MOTOGP 2022 : POUR VR46 CE SERA DUCATI, TEAM 100% « ITALIANO »

 

 

 

 

 

Avec des sous saoudiens certes, mais dans le stand on parlera rital… On m’a signalé l’info sur des sites mineurs, puis je l’ai vue aussi sur un site rital mais auquel je ne confierais pas forcément les clés de ma moto.

Donc j’ai attendu d’avoir du plus costaud sous la main.

Et là, cette fois, l’info avance à toute vitesse.

Elle est contraire à ce que l’on pensait il y a deux jours, ce qui prouve que les négos sont allées à toute vitesse. (A force de dire tout et son contraire j’aurais pu être porte-parole du gouvernement, certes j’aurais mieux gagné ma vie mais justement, ma vie, je la veux marrante depuis que je suis en âge de penser… Et pour ça, la moto, c’est « plot twist » tous les jours !)

ACCÉLÉRATION DE FUSÉE DANS LES NÉGOS

JARVIS (YAMAHA) ET RAZALI (PETRONAS)

 

C’est donc allé très vite, on sait que Razali, le boss du team Petronas, n’était pas au GP de France parce qu’il boudait, il était surtout à Kuala Lumpur au siège de Petronas, pour vérifier la monnaie dont il disposera en 2022…

Et pour savoir comment une société pétrolière aussi puissante que Petronas (Malaisie) peut combattre sur le plan du marketoche et de la pub une autre société pétrolière énorme, l’Aramco, qui représente l’Arabie Saoudite.

Ce que l’on sait c’est qu’Aramco va lâcher quinze millions par an à son team VR46, ce qui montre l’envie d’en découdre de la part des Saoudiens.

IL FAUDRA AJOUTER LE LOGO DUCATI

 

 

 

D’un autre côté, il était difficile d’imaginer Yamaha lâcher Petronas, qui sur le plan de la renommée et la réussite sportive lui a amené Quartararo par exemple, Morbidelli aussi, même s’il roule Petronas il est Yamaha…

Ce sont évidemment les Japonais qui ont tranché, on est sûr qu’à un moment l’option VR46 était très avancée, on a  changé  d’avis… Comme au Japon cela ne se fait pas d’avoir un mot plus haut que l’autre, on ne peut donc pas dire que les discussions ont été  vives au « board », mais les batailles peuvent aussi avoir lieu en atmosphère feutrée.

 

 

LES GIGANTESQUES TOURS PETRONAS A KUALA LUMPUR

Le sabre « Hattori Hanzō » on laissera ça aux Samouraï et au génie créatif de Tarantino !  

 

LE SABRE DE « KILL BILL » CHEF D’OEUVRE DE TARANTINO

 

Donc ce sera Petronas.

On en sera sûr à 100% au moment de l’annonce de la signature mais j’écris depuis longtemps que si je fais ce métier ce n’est pas pour recopier des infos officielles…

En revanche récupérer de temps en temps une bribe de ce qui se passe en coulisses est délicieux, journalistes et policiers font le même métier (enfin quand ils sont bons) avec des indics, une intime conviction, du flair, parfois du bol, souvent des dossiers etc…

 

YAMAHA MUET OU LE DIAPASON QUI NE FAIT PAS DE BRUIT: VRAIE INFO LE SILENCE

Et là on est meilleurs que les archers (ils s’appellent comme ça entre eux, je trouve ça assez historiquement chouette) c’est que pour nous, en tous cas pour moi, un silence est une réponse.

Même un démenti d’ailleurs, pas toujours mais souvent…

Mais un silence c’est sûr, c’est une info.

J’en ai tenu compte au moment d’écrire ce papier, chez mes indics bleus, ce n’est plus le silence c’est l’anonymat…

Max Pol Fouchet a écrit cette très belle phrase « Pour que demeure le secret, nous tairons jusqu’au silence » merci, il tire juste le garçon…

Donc voilà à priori VR46 chez Ducati en 2022.

Ce qui pose aussi quelques questions

DUCATI UNE VIEILLE HISTOIRE DE CŒURS BRISÉS

UNA STORIA IMPORTANTE…

 

Oui, en 2011 et 2012, l’arrivée de Rossi chez Ducati était une fierté nationale qui s’est transformée en quelques jours en tragédie grecque et en « Commedia dell’Arte »…

Rossi m’a dit au GP de France, il allait d’ailleurs le lendemain y faire un de ses seuls podiums avec la moto rouge, que dès qu’il avait roulé ses premiers deux cents mètres sur la Ducati de GP il avait su qu’il avait fait la connerie de sa vie.

Alors c’est simple, comme tout le staff Ducati a été viré et rebâti de « A » à « Z » après cette histoire (arrivée de Dall Igna et sa bande de fous géniaux) on considère et c’est totalement vrai que cet échec monumental est dû à la raideur limite incompétence du staff de l’époque…

 

STONER ÉPOQUE DUCATI

 

Stoner avait d’ailleurs dit en quittant la marque Ducati à qui il a donné son seul titre MotoGP (en 2007)  que la moto était une tuerie (dans le mauvais sens du terme) à piloter…

Ce qui permet à Ducati et Rossi de retravailler ensemble.

QUI AU GUIDON ?

ROSSI ET MARINI

 

Il est évident que VR46 va vouloir privilégier les pilotes de son clan mais chez Ducati, on a l’habitude de ne pas se laisser mettre face au fait accompli dans ce domaine.

On pourrait penser à Rossi lui-même, qui roule cette année chez Petronas Yamaha avec une option de reconduction en cas de résultats, sur ce point ça va tellement mal que l’annonce de la poursuite de sa carrière Rossi a été repoussée du Mugello à Barcelone, pas bon signe et les chiffres parlent terriblement.

 

MORBIDELLI VIVE CHAMPION DU MONDE EN 2020

Par ailleurs, je serais très étonné, vu ce qu’il a apporté à Yamaha, de voir partir Morbidelli, il est VR46, mais Petronas lui a promis une moto d’usine en 2022, rouler avec une Ducati d’occase fût-elle VR46, serait moins sexy, même si cette année, on voit qu’elles dominent, Quartararo les empêche de tout rafler mais il est bien le seul…

Donc Rossi ou Morbidelli au guidon d’un team VR46 Ducati, très peu probable même si dans le MotoGP on peut tout voir même les trucs impensables…

Il reste donc trois noms. Luca Marini, le frère de Rossi, qui a démarré très discrètement la saison, comme son frère, 20 points en cinq GP, moins que Jorge Martin, lui aussi rookie mais qui est à l’hosto depuis un mois…

 

BASTIANINI: VIRGILE VA DEVOIR RÉÉCRIRE L’ÉNÉIDE?

 

Le meilleur rookie pour l’instant est Enea Bastianini (ses parents ont du lire Virgile…) treizième au général avec vingt points, tout proche de Rins et de Binder, il n’est pas du clan VR46 mais Ducati tient assez à le voir continuer en rouge.

Et bien sûr, VR46 aimerait voir rouler son poulain du Moto2 cette année, Marco Bezzecchi.

Donc les négos ne sont pas finies.

J’y pense… Quand les « Grid Girls » seront de retour, on doute que celles d’Aramco soient en bikini façon Monster mais je fais confiance à l’Arabie heureuse et ses marketocheurs, on y verra des beautés sublimes et sublimement habillées de façon suggestive…

 

QUAND VA T’ON DÉCONFINER LES GRID GIRLS?

Donc VR46 chez Ducati, Petronas chez Yamaha, il reste Gresini chez Aprilia mais il ne faut pas croire que toute la délicatesse des discussions discrètes soit finie, cette image de sérénité est en fait une grenade, dégoupillée ou non, elle peut encore surprendre pas mal !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP et DR

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis