UN PEU D’HISTOIRE SUR L’EQUIPE MOTO D’ENDURANCE METISS

Le stand de l’équipe METISS  – Photo Michel PICARD

 

 

Ce week-end, les 24 Heures du Mans étaient aussi, pour le team Metiss, l’occasion de rendre hommage au créateur des premières motos expérimentales JBB, créées par Jean-Bertrand Bruneau disparu brutalement en Décembre 2020.

 

La METISS  – Photo Michel PICARD

 

Emmanuel Cheron, le manager et pilote suppléant de Vibraye, s’appuyant sur toute une équipe de bénévoles passionnés…une vraie seconde famille pour lui rendre un hommage. La décoration s’inspirant  des couleurs d’origine de la première JBB.

 

ans l

De stand de l’équipe METISS  – Eric DELCAMP et Emmanuel CHERON – Photo Michel PICARD

 

Prenant cinq minutes sur son peu de temps libre Emmanuel Cheron nous confiait samedi dernier avant le départ :

« Notre espoir serait d’approcher le Top 10, ce sont des choses que nous avons déjà réalisées et que nous aimerions répétées. L’équipe a décidé d’elle-même et unanimement cet hommage. J’avais rencontré JBB en 2004. Nous nous sommes tout de suite entendus. Pour cette édition nous avons principalement travaillé sur le poids de la moto qui était relativement lourde, la répartition des masses et l’ergonomie de la moto pour qu’elle soit facile à piloter. C’est une moto en perpétuelle évolution. Nous en sommes à la sixième version depuis 2005. Côté moteur – Suzuki – nous nous devons de garder la version d’origine selon la réglementation de la catégorie. Nous n’avons aucune aide de qui que ce soit pour les moteurs. Nous sommes Dunlop depuis 20 ans, nous restons de fidèles clients de Dunlop. Eric Delcamp nous aide depuis une quinzaine d’années. Nous avons l’avantage d’avoir en la personne d’Éric quelqu’un qui maîtrise très bien ses amortisseurs (Delcamp Energy). Notre prototype accepte les flexibilités et du jour au lendemain il peut nous refaire un nouvel amortisseur. »
Et il précisait :

« Pour cette course de 24 heures nous sommes 25 personnes, des fidèles qui se connaissent depuis une vingtaine d’années. Nous savons faire de belles choses en mécanique mais nous ne savons pas trop nous  » vendre  » cela reste notre point noir. Nous avons créé une association Metiss qui est passée depuis l’an dernier d’intérêt général et qui nous permet de nous auto- financer en faisant profiter nos partenaires de certains avantages. »

Il poursuit :

« J’ai disputé 19 fois les 24 Heures du Mans consécutivement et presque autant le Bol d’Or. Aujourd’hui, l’optique de l’équipe est vraiment la performance pure. Nous sommes à la recherche de pilotes qui roulent en permanence. J’ai pris la place du quatrième pilote pour apporter un appoint technique au niveau de l’équipe. Mathieu Lagrive a testé la Metiss, sur le Bugatti, et a eu un très bon feeling. Pilote très expérimenté (5 titres de Champion du monde d’endurance, 4 Bol d’Or), il a été très agréablement surpris de l’efficacité de la moto, s’est amusé avec et disons-le , s’est pris au jeu. »

Avant de préciser :

« Passer team permanent serait un rêve bien sûr mais cela risquerait de coincer au niveau de tous les bénévoles car avec cette association 100% de bénévoles les temps libres sont limités. »

Et il concluait :

« Ce que je redoute le plus de cette course disputée mi- Juin, sera cette chaleur proche des 30° car la piste restera plus longtemps chaude avec les jours les plus longs de l’année.

 

La METISS  – Photo Michel PICARD

 

Le téléphone mettra fin à notre conversation mais l’essentiel est dit et le plus bel hommage à Jean Bertrand Bruneau aurait été pour cette équipe de fidèles et passionnés de terminer dans le Top 10.

Au sein de cette équipe j’y ai retrouvé un ancien pilote de vitesse (Champion de France 85 et 86) et d’endurance du SERT : Eric Delcamp (3e au Bol d’Or 85 et 86, 3e et second aux 24 H du Mans 86 et 88). Il a été aussi pilote Kawasaki France (3e Bol d’Or 90) sur des GPZ préparées par Christian Maingret de Pont de Vaux.

 

24 H Mans motos 2021 Eric Delcamp Stand Metiss Hommage à JBB © Photo Michel Picard

 

Delcamp a fondé en 1999 une société  » Delcamp Energie  » basée dans le Gard à Baron près du circuit d’Ales, spécialisée dans les suspensions pour 2 et 4 roues (autocross) .

Esprit innovant, Eric Delcamp détient des brevets d’invention. Il équipe Metiss depuis 21 ans et ce n’est pas sans émotion qu’il participe à cet hommage car en 1982 et tout juste vainqueur de la Coupe Yamaha , Jean-Bertrand Bruneau lui fit tester sur le circuit Bugatti du Mans son proto 2 temps JBB. Et de regarder le panneau photo souvenirs  qui lui fait dire :

« C’est tout à fait bien lui . J’ai tout de suite été accroché par le personnage. Nous passions des heures entières sur la table à dessin mais aussi à refaire le monde. J’ai beaucoup appris et je lui doit beaucoup. Jean-Bertrand Bruneau était très discret mais aussi un puits sans fond dans lequel j’aimais bien y confronté nos idée, puis les mettre en forme. Nous avons développé deux amortisseurs spécifiques en 2001 avec le pilote Michel Robert sur la JBB de cette époque qui s’appelle aujourd’hui Metiss et sur laquelle je donne un coup de main pour la mise au point avec les pilotes . »

Ils n’ont pas à rougir de leur place finale car l’essentiel pour cette sympathique équipe entièrement bénévole a été de terminer et de se classer à la 25ème position sur les 32 équipages à l’arrivée.

Un quart du plateau ayant renoncé, le mérite en est encore plus grand.

 

Michel PICARD

Photos :Thierry COULIBALY et Michel PICARD

L’équipe MÉTISS – Photo: Michel PICARD

Le stand de l’équipe METISS  – Photo Michel PICARD

Le stand de l’équipe METISS  – Photo Michel PICARD

 

La METISS  – Photo Michel PICARD

La METISS  – Photo Michel PICARD

 

FIM EWC Moto

About Author

gilles