MONTAGNE : LE TEAM PETIT CROISI EUROPE EN CLASSE EUROPÉENNE

MONTAGNE 2021-Sébastien PETIT, victorieux en POLOGNE

 

Avant que le Championnat de France prenne enfin le départ fin juin à La Pommeraye (Maine et Loire) Sébastien Petit a déjà depuis deux mois sillonné l’Europe pour mettre au point sa nouvelle Nova NP 01-2, tout en visant la Coupe d’Europe de la montagne qu’il a déjà remportée en 2019.

Acteur majeur du Championnat de la montagne depuis plus de vingt ans, Sébastien Petit s’y est forgé un des plus beaux palmarès, avec deux titres en 2017 et 2018 sur proto Norma et une douzaine de podiums.

 

MONTAGNE 2021 – Sébastien PETIT –

 

En 2019, le rapprochement des règlements techniques français et européen lui permit de découvrir de nouvelles épreuves à l’étranger, en rapportant un premier titre International FIA et un goût certain pour les grands espaces.

« C’est l’Europe qui sera ma priorité cette saison. C’est pourquoi je serai fin juin en Italie pour la 4ème course du championnat d’Europe et non à La Pommeraye pour le début du Championnat de France. »

Il enchaîne et indique :

« J’avais depuis longtemps envie de découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles épreuves, de nouvelles émotions et d’y trouver de nouveaux défis. Cette saison m’en offre l’occasion. »

 


MONTAGNE-2021-Sur le podium à Fito en Espagne, avec Christian Merli et Javier Villa.

 

Alors, quel bilan faites-vous de votre début de saison en Championnat et en Coupe d’Europe FIA ?

« Il est très encourageant puisqu’avec une voiture débutante, je suis second de la catégorie Sport Cars derrière Christian Merli après le Portugal, l’Espagne et la Tchéquie. Sur les trois courses hors championnat, je gagne en Pologne et en Croatie et suis second derrière l’autre transalpin, Christian Merli à Sternberk. »

Quelle est cette voiture débutante ?

« C’est une nouvelle Nova à moteur V8 3 Litres que nous développons avec Guilhem Roux, l’ingénieur de Norbert Santos (le créateur auparavant des Norma). Son comportement est encore perfectible et j’espère que des nouveaux amortisseurs et l’optimisation de l’autobloquant l’amélioreront. Les prochaines courses en Andorre et surtout les longs parcours d’Ascoli et Trento en Italie devraient nous rapprocher de Faggioli et Merli, les références absolues »

 


MONTAGNE-2021-A Sternberk fin avril, Christian Merli 1er-Seb Petit 2 ème et Axel Petit et fils de Seb

 

La bride imposée cette saison par la FIA aux moteurs 4 cylindres turbo, vous a-t-elle fait renoncer à votre voiture de l’an dernier ?

« Pas encore. Je reste confiant dans le potentiel de la Nova à moteur turbo et transmission intégrale de la saison dernière sur laquelle nous avons bien travaillé pendant l’hiver et que je prévois d’engager sur certaines courses en France, peut-être à La Broque pour commencer en Alsace. »

Les restrictions liées à la pandémie ont bousculé l’équilibre économique de la course. Qu’en est-il du Team Petit Croisi Europe?

« La crise sanitaire a tout compliqué depuis l’an dernier pour notre équipe comme pour bien d’autres. C’est pourquoi nous réorganisons le Team Petit pour qu’il devienne moins dépendant du sponsoring. Dans ce but, nous avons vendu plusieurs anciennes voitures pour en acquérir d’autres destinées à la location. »

Comment envisagez-vous l’avenir du team…et le vôtre ?

« J’ai à trois ans près l’âge des Champions d’Europe en titre, plus que Faggioli et moins que Merli. Mon père est resté compétitif avec sa Formule 3000 à plus de 50 ans. La montée en puissance de mon jeune frère Kevin, qui débute au volant de mon ancienne Norma BMW 4 Litres, et les débuts de mon fils Axel sur une Tatuus Master, me motive et me trace l’avenir. Pour l’instant, je me vois encore épauler la génération montante, volant en mains pendant quelques années avant de continuer à le faire comme team principal. »

Voilà, une bonne nouvelle. Seb Petit sera donc toujours dans le milieu de la cote ces prochaines saisons !

 

Jean-Paul CALMUS

Photos : TEAM

MONTAGNE 2021 – Sébastien PETIT –

 

 

Championnat de France de la Montagne

About Author

gilles