L’AKYLONE, L’HYPERCAR FRANÇAISE DE GENTY AUTOMOBILE

 

 

Dernière ligne droite pour la superbe Akylone, l’hypercar Française ‘en mode séduction’ made in Auvergne car conçu dans les atelier de St Yorre au sud de Vichy, dans le département de l’Allier

10 ans d’aventure, 10 ans de rêve et de persévérance.

AKYLONE – L’Hypercar de Genty Automobile-©Genty Automobile

 

Pour Fréderic Genty l’initiateur-concepteur «petit à petit, les choses sont sorties de terre. Quel plaisir de voir des pièces que vous avez dessinées il y a plusieurs mois, enfin s’assembler et former un tout et se dire…  Wouah !

Et de penser ‘Elle est quand même pas mal.

Lâchant:

Mais comme je suis quelqu’un de perfectionniste, je travaille en permanence sur l’amélioration de la technique, du style. En effet, il est difficile de trouver l’équilibre entre apport de nouvelles pièces, choix des matériaux afin de rester dans le bon gout. Nous voulons produire la voiture des gentlemen, à la fois chic et de bon gout, le luxe à la Française.

Du prototype roulant à ce jour, d’énormes modifications ont été apporté : technique, esthétique, ergonomique et pour améliorer l’habitabilité.

« L’ordinateur permet de créer beau-coup de choses, poursuit Frédéric Genty, avant d’ajouter : Mais seul un prototype réel permet de voir ce qui va de ce qui ne va pas.

Et, il poursuit:

« Parfois, mes mécanos viennent me voir en me disant, ‘c’est beau ce que tu as dessiné, mais je ne peux pas passer une clé pour monter ta pièce’. Du coup, on améliore cela, on limite le nombre de pièces, on invente des systèmes, on transpose des technologies d’autres branches industrielles. Chez nous, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées…

 

AKYLONE -l’Hypercar de Genty Automobile-©Genty Automobile

 

Au début du mois d’avril, l’Akylone a réalisé ses premiers tours sur les pistes de Michelin à Ladoux, prés de Riom et le prototype roulant suscite déjà beaucoup de désir.

L’Hypercar est maintenant attendue à Dubaï, où elle va être présentée à des fonds d’investissement du Moyen Orient : Émirats arabes unis, Qatar, Arabie Saoudite.

Frédéric Genty souhaite lever 10 millions d’€ au Qatar. Il espère intéresser des investisseurs en montrant les tours de force qu’il a réussis jusqu’à maintenant :

Il précise :

« Normalement, une maquette coûte 500.000€, et un prototype c’est 2,5 millions d’€. Nous avons réussi avec 900.000€. »

Avec un chèque de 10 millions, c’est parti pour la production, à raison d’un véhicule par mois.

Frédéric Genty, enchaîne:

« Pour compléter notre parc de machines de découpe laser, il nous faut d’abord investir dans une imprimante 3D pour fabriquer nos pièces en aluminium, acier inox et titane. Il faudra créer une salle blanche pour installer une telle machine aux dimensions hors norme pour réaliser des pièces de 1,50 m de long. À part la coque et le châssis en carbone qui seront réalisés en Italie, tout le reste sera fait un France, souligne le constructeur. L’assemblage de la voiture peut être rapide. Mais c’est la finition qui sera longue. Nous espérons recruter 20 personnes pour la produire, des ingénieurs, des techniciens et des monteurs qualifiés. »

 

 

L’Akylone se doit d’être irréprochable. Elle sera vendue au prix de 1,5 million d’€ hors taxe pour le coupé et 1,6 million d’€ pour le roadster.

Il conclut:

« J’ai donc hâte de passer à la prochaine étape, de voir cette évolution et la suite du pro-jet. Il est vrai que l’obtention de fonds nous permettra de changer beaucoup de chose en interne ou le système D a du prévaloir pour arriver on nous en sommes. Tout peut et va s’accélérer très vite. Maintenant, il faut rester les pieds sur terre. Nous ne sommes pour le moment qu’un petit constructeur sans histoire, sans notoriété, mais le temps et les fonds nous permettrons d’avancer et de nous faire connaitre. »

Pour le concepteur d’Akylone, ce n’est plus la course à la vitesse qui se joue dans la catégorie des super bolides, c’est la course au coup de cœur. L’Akylone risque bien d’en renverser plus d’un.

Un moteur français de 1.200 CV pour la propulser

AKYLONE -L’Hypercar de Genty Automobile-©Genty Automobile

 

Le moteur qui équipe le prototype, un V10 emprunté à l’Audi R8, va être remplacé par un moteur Français. En effet, ce sera un groupe V8 de 3.5 litres bi-turbo développé par l’entreprise Française ‘Pipo Moteurs’, créée par Jean-Pierre Fleur, basé dans l’Ardèche.

Ce moteur, qui va tourner aux 24 heures du Mans, sera pris dans sa version débridée de 1.200 CV pour l’Akylone.

« Ce moteur Français, alimenté en E 85, est taillé dans la masse. Il pèse 100 kg de moins que l’actuel » explique encore Frédéric Genty.

Qui confie :

« Il sera couplé à une boîte à vitesses anglaise. C’est une boîte séquentielle 7 vitesses Xtrac pour propulsion. »

À l’origine, l’Akylone devait être en quatre roues motrices. Le choix de la propulsion avec la boîte anglaise permet de gagner 200 kg, « ce qui laisse l’opportunité plus tard de monter des moteurs électriques sur les roues avant. Avec ce changement de transmissions, la place centrale gagnée accueille le réservoir, ce qui équilibre les poids. »

 

AKYLONE -l’Hypercar de Genty Automobile-©Genty Automobile

 

Le châssis tubulaire métallique du prototype laissera place à un châssis en carbone en provenance d’Italie, tout comme la carrosserie aussi en carbone. Et ce gain de poids va permettre d’intégrer d’autres technologies.

Et le concepteur qui prévoit trois mois pour intégrer ses nouveautés dans les plans de sa voiture, explique:.

« Des suspensions pneumatiques seront ajoutées pour que la voiture se relève avant de passer les dos-d’âne. Mais aussi des vérins pneumatiques pour que l’Akylone se soulève pour sa maintenance, notamment changer une roue »

Bref, vous l’aurez sans doute compris, cette bagnole fantastique semble bien promise à un avenir radieux car il ne va pas être trop difficile de vendre à travers le monde, les seulement 25 exemplaire prévus !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : CONSTRUCTEUR

AKYLONE -l’Hypercar de Genty Automobile-©Genty Automobile

 

 

About Author

gilles