MOTOGP 2021 AU MUGELLO : POLE ET RECORD DE QUARTARARO. ZARCO TROIS. GRAVE ACCIDENT DE DUPASQUIER EN MOTO3.

JASON DUPASQUIER

 

On commence par la séquence qui a flanqué le blues dans le paddock toute l’après midi de cette journée de qualifs, le pilote suisse Jason Dupasquier s’est accroché dans le dernier tour des Moto3 avec Sasaki et Alcoba. Les médecins ont mis quarante minutes à le mettre en disposition de transport par l’hélicoptère qui s’est posé sur la piste, l’image était terrifiante, rappelant la mort de Senna à Imola… L’hôpital parle d’un blessé polytraumatisé, d’où IRM et scanner complet. D’autres infos, mais non médicales, évoquent un état très grave.  

 

Show must go on, le MotoGP est un monde d’artistes…

 

Je dis depuis le Qatar que cette année, on assistera probablement à une lutte au sommet entre Quartararo et Bagnaia, ce qui s’est confirmé ce début de week end, l’Italien a battu le record du tour en sessions libres, Fabio l’a battu l’après midi même, en qualif, avec un tour d’anthologie dont il dit que c’est le plus beau se sa vie.

 

 

« Oufff… avant tout, je pense qu’il s’agit du meilleur tour que j’ai fait durant ma vie. Je pense qu’il s’agit d’un circuit où vous ressentez vraiment l’adrénaline et c’était à la limite partout. Dans le premier secteur, je bougeais tout le temps mais je voulais faire le meilleur tour aujourd’hui et on dirait que ça a fonctionné. Je suis vraiment impatient de voir le tour en caméra embarquée ! Car je suis sûr que ça doit être fantastique. Oui, c’était une bonne journée aujourd’hui et je voulais faire cette pole position car je sais que c’est très important pour nous pour la course. J’ai apprécié ce tour et, comme je l’ai dit, je pense c’était l’un de mes meilleurs. Nous sommes au Mugello et avant tout je voudrais dédier cette pole à Jason Dupasquier qui a subi une très mauvaise chute. J’espère qu’il est OK. Je prie pour lui et j’espère qu’il se rétablira. Je prie pour sa famille. »

Un si beau jour terni par un si vilain accident…en Moto3!

 

QUARTARARO A PULVÉRISÉ LE MUGELLO!

 

Fabio Quartararo a donc amélioré ses temps à chaque tour, Bagnaia a réagi tout à fait en fin de session en prenant le deuxième temps mais à deux dixièmes et surtout quelques millièmes seulement devant Johann Zarco, qui arbitrera peut-être le match, s’il ne rate pas son départ.

 

 

Johann Zarco qui a eu du mal, c’est la première fois qu’il roule sur la Ducati d’usine sur ce colosse de circuit qu’est le Mugello, il a donc dû suivre les trajos d’autres pilotes pour trouver enfin son rythme et finir dans les temps de Bagnaia…

Johann : « En début de session, j’ai fait mon tour tout seul et je n’ai pas pu faire mieux que 46.5. Mais je savais que si je pouvais suivre quelqu’un, ici au Mugello avec ses grands virages très rapides, donc avec une référence, ce pouvait être une aide énorme. C’était bien de le faire car tous les pilotes Ducati savaient que Fabio est très fort et qu’il jouerait sur un seul tour. Mais moi, j’avais au moins besoin de deux tours pour faire quelque chose (il se marre…) Je suis sorti pour le dernier run, durant le premier tour avec le nouveau pneu, Jack Miller et moi avons attendu Pecco Bagnaia, qui était le favori. Et en attendant, nous roulions quand même en 46.5, ce qui était le même chrono que j’avais fait avant. Donc dans le dernier tour, quand tout le monde attaquait, Jack m’a beaucoup aidé et je suis très content de ce chrono. »

Johann Zarco a un avantage dans ce paddock, il ne ment pas. Enthousiaste, talentueux et franc, c’est génial.

