MOTOGP 2022 : LE CASTING AVANCE VITE ET FORT…

 

FABIO A DÉDIÉ CETTE VICTOIRE A JASON DUPASQUIER, MORT EN MOTO3

 

Au Mugello, il est évident que seuls deux faits resteront gravés dans les mémoires, d’abord la mort du jeune Suisse Jason Dupasquier et aussi, la victoire phénoménale de notre jeune Français Fabio Quartararo.

J’imagine, je ne le vois pas souvent et ne le connais pas comme j’ai pu le faire dans ma carrière avec d’autres as du guidon, du volant, sur bitume, sur terre, sur sable, sur rocher en trial, j’imagine donc que Fabio est parti avec une rage incroyable.

Dans ces cas-là, Lorenzo était un peu comme ça, on trouve ce que les pilotes Finlandais appellent le « Sissu » terme barbare et probablement viking, qui signifie en gros que l’on est invincible.

Jean Michel Bayle entre autres avait souvent le « Sissu »

Mais il y a eu aussi dans les coulisses du théâtre à l’italienne, pas mal de discussions d’autant plus discrètes que les journalistes ont droit à la salle de presse, point barre.

Voilà quelques pistes évidemment non confirmées, je vais redire que recopier des communiqués officiels ce n’est pas ça, mon métier.

On peut se mettre dedans parfois alors pour viser juste on étudie d’autres sources, on croise, on voit la cohérence du truc, et puis il y a le réseau, journaliste c’est un peu comme policier, enfin sans le « gun » et sans la matraque…

Alors ce casting 2022…

 

DUCATI LE GRAND HUIT, APRILIA EN MODE SÉDUCTION

JOHANN ZARCO SERA TRÈS PROCHAINEMENT CONFIRMÉ CHEZ PRAMAC

 

Une équipe factory et une équipe satellite, il se dit que l’autre star Française de la cat2gorie du Moto GP, Johann Zarco, va vite être confirmé pour la saison 2022, c’est vrai que son écurie actuelle, Pramac ne pouvait pas annoncer ses pilotes avant ceux alignés par l’usine, où l’Australien Jack Miller a été confirmé il y a peu de temps.

Et ils ont intérêt à le signer, car sans lui, sans Johann au Mugello, à l’arrivée de ce Grand Prix d’Italie, c’était le grand naufrage pour l’équipe Italienne, d’autant plus, un lecteur m’a envoyé le règlement, que l’on a vu Oliveira et Mir passer dans le vert, on les fait reculer d’une place quand le gain de ce vert est de plus d’une demie seconde, Mir aurait donc pu perdre son podium pour Zarco, il s’en est fallu de… 35 millièmes !

Grrrr !

Bon, on continue.

 

MARCO BEZZECCHI EN VUE CHEZ VR46

 

Le team VR46 avec Luca Marini (moto d’usine) et Bezzecchi qui se bat bravement cette année en Moto2, il est troisième derrière Gardner et Fernandez.

Direction … Ducati après le rachat du team Avintia.

Dernière écurie à rouler en rouge, il s’agit de Gresini.

 

NADIA PADOVANI ET SES FILS

 

Nadia Padovani, la veuve de Fausto Gresini, décédé peu avant le début de l’actuelle saison, sait évidemment que son mari, atteint du COVID-19, ne supportait plus d’être le team servile d’Aprilia, elle en a donc tenu compte.

Et ça va lui coûter un max parce qu’Aprilia lui proposait deux motos en location pour 3,5 millions d’€ en payant les pilotes en plus !

Si elle était Espagnole, je l’appellerais bien « Nada » Padovani mais en Italien, le jeu de mots ne fonctionne pas…

Chez Ducati elle devrait payer cinq millions d€, plus les pilotes qui seront Bastianini et Digiannantonio, cela dit on sait que Ducati tient à caser Bastianini donc il y a peut-être et même surement un ‘petit arrangement’, du genre de ce que les notaires appellent le « Hors la vue »

 

DOVI (AVEC SON LOGO DES DEUX CHEVAUX) ET APRILIA VONT REFAIRE DES ESSAIS ENSEMBLE

 

Il reste donc à Aprilia à convaincre Andréa Dovizioso de rejoindre la troupe Vénitienne, ce qui fera un beau duo avec un Aleix Espargaro qui a magnifiquement roulé au Mugello.

Si jamais Dovi fait la fine bouche, Aprilia proposerait  selon nos sources, le job à Joe Roberts, actuellement en Moto2, sixième au général provisoire.

 

KTM SORT LES CROCS

GARDNER ET FERNANDEZ LES DEUX PRODIGES DU MOTO2

 

Il y a actuellement une lutte formidable en tête du Moto2, qui se joue au point près entre deux pilotes de la filière KTM Ajo, l’Australien Gardner et l’Espagnol Fernandez.

Il y aura probablement un de ces deux pilotes, les deux peut-être, chez Tech3, l’équipe Française, en MotoGP en 2022.

Il semble que les jours de Petrucci soient comptés, à vrai dire je n’ai jamais trop compris cette signature de KTM, mais bon c’est leur business, pas le mien!

 

PETRUCCI ET LECUONA PAS SATISFAISANTS

 

Lecuona est aussi peut-être, lui aussi… sur un siège éjectable!

Il est vrai que Gardner et Fernandez sont incroyables de talent et d’attaque, ils se sont fait une baston à deux magnifique au Mugello.

Et ils sont de la filière maison…

Et puis, il y a un autre recrutement, l’ingénieur Sterlacchini  qui a bossé chez Ducati avec Gigi jusqu’en 2019, va passer chez KTM, c’est une grosse pointure et on sait que KTM dispose d’un sponsor dont les moyens sont illimités… la maison Red Bull!

 

STERLACCHINI PASSE A L’ORANGE

 

Donc on s’offre qui on veut, il a bien été question et rien n’est impossible, c’est la seule règle que l’on retrouve partout en MotoGP, que Dall’Igna soit engagé chez… Honda!

Il est vrai que le Team HRC fait peine à voir, entre un Marc Marquez souffrant et ne comprenant plus trop comment piloter une moto qu’il n’a pas mise au point lui-même, un Nakagami talentueux mais pas toujours chanceux, un Pol Espargaro qui se disperse, un Alex Marquez qui n’est que l’ombre de lui-même, en comparant avec 2021.

 

HONDA S’ENLISE

 

Donc voilà, rien n’est annoncé, on imagine bien qu’au Mugello, à supposer que des nouveautés soient prêtes à être confirmées, il n’était pas question de sortir quoi que ce soit dans une atmosphère mortifère qui a été une déflagration pour tout le monde.

Il est vrai que le dernier mort en MotoGP, avant Jason Dupasquier, est Luis Salom lors du Grand Prix d’Espagne à Catakunya, au nord de Barcelone et … c’était en 2016!

On pouvait imaginer que la sécurité qui s’améliore de façon colossale, que ce soit sur les circuits ou sur les pilotes, ait tué la mort.

Et non, quand le destin décide d’être dégueulasse, il est difficile de le contrer.

Et bien entendu, pas question de passer ici une image de l’accident, je ne l’ai d’ailleurs pas fait quand c’est arrivé, Jack Miller s’est récemment insurgé sur les multiples replay  de l’accident, il y a des pilotes qui se sont enfermés dans leurs motor-homes pour ne pas voir ça.

Un déroulement de texte, avec infos bien sûr, comme ce qui se fait en cas de drapeau rouge ou de retard, le tout au bas d’une image prétexte, les stands vus de loin par exemple, pour ne pas distinguer précisément les visages des gens, aurait été moins voyeur.

Mais comme le répète fréquemment Gilles Gaignault, nous sommes de nos jours complétement dans le sort spectacle !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

Jean Louis Bernardelli