MOTOGP 2021 AU BUGATTI : ZARCO/QUARTARARO, « VIVE LA FRANCE ! »

 

ZARCO ET QUARTARARO, LE DOUBLÉ FRANÇAIS

« VIVE LA FRANCE ! »

 

C’est par ces mots (en français s’il vous plaît !) que les commentateurs … anglais de MotoGP TV ont conclu la dernière session, la FP2 de la catégorie du MotoGP ce vendredi 14 mai, sur le circuit Bugatti du Manz, où se déroule ce week-ene, le Grand Prix de France.

Bon, on pourrait titrer aussi : Vendredi au Bugatti, Météo KO – Frenchies OK…

Parce que, cette nuit encore, la météo prévoyait 80% de pluie et on a terminé la journée avec une réduction régulière à 19%.

Plus nul c’est possible, mais après … faut le faire exprès!

Il y avait même une alerte vigilance sur la Sarthe !!!

Heureusement que les aviateurs et les marins ont des infos météo très précises, sinon la mer et le ciel seraient vides !

Ce vendredi matin, on avait mal commencé avec la pire des situations, d’abord une piste mouillée puis ça a commencé à sécher et c’est devenu piste ‘pourave!

 

MILLER EN PNEUS PLUIE PASSERA LES SLICKS LE PREMIER

 

J’avais écrit hier que la piste pourave serait une joie pour l’Australien Jack Miller, qui a été le premier à passer les slicks alors qu’il y avait encore des plaques d’eau disséminées un peu partout, le piège, comme prévu par ma pomme, Miller a bien fait le meilleur temps… devant Johann Zarco !

Johann qui donnait donc le ton, Ducati pleurant de bonheur avec les deux meilleurs temps.

Cet après midi c’est simple, les trois cylindrées ont roulé sur le sec, on a donc envoyé du lourd parce que si la météo exécrable prévue demain se confirme, tout peut arriver, la FP3 roulera lentement et il y a un paquet de pilotes connus qui risquent le repêchage en Q1 pour la pole.

 

FABIO QUARTARARO EN PLEINE FORME SUR LE SEC

 

Fabio Quartararo a été au top durant pratiquement toute la session, prenant vite le meilleur temps et le gardant jusqu’à … l’avant dernier tour!

Tout le monde est en double Soft bien sûr, la piste est à 17 degrés (huit le matin !) sauf Johann Zarco le malin qui réussira à tester le Medium à l’arrière durant une de ses sorties, se réservant la vitesse pour les derniers tours…

Il va y avoir pendant ces sessions MotoGP un nombre incroyable de chutes de stars, en particulier dans le virage 3, la chicane de la passerelle Dunlop.

 

VINALES ET BIEN D’AUTRES ONT VISITÉ LE DÉCOR

 

Je vais en oublier mais sont à terre… Vinales, Miller, Mir, Rins, Bagnaia, Aleix Espargaro (deux fois et au même endroit ) Quartararo lui-même y aura droit (la chicane Dunlop again…) vont aller embrasser le sable.

Marc Marquez lui, traversera le gravier en restant en selle, tout au bout, le long des protections, il ya un petit chemin de ronde, mais côté piste, de 50 cm de large que Marquez reprend tant qu’il y a du gravier pour revenir en piste, puis c’est de l’herbe et là il traverse et se remet à rouler.

 

MARC MARQUEZ EST EN COLÈRE

 

Mais Marc Marquez est en colère en fait, il s’en est même pris à se camarades de classe Honda en leur disant qu’ils ne sont pas assez rapides pour tester correctement le nouveau matos Honda, le drame étant que pour l’instant, lui ne l’est pas non plus, donc côté mise au point, naturellement c’est pas le pied.

Il est aussi en colère contre l’abaissement des motos au départ et en ligne droite, voire en sortie de courbe, système dit holeshot device mis au point, évidemment, par la bande Ducati, Honda s’y est mis tard et mal, cela dit, cela explique peut-être aussi l’épidémie de syndrome des loges parce qu’avec ce système, on est au taquet partout et on se fait mal.

Le système est compliqué à gérer car il ne peut être que manuel or au départ et en courbe, on est concentré sur autre chose mais bon, on est en MotoGP, comme dit Maverick Vinales…

On est les meilleurs pilotes du monde, il faut donc que l’on profite au max des bonnes idées…  

 

POL ESPARGARO MEILLEUR PILOTE HONDA

 

Pol Espargaro a du être très vexé par les remontrances de Marc Marquez, il claque un joli quatrième temps au combiné, derrière Johann Zarco, Fabio Quartararo et Maverick Vinales.

Morbidelli est cinq, trois Yamaha dans les cinq premiers, pas mal mais la Ducati de Zarco est venue coiffer tout ça…

On espère que la météo se mette dedans encore demain, s’il pleut le matin, Binder, Aleix Espargaro, Mir, Bagnaia, Rins sont bons pour la Q1 !

 

BONNE JOURNÉE POUR JOHANN

 

Mais ce qui reste important c’est que Johann Zarco a bien roulé sur la piste ‘pourave et sur la piste sèche aussi, c’est donc bon signe…

Tous les résultats de toutes les sessions sur le lien indiqué en bas de reportage…

 

SAM LOWES OUVRE LE BAL DU MOTO2

 

En Moto2 on a tout fait sur le sec, même le matin.

Bon, il y