Mais il sait, comme Fabio Quartararo d’ailleurs, qu’il faut partir avec les bons, donc le « holeshot device » (suspensions affaissées) de sa Ducati sera important au départ.

A cette remarque près, Bagnaia dispose du même système et depuis ce GP au Mugello, Yamaha aussi…

 

SUPERBE RÉSULTAT D’ALEIX ESPARGARO

 

Derrière on retrouve un Aleix Espargaro en pleine forme, il a raté le première ligne, sa dernière remonte à 2017…

Au fait Dovizioso est venu assister au Grand Prix sur place, il se rapproche vraiment très près d’Aprilia pour 2022…

Jack Miller cinq, il doit être déçu, arrivant ici favori après deux victoires consécutives…

Binder et Oliveira six et sept, les KTM ont un beau moteur, c’est important ici mais le Mugello il faut quand même l’avaler et ces deux pilotes, on le sait, ont tous deux gagné en 2020, donc ils n’amusent pas le terrain.

Rins et Mir huit et neuf, une fois de plus les pilotes Suzuki ont raté leurs qualifs, ce qui les oblige à prendre des départs canons et à remonter du très beau monde…

Morbidelli dix, il méritait mieux et Marc Marquez n’a même pas participé à la première moitié de la pole, épuisé, en grande souffrance de l’épaule, il est hors du Top 10 … onze!

 

MARQUEZ SOUFFRE DE L’ÉPAULE

 

Mais quand même…  meilleur pilote Honda!

Il a confirmé la veille qu’il est toujours sous antibiotiques (c’est crevant on le sait) qu’il y aura un autre rendez vous avec les médecins avant Barcelone et surtout – une énorme information – que s’il voit qu’il ne parvient pas à remonter correctement en selle, il arrêtera de piloter…

Même problème pour Valentino Rossi d’ailleurs, qui termine dix neuvième sur … vingt-deux classés, je ne vais pas redire à l’infini que je crains de les voir partir en même temps, mais pour l’instant les deux sont en « bad mood »

 

RAOUL FERNANDEZ

 

En Moto2, quelques gouttes de pluie sont arrivées pendant les deux sessions Q1 et Q2, on a donc pensé que Lowes allait nous prendre la citadelle haut la main et non…

Raoul Fernandez, on rappelle qu’il arrive en Moto2, il est rookie, lui pique largement la pole, de plus de deux dixièmes !

On rappelle que le matin Fernandez avait aussi battu le record de la piste en Moto2!

Navarro est troisième temps de cette pole et partira en première ligne avec eux.

Puisque l’on a évoqué la pluie, l’organisation a fait savoir qu’il ya un risque faible de pluie sur le GP demain dimanche.

Et ça pourrait modifier beaucoup de choses, et ce dans toutes les cylindrées, toutes celles qui pourraient être touchées par la pluie.

 

SUZUKI DU TEAM SIC

 

En Moto3, j’ai dit en début de reportage que Jason Dupasquier est à l’hôpital dans un état préoccupant, il y a quand même eu une qualif, Jason a été accroché dans le dernier tour.

C’est le Japonais Suzuki, du team le plus sympa du paddock, le SIC, surnom de Marco Simoncelli (mort en course il y a déjà dix ans, lors du GP de Malaisie le 23 octobre à Sepang, prés de Kuala Lumpur) dont le père est le boss, son début d’année est un peu en montagnes russes mais chaque montagne a un sommet et c’est toujours beau, même si c’est rare…

Il bat le leader du championnat, Acosta, d’une demi-seconde, ce qui est colossal dans cette cylindrée !

Et il bat aussi le record de la piste en cylindrée Moto3.

Le troisième est l’Argentin Rodrigo, qui est en Moto3 depuis des années, que l’on voit souvent se battre devant mais les chiffres sont là, au général il est treizième avec le quart des points d’Acosta !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Tous les résultats de toutes les séances 

https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics

 

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis