MOTOGP 2022 : YAMAHA BRADERAIT SES MOTOS D’USINE A VR46 ?

 

 

Info ou intox ? L’info vient de notre confrère italien aux pages roses « La Gazzetta dello Sport ».

Durant toute ma vie, j’ai suivi des évènements sportifs avec des journalistes italiens (parler rital ça doit aider…).

Même quand ils bossent sur les sports mécaniques ils sont forcément fous de foot, le « calcio » que l’on prononce « kaltcho », ils me disaient que la Gazzetta, dont tout baveux rital est forcément jaloux, écrivait n’importe quoi sur le foot mais était très recommandable sur les sports motorisés.

J’ai cherché toute la journée une confirmation, en Italie et en France, mais ou bien tout le monde regardait les GP ou ils étaient dans leurs maisons de campagne et donc portable fermé.

Alors on y va.

TESTIS NULLUS, TESTIS NULLUS…

RAZALI (PETRONAS) ET JARVIS (YAMAHA) SERAIENT MOINS POTES

C’est un terme de droit romain, avec des racines dans le deutéronome et le nouveau testament, repris d’ailleurs en droit français ou américain,  qui signifie que s’il y a un seul témoin il n’y a pas de témoin.

Comme j’ai cette info sur la seule foi de la Gazzetta, comme ma règle de journalisme depuis quarante piges et ma formation de juriste me l’imposent, en théorie je dois laisser tomber. Alors je m’en sors comment là ?

Voilà comment on va présenter la chose.

Comme un flic qui a une info d’un « tonton », un indic donc, un truc imprésentable aux juges mais qui peut orienter ses recherches… Traiter la Gazzetta de « tonton », c’est limite un crime de lèse majesté mais j’assume, on va dire que c’est un indic, on dit aussi un « doulos », qui me donne de bons tuyaux.

(Le Doulos est un film magnifique de Melville… )

L’AFFICHE DU FILM DE MELVILLE

La Gazzetta nous met dans l’ambiance du Mans où il gelait à pierre fendre (j’exagère mais bon, on est poète ou pas…) en citant des mots de Mark Twain… « L‘hiver le plus froid que j’ai connu a été l’été que j’ai passé à San Francisco ».

Que l’on trouve aussi chez Hemingway cher confrère…

 

LE MENU DU JOUR AU MANS

Belle entrée en matière pour décrire ce massacre météorologique qu’est le GP de France 2021…

Mais ce n’est pas pour cette raison que le boss du team Petronas était absent, il est en Malaisie (trente degrés en fin de journée) pour discuter du contrat MotoGP et autres cylindrées avec le pétrolier qui est son sponsor.

Mais il semble aussi que Mr Razali, c’est son nom, fasse aussi franchement la g… parce que Yamaha n’a toujours pas signé avec lui pour 2022, on l’aurait d’ailleurs vu, à Jerez, courir d’un mobil-home à un autre, dans le genre Ducati et Aprilia…

YAMAHA BRADE ?

La, et ça c’est « testis unus », on le voit sur d’autres sites mais qui se recopient à la virgule près, la Gazzetta affirme que Yamaha qui voit le team VR46 se rapprocher de façon fulgurante de Ducati aurait proposé deux motos d’usine pour le prix d’une au team dirigé par Valentino Rossi…

Rossi qui au passage pourrait peut-être aussi récupérer Morbidelli, qui est du clan VR46…

Choix cornélien pour Yamaha, dont on rappelle que le métier principal consiste d’abord à fabriquer et vendre des motos…

C’est sûr que se rapprocher d’un financement saoudien et d’une certaine image dans le monde musulman (l’Indonésie l’est à 80%, ce qui représente 200 millions de gens, le Pakistan à 95%, la Malaisie 58% etc…) est forcément tentant. Même si au demeurant tous ces pays ne suivent pas tout à fait la même règle, ce n’est pas forcément grave, en France un gauchiste absolu et un réac total peuvent acheter la même moto ou la même auto, idem pour un athée ou un catho…

A l’opposé la Malaisie est un pays important d’Extrême Orient et donc un symbole de gros marché, mais le pays lui-même n’a que 30 millions d’habitants, là encore un habitant de Kuala Lumpur ou de Djakarta peuvent avoir les mêmes envies, donc le choix stratégique de Yamaha n’est pas simple…

MESSIEURS FAITES VOS JEUX…

LES TOURS PETRONAS A KUALA LUMPUR

On comprend donc que Razali soit allé à Kuala Lumpur pour voir à combien peut se monter la blinde qu’il mettra sur la table de cette partie de poker mondiale…

On comprend qu’il ait été vu courant d’un mobil home de constructeur à l’autre à l’occasion du GP de Jerez…

Pour le reste, on rappelle qu’il y a trois teams qui cherchent des motos et trois constructeurs qui en proposent.

On a cru qu’Aprilia satellite roulerait forcément avec Gresini mais Ducati sait à quel point ce team est profondément ancré dans le cœur des italiens  et… l’Italie est son premier marché !

On a cru que Yamaha confierait forcément son matériel à Petronas mais l’option VR46 est beaucoup plus mondiale que le pétrole malaisien.

Bon, sur un coup comme ça il va falloir que je relise Maigret, Mark Twain et Hemingway c’est génial mais côté enquête, Jules (c’est son prénom) me semble plus pointu dans le genre.

A suivre, j’ai laissé cent messages en Europe, il y en a bien un qui va m’appeler, pas forcément pendant le GP…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP et DR

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

Jean Louis Bernardelli