatiques  incriminés:

« Il s’agit d’une fissure circonférentielle du flanc intérieur, laquelle peut être liée aux conditions d’utilisation du pneu, et ce malgré le respect des paramètres de départ soit avec pression minimale et température maximale des couvertures ». 

Des conclusions qui indiquent que les équipes Aston Martin et Red Bull ont donc bien respecté les consignes fournies régulièrement par la firme Pirelli avant chaque Grand Prix.

L’équipe Red Bull n’a d’ailleurs pas tardé à réagir à l’annonce de Pirelli publiant une mise au point et ce afin de se dédouaner :

 « Nous avons respecté les paramètres de Pirelli à tout moment et nous continuerons à suivre leurs recommandations. »

 

F1-2021- BAKU- La crevaison de la RED-BULL de Max VERSTAPPEN.

 

Après le GP d’Azerbaïdjan de Baku, la FIA (Fédération Internationale Automobile) avait tenu à préciser, qu’en accord avec le manufacturier Pirelli, un ‘nouvel ensemble de protocoles pour le contrôle des conditions de fonctionnement des pneus pendant un week-end de course serait instauré.’

Les dix équipes seront donc placées sous haute surveillance dès le Grand Prix de France qui débute vendredi sur le circuit Varois du Paul Ricard au Castellet, une attention particulière étant portée au refroidissement des roues et ou au retrait trop précoce des couvertures chauffantes sur la grille  de départ avec un délai de 30 secondes maximum avant la procédure de départ et l’évacuation de la piste par les mécanos qui devra être observé sous peine de sanction.

Tout au long du week-end, la FIA aura toute liberté de pouvoir contrôler à tout moment, la pression et la température des pneumatiques pendant un passage au stand, pendant la session des qualifications sur les pneumatiques utilisés pour le meilleur chrono.

Rappelons que dès la saison 2022, la FIA disposera d’un nouveau système de mesure permanent par capteurs,  nouveauté qui devrait résoudre cette épineuse question de pression des pneumatiques !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : PIRELLI

About Author

gilles