INÉDIT…DES 24 HEURES DU MANS MOTOS EN JUIN ET A LA PLACE … DES 24 HEURES AUTOS!!

 

 

 

Inédit et insolite l’épreuve des 24 Heures du Mans Motos a  la mi juin…

 

En effet depuis leur création au printemps 1978, le Bol d’Or quittant le circuit de la Sarthe pour s’installer dans le sud au circuit Varois du Paul Ricard, ces 24 Heures du Mans Motos traditionnellement se déroulaient fin mars, début avril.

Or cette année crise sanitaire avec la pandémie du Coronavirus l’épreuve a été reportée et drôle finalement se déroule ce week end des 12 et 13 juin 2021 et ce à la date habituelle des… 24 Heures du Mans Autos!!!

Cette dernière compétition toujours pour les mêmes raisons, ayant elle était déplacée et reportée à la fin août !

Dans ces conditions l’ACO a donc finalement choisi de récupéré sa date pour positionner ses 24 Heures Motos !

Rappelons et précisons que déjà l’an dernier la course avait été décalée et organisé en août!

 

24h du Mans motos 2021 EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 Circuit Bugatti © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

La 44 ème édition des 24 Heures du Mans Motos, crée on la dit en Avril 1978, hors Championnat d’Europe à l’époque et incluant une catégorie de machines issues de la série dite  » silhouette  » qui ne fit pas l’unanimité à l’époque,  se déroulera le week-end prochain des  12 et 13 Juin sur les 4,185 kms du circuit Bugatti.

Non, il n’y a pas d’erreur mais comment la  » grande sœur  » , à qui l’on fêtera le centenaire l’an prochain , ‘LA’ plus célèbre des courses automobiles au Monde avec les 500 Miles d’Indianapolis et le GP de Monaco a-t-elle pu laisser sa traditionnelle et ancestrale place au calendrier de la mi-Juin à sa  » petite sœur  » de l’endurance moto, devenue l’épreuve incontournable du Championnat Mondial d’Endurance de l’EWC ?

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Nous avons perdu nos repères tout simplement avec cette pandémie mondiale, sournoise, dévastatrice et que tous les états ont tant de mal à juguler depuis plus d’un an… Une expérience grandeur nature dans une époque de l’immédiateté qui ignorait jusqu’au mot confinement ! Putain de Covid !!! Putain de variants ! Putain de temps !

Tout un chacun s’est du coup, vu confronter à l’histoire.

Habitués que nous étions  à la répétition des dates traditionnelles ,les calendriers ont été mis au placard et chaque organisateur s’est vu dans l’obligation d’annuler, de reporter , de décaler mais aussi d’avancer dans l’inconnu, de créer le ‘huis clos’ et de se priver de son public mais également de ses recettes financières indispensables à sa survie…

Comme chante si bien Gaëtan Roussel  » C’est quoi qui nous pousse, qui fait qu’on va de l’avant « 

Nous devons continuer! Surmonter la douleur. Surmonter l’absence après cette période d’enfermement. Comme le pilote qui va à la faute ? Nous devons nous relever. Continuer ! Il manquera quelqu’un à la fête. Quand le moral descend les larmes remontent. Pourquoi continuer ? Le public et c’est LA réalité et une évidence… va nous manquer !

Les protocoles sanitaires seront  bien  e…nnuyeux mais nous avons besoin des couchers de soleil si magnifiques en Juin, comme nous avons besoin des odeurs des lueurs de l’aube sur le  » Chemin aux bœufs « .

La course va reprendre ses droits en laissant sans billet des milliers de spectateurs et une poignée de concurrents obligés de renoncer face aux contraintes des variants du virus latent.

Il en va ainsi des forfaits, de l’écurie Française R2CL pilotée par des Anglais et d’une autre Suzuki qui restera de l’autre côté de la Manche,la N°31 du British Endurance Racing Team .

Le public manquera aux pilotes comme le paddock aux journalistes et photographes privés aussi de la grille de départ et de l’ambiance des arrivées que nous avons tant connues jadis, dans un autre monde.

Souvenirs des jours anciens, poussant à nous demander si plus rien ne sera jamais pareil …Et de s’interroger sur la valeur d’un reportage virtuel commenté depuis les studios des chaines TV à Paris ?

La pandémie a fait naître de nouveaux termes et de nouvelles situations où nous pouvions inviter un manager ou un pilote en salle de presse. C’est impensable en pleine course et nous aurons à faire à de la communication policée en   » présentiel  » mais pour la sécurité de tous.

Un course en Juin donc, avec la nuit presque la plus courte mais sans doute aussi une des plus chaudes de l’histoire de l’endurance moto qui imposera des stratégies nouvelles aux concurrents.

Le voyant de température sera vite dans la zone rouge et nous pourrions assister à de nouvelles ruptures des organes moteurs poussés trop à leurs limites sur deux tours d’horloge. Nous ne pouvons pas imaginer un concurrent partir avec l’idée de revenir à l’époque révolue des tableaux de marche.

 

24h du Mans motos 2021 EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 BMW Motorrad N°37 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

La concurrence est telle de nos jours que personne ne prendra l’initiative d’une course décalée, en perdant volontairement un tour à l’heure. Les matériaux ont considérablement évolués et il est réaliste d’imaginer une pole réalisée en 1’34 du côté de la BMW N°37 très affutée.

Personne ne voudra rester derrière la technologie Allemande qui semble être l’équipe la plus rapide comme lors des essais fin Mars (1’35.133), surtout pas les Japonais de Honda, Yamaha, Suzuki ou encore Kawasaki !

 

24h-du-Mans-motos-2021-EWC-Essais-pré-24-H-Mans-Moto-2021-Honda-FCC-TSR-France-N°5-©-Photo-Michel-Picard-AutoNewsInfos

 

Pour Honda France , la CBR 1000 N°5 du FCC TSR aimerait bien redorer le blason terni du MotoGP, mais aussi garder le Trophée acquis l’an passé fin Août au Mans, épreuve répétons-le, déjà décalée et déjà disputée à ‘huis clos’…

Nous assisterons aussi à une grande bagarre des manufacturiers, différente de ce qu’elle aurait été si l’épreuve avait été disputée, comme prévue en avril, avec une nuit fraîche et humide !

Les thermomètres indiqueront des températures très élevées le prochain week-end et ce n’est pas un secret de révéler la supériorité, dans cette configuration, des gommes Japonaises de Bridgestone qui équipent la Honda FCC, la Yamaha Autrichienne du Yart N°5 ou bien encore la Suzuki Yoshimura Sert, N°1.

 

24h du Mans motos 2021 Suzuki Yoshimura SERT N°1 – Y.Kato – X Siméon – S Guintoli –  K Black -et Damien Saulnier

 

De son côté, Dunlop sera-t-il en retrait sur la BMW N°37 ou la Kawasaki N°11 ? Rien n’est moins certain car le manufacturier Anglo- Japonais a peut-être rapatrié des pneus typés ‘8H de Suzuka’ et fabriqués au pays du soleil levant ?

 

24h du Mans motos 2021 EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 David Checa Kawasaki SRC ZXR N°11 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

Les premières heures de course seront terribles car je le répète, les Japonais ne voudront pas se voir dominer. La Yamaha du Yart n’est pas venue au Mans, fin Mars, lors des deux jours d’essais en vue des 24 heures, mais l’équipe a énormément tourné en Allemagne, en Espagne et en Autriche.

Pour Niccolò Canepa qui s’était fracturé la cheville mi-Février lors des tests à Valence, le report de la course en Juin a été une aubaine et il tiendra donc son rôle auprès de Marvin Fritz et de Karel Hanika.

 

24h du Mans motos 2021EWC Yamaha N°7 Yart © Photo Michel Picard

 

Pour la Suzuki N°1, Championne du Monde en titre, et préparée désormais au Japon par Yoshimura , les 24 Heures du Mans marqueront une nouvelle ère née de cette association avec la structure Sarthoise désormais ‘ coachée ‘ par Damien Saulnier.

Pour cette GSXR anciennement bleue et devenue rouge – les couleurs traditionnelles de Yoshimura – aux grand désespoir de nombreux fans habitués au traditionnel bleu de l’ancien SERT, ce sera le début d’une nouvelle ère avec de nouveaux choix techniques (pneus Bridgestone) qui s’éloignent de ceux qui avaient permis, dans la foulée, le dernier titre.

L’éviction incompréhensible d’Etienne Masson devra également confirmer ce choix, car la bonne osmose du nouvel équipage sera déterminante dans la recherche aux derniers dixièmes. Le Yoshimura Sert (Greg Black- Xavier Simeon et Sylvain Giuntoli) pourrait-t-il, en cas de chute lors des essais, compter sur son pilote d’essais et suppléant, le Japonais Watanabé qui s’est fracturé une main fin Avril lors des essais de la seconde manche du Championnat Japonais ?

‘Vas savoir Charles’ …

 

24h du Mans motos 2021 EWC 24 H Mans Moto 2021 Etienne Masson Ducati Panigale ERC Endurance N°6 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

Etienne Masson a fort heureusement retrouvé une moto de pointe avec la Ducati Panigale N°5 de l’écurie ERC équipée par Michelin avec toute l’expérience acquise en MotoGP. Mathieu Gines et Louis Rossi, originaire du Mans et ancien vainqueur d’un GP de France en 125cc, seront aux côtés d’Etienne et auront à cœur de confirmer le potentiel de la firme de Bologne .

 

24h du Mans motos 2021 – Gilles et Isabelle Stafler Kawasaki N°11 © Photo Michel Picard

 

La Kawasaki ZX 10R SRC N°11, préparée dans l’atelier de l’expérimenté Gilles Stafler, a été choisi par Dunlop pour suppléer le départ de Suzuki. L’équipage  Guarnoni – Nigon – Checa, reste inchangé et forme un trio rapide, endurant pouvant renouer avec la victoire .

Alors si les usines s’entre déchirent dès le départ donné à 12 heures (oui midi avec les deux aiguilles sur le douze) pourrions-nous voir la victoire d’un outsider ?

 

24h du Mans motos 2021 EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 Robin Mulhauser – Yamaha Moto Ain N°96 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

La Yamaha R1 N°96 du Team Moto Ain de Pierre Chapuis, passé en EWC, aura à cœur de démontrer le choix désormais, d’aller jouer dans la cour des grands, forte qu’elle est de ses titres acquis en Superstock et du recrutement du toujours rapide et expérimenté Arnaud De Puniet.

 


24h du Mans motos 2021 – EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 Yamaha YZF VRD IGOL Experiences N°333 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

Même schéma pour l’autre Yamaha R1, la N°333 du Team VRD, très véloce fin Mars avec le quatrième chrono.

N’oublions pas non plus, les Kawasaki du Tati team N°4 et de la Bolliger N°8 toujours aux avants-postes mais qui sont toujours à la recherche d’un résultat majeur en Mondial EWC.

 

24h du Mans motos 2021 EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 Kawasaki Tati Team Beringer Racing N°4 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

La marche est haute et le passage coûteux de la catégorie Superstock à l’élite en EWC et c’est la raison du choix inverse de Stéphane Baldit qui engage cette année, la Honda National Motos N°55 dans la bataille Superstock, aux côtés du Team 18 des Sapeurs-Pompiers.

 

24 Heures du Mans 2021- EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 Honda National Motos N°55 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos


24h-du-Mans-motos-2021EWC-Essais-pré-24-H-Mans-Moto-2021-Team Sapeurs-Pompiers-Yamaha-YZF-N°18-©-Photo-Michel-Picard-AutoNewsInfos.

 

Et des Kawasaki d’Energy Endurance ou du Team BMRT N°24 de Nevers qui avait détruit deux machines aux essais pré Mans en allant chercher le 10ème temps absolu.

 

24h du Mans motos 2021 EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 Kawasaki BMRT 3D Nevers N°24 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

Amandine Creusot sera l’unique femme au départ sur la Yamaha R1 Superstock N°22 de la police mais Bastien Mejane a donné du travail à l’équipe 202 en chutant ce mardi lors des premiers essais libres.

Nous aurons notre coup de cœur pour le Team Metiss N°45 qui rend hommage au créateur du concept de cette machine expérimentale : Jean-Bertrand Bruneau (JBB) décédé début Décembre.

 


24h du Mans motos 2021 – EWC Essais pré 24 H Mans Moto 2021 Yamaha YZF VRD IGOL Experiences N°333 © Photo Michel Picard AutoNewsInfos

 

Sous la houlette d’Emmanuel Cheron qui a remisé sa combinaison au placard, la Metiss au train avant si particulier, s’alignera sous les couleurs de la première JBB des années 90 .

 

24 Heures du Mans Motos 2021- Metiss N°45 Hommage à Jean-Bertrand Bruneau – Train avant – Photo :   Michel PICARD

 

Nous avions rencontré fin Mars sur le circuit Bugatti; le nouveau directeur technique de la FIM, Dominique Hébrard qui succède à ce poste à Charles Hennekam, parti à la retraite et qui nous confiait le désir de tirer l’endurance par le haut.

Hébrard sait de quoi il parle, car il a été l’ingénieur de  » l’ancien SERT  » jusqu’à Suzuka 2019, prouvant avec brio qu’il était capable de palier aux ennuis de santé à cette époque , du  » Chef  » Dominique Méliand et de continuer le job malgré la tragique disparition sur le circuit de Nogaro, d’Anthony Delhalle, le 9 Mars 2017, lors d’une séance d’essais !

Naturellement un drame et un immense Champion impossibles à oublier !

 

24h du Mans motos 2021 Dominique Hébrard Directeur technique FIM © Photo Michel Picard

 

Dominique Hébrard s’est employé à ce que  quelques points du règlement endurance soient applicables dès cette édition des 24 Heures du Mans :

A savoir la suppression des tolérances de la température d’essence qui devra être celle de la température ambiante. La pesée des motos sera effectuée sans le réservoir. Toujours au niveau des ravitaillements en essence, la FIM devrait publier cet été, une liste des vannes homologuées et ensuite une année sera accordée aux teams pour se préparer à cette conformité.

Les connecteurs rapides de freins en aluminium seront dans l’avenir supprimés pour des raisons de sécurité et remplacer par des raccords en acier ou titane .

Le circuit du Mans est particulièrement exigeant car les pilotes utilisent les freins 9 fois sur environ 30 secondes, soit un tiers de la course sur les freins.

La conjoncture actuelle entraîne des difficultés financières évidentes et la mise en application sera adaptée en conséquence.

 

24h du Mans motos 2021 Stucture Accueil de la FIM © Photo Michel Picard

 

Les motards qui peuvent s’étonner de voir rouler en compétition les machines de pointe actuelles interdites en Europe en raison de la nouvelle norme Euro 5, doivent savoir que la FIM homologue ces modèles uniquement pour la compétition et ce à partir du moment, où elles sont toujours commercialisées par les constructeurs sur le continent Asiatique, aux USA où ailleurs en Europe .

Finalement 47 équipages s’aligneront au départ des premiers essais libres officiels ce Jeudi 10 Juin de 11h à 13h, puis place à la chasse aux chronos de 16h à 17h50, pour enchaîner cette longue journée, avec les traditionnels essais de nuit de 21h30 à 23h00.

La pole définitive composée de l’addition des trois pilotes de la machine la plus rapide sera connue, Vendredi, peu avant midi, à l’issue de la seconde séance chronométrée.

Rappelons qu’en dehors du prestige des feux de la rampe, les cinq premiéres équipes des essais chronos, obtiennent de précieux points au Championnat du Monde : 5 pour la pole, 4 pour le second, 3, 2, et 1 point pour le cinquième .

Saluons l’abnégation des organisateurs (FIM , Eurosport Events, ACO, FFM ) de cet événement majeur retransmis en intégralité sur les chaînes Eurosport et L’Equipe.

Nous ferons le point après ces essais de cette course impitoyable de 24 heures qui représente l’équivalent de 30 MotoGP et ce … en une journée !

 

Texte et Photos : Michel PICARD

 

24h du Mans motos 2021 Moteur Honda FCC N°5

 

 

FIM EWC Moto Sport

About Author

gilles