MUSÉE DU CIRCUIT DU COMMINGES A SAINT GAUDENS

 

UN PEU D’HISTOIRE…

 

Il y avait autrefois un circuit et aujourd’hui il reste… un musée!

Le circuit automobile du Comminges, créé en 1925 par Eugéne Azémar, qui venait auparavant trois ans plus tôt en 1922 de créer déjà le syndicat d’initiative, est effectivement un ancien circuit automobile, situé à proximité de la ville de Saint-Gaudens.

Ensuite, il va fonder de rallye des Stations Thermales

 

CIRCUIT DU COMMINGES- William Grover-Williams-vainqueur du-Grand Prix du Comminges 1928 sur Bugatti-T35C.

 

À l’origine en 1925 donc, cette course automobile du GP des Comminges, est créée pour attirer les touristes et les curistes dans la région de Saint-Gaudens et valoriser aussi les nombreux sites archéologiques et thermaux en région du Comminges.

Le circuit à sa naissance à l’époque, développait 27,66 km, entre les villes de Saint-Gaudens et de Montréjeau. Le terrain vallonné permettait d’avoir une bonne vue sur les parties critiques du circuit, la zone de départ et la zone d’arrivée.

Le Grand Prix du Comminges était la principale épreuve disputée sur ce parcours qui a également accueilli le Grand Prix de France à partir de 1928, épreuve remportée par le Britannique William Grover-Williams, au volant d’une Bugatti type T35C.

Entre 1925 et 1954, 18 Grands Prix auto des Comminges ou de France et 16 Grands Prix moto s’y disputeront.

Le circuit acquérant rapidement une renommée internationale on l’a dit, en 1928, le Grand Prix de France y est organisé.

 

 

LE MIRACLE DREYFUS…

 

En 1932, une catastrophe est évitée de peu… Il pleut et René Dreyfus alors en tête sur sa Bugatti lorsqu’il dérape dans un virage serré et est éjecté et sa voiture effectue plusieurs tonneaux en direction de la foule.

Par miracle la voiture entre en collision avec un petit arbre qui la stoppe net. Dreyfus reprendra ses esprits pour découvrir qu’il ne souffre finalement que de blessures minimes.

En 1933, la longueur du parcours est réduite à 11,005 km, mais la ligne droite s’étend sur 6 km! et des tribunes pouvant accueillir près de 12.000 spectateurs sont construites.

Une controverse sur la réglementation des courses automobiles entraîne un boycott des écuries officielles qui ne permet pas aux épreuves de 1937 et 1938 d’avoir lieu.

Le Grand Prix de 1939 est remporté par le Français René Le Bègue.

Interrompu par la seconde Guerre mondiale, le Grand Prix du Comminges reprend en 1947.

Les bénéfices de la course servaient généralement à alimenter une action de bienfaisance locale et cette édition de 1947 servira pour les prisonniers de guerre.

L’épreuve de 1948, remportée par le pilote italien Luigi Villoresi au volant de sa Maserati, attire 80.000 spectateurs.

En 1952, la longueur du circuit est à nouveau raccourci et passe à 4,407 km, à l’occasion de la course de Formule 2, catégorie retenue.

Au deuxième tour, le pilote Français André Simon et à la demande de son écurie, doit céder le volant de sa Ferrari à Alberto Ascari, victime d’un accrochage, et du coup c’est le pilote Italien qui remportera la victoire.

Ce sera la dernière grande course à se tenir au circuit de Comminges.

 

LE MUSÉE 

 

Si de nos jours, le circuit n’existe plus depuis bien des décennies ,sa mémoire persiste. Pendant près de vingt ans, une équipe de passionnés menée par Michel Ribet, a en effet longuement œuvré pour réunir un ensemble de pièces de collections qui témoignent de la riche histoire du circuit de Comminges.

 

 

 

Ces trésors de l’aventure automobile dans la région, sont donc maintenant exposés dans ce musée documentaire qui permet de découvrir l’histoire du circuit, mais aussi celles des grands événements nationaux.

Lequel a été inauguré le 1er mai 2017 grâce aux efforts et à la passion des membres de l’Écurie Automobile du Comminges. Il est situé au dessus de tribunes de l’ancien circuit.

On peut découvrir et admirer plus de 2000 photographies, des affiches, des coupures de presse d’époque, des règlements, des programmes, des objets, Coupes, livres.

Grâce à un partenariat avec l’INA, vous pourrez voir toutes sortes de films d’archives, y compris des enregistrements de courses d’avant-guerre !

En effet, le site regroupe toute l’histoire documentée sous toutes formes des 18 Grands Prix Autos et 16 Grands Prix Motos du Comminges durant la période s’étalant de 1925 à 1954. Il comporte un « espace historique » avec toute l’histoire sportive du Circuit et les grands événements comme les Grands Prix de France de l’ACF.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : MUSÉE

 

Musée Circuit du Comminges  

Rue des chanteurs du Comminges,

31800 – Saint Gaudens

Circuits Musée

About Author

gilles