MOTOGP 2021 AU MANS : LA POLE PHÉNOMÉNALE DE QUARTARARO EN CONDITIONS DE PISTE ÉPOUVANTABLES

 

 

 

 

ON NOTERA LA MOTO ÉCRASÉE AVANT ET ARRIÈRE

 

 

J’ai encore du mal à m’en remettre et surtout à piger tout ce qui a pu se passer du matin au soir de cette pole du GP de France 2021…

La cause ?

Une vraie météo merdique, avec même des rayons de soleil suivis en 20 secondes d’une pluie fine, parfois lourde, une piste allant du mouillé au sec en passant par des périodes de séchage par secteurs…

 

MARQUEZ MANGE DU SABLE

 

Un nombre de chutes incalculable, enfin si mais j’ai pas compté, des tous droits façon rodéo dans les bacs à gravier, des résultats aussi démentiels que la météo dans les sessions Q1….

Le matin, c’est simple, la FP3 s’est roulé sur du mouillé, aucune amélioration des temps de la veille et donc une Q1 de folie, un mini GP en soi, avec des stars partout…

Là encore des conditions qui changent plein de fois (faut l’faire en quinze minutes !) et on voit un Savadori, le coéquipier d’Aleix Espargaro chez Aprilia, un pilote tellement transparent qu’on ne le voit pas, sauf quand il tombe et fait la moitié du circuit à pieds en courant pour récupérer sa deuxième moto et sortir le meilleur temps de la Q1, alors qu’il est derjo au général !

Et le deuxième est Luca Marini, le frère de Rossi…

Du coup, bien des stars sont « out » Aleix Espargaro partira treizième, Mir quatorze, Rins quinze, Bagnaia seize !

Auparavant il y avait eu cette FP4 normalement très intéressante car les pilotes y roulent en mode GP, mais là encore les changements de temps ont fait que ça a été incompréhensible pendant un gros moment, Fabio Quartararo et Marc Marquez ont regardé les quinze premiers minutes depuis le muret !

 

VINALES BATTU DE QUELQUES MILLIÈMES

Tout à fait à la fin de cette séance, Quartararo fait un très beau meilleur temps, c’est à peu près le seul indice pour la suite.

Et c’est la pole, où tout le monde part en pneus pluie mais revient changer au bout du premier tour.

Tiens au fait, le matin, en répétition de ce changement de moto dit « Flag to flag », FrancobMorbidelli s’est tordu la jambe et s’est écroulé sur sa deuxième moto… Et oui même dans les stands c’était la patinoire….

Donc la pole qui perd un temps fou à changer de pneus au premier tour, sur quinze minutes au total ça en fait du temps perdu !

 

MILLER ET SON « DEVICE » EN POSITION BASSE AVANT ET ARRIÈRE

Naturellement sur une piste pourave Jack Miller est le roi et il fait le meilleur temps devant Franco Morbidelli et Pol Espargaro…

Puis ça repart en quenouille, on voit un moment un triplé Honda devant, Marc Marquez en tête, ce qui fait du bien de le retrouver en guerrier mais nous on veut les Français.

 

ZARCO DANS LE COUP MAIS UNE SEULE ERREUR AU MUVAIS MOMENT

Johann Zarco est meilleur temps à deux minutes de la fin, puis Oliveira chute, drapeau jaune, donc interdit d’envoyer du lourd dans ce secteur, la pluie se remet à tomber en plus, pas longtemps et le vent va sécher partiellement la piste, Johann Zarco est dans les temps de la pole mais il fait un tout droit c’est out…

Dernier tour impensable, le soleil arrive, le grip aussi, Fabio Quartararo est dans un jour d’extase, il dira à son arrivée qu’il s’est dit dans ce tour « Ou je tombe ou je suis première ligne »…

Il ne tombe pas et il est pole, c’est beau, c’est magique, on avait certes un indice en FP4 mais le ciel est devenu tellement sale que tout était possible, Fabio a tenu bon, c’est, il le dit d’ailleurs, une très grande pole qu’il nous sort.

Et au GP de France, ce n’est pas la première mais c’est la plus belle…

Ce qu’il en dit ? C’est presque émouvant… Pardon, c’est émouvant…

 

 

«Ah, c’est fantastique ! J’étais très nerveux avant la qualification car c’était la première fois où j’utilisais le pneu arrière médium et je me suis dit que ça allait être difficile. Dans le tour de sortie, je me suis dit “mais c’est sec ! Je dois rentrer immédiatement dans la pitlane “ car nous avions une stratégie établie pour revenir dans la pitlane. Dans le dernier tour je me suis dit ” OK, soit je chute, soit je fais la première ligne”. Et c’était vrai car dans le dernier secteur je me suis poussé à la limite, et je ne savais même pas en arrivant ici que j’avais fait la pole position. J’ai vu les trois motos ici et je me suis dit “c’est dommage que nous ne soyons pas sur la première ligne “. Puis j’ai vu mes mécaniciens arriver et c’était donc la pole position. Je suis donc très heureux de l’avoir fait deux fois consécutives à mon Grand Prix à domicile ! »

Il arrache cette pole à son équipier Maverick Vinales qui y a bien cru mais… trop court de 88 millièmes !

Jack Miller aussi y a cru mais il est trois à un dixième de Fabio…

Johann Zarco est finalement cinquième, dommage bien sûr, il a été à la hauteur tout le temps et a effectué un seul tout droit au mauvais moment….

Franco Morbidelli est quatre, donc trois Yamaha et deux Ducati aux cinq premières places.

 

MORBIDELLI EXCEPTIONNEL

 

Jack Miller et Johann Zarco savent parfaitement que quand les Yamaha partent devant elles sont difficiles à prendre, il ne faut pas les laisser partir.

Cela dit personne, même pas la météo qui s’est mis en mode ´saut sans parachuté depuis deux jours ne sait le temps qu’il fera durant le GP et ça peut modifier pas mal de choses.

En plus, je l’ai dit, un paquet de vainqueurs potentiels part après la treizième position, ça fait du beau monde en moins en tous cas au début.

 

ANDREA MIGNO

 

En Moto3, la pole est pour la Honda de Migno devant Ricardo Rossi et Jaume Masia, le grand favori Acosta part 21ème !

Bon il a déjà gagné en partant des stands et en Moto3 la grille de départ ne donne aucun indice, c’est le génie de cette cylindrée.

 

RAOUL FERNANDEZ

 

En Moto2, on a vu toutes les stars défiler devant… sauf Lowes qui avait dû se mettre le cerveau en mode pluie mais la pole s’est roulée sur piste sèche…

C’est Raoul Fernandez qui prend le pompon, devant Bezzecchi et Roberts.

Demain la météo prévoit 80% de pluie mais comme elle s’est mise dans le mur depuis deux jours, personne ne sait rien.

Résultats de toutes les sessions

https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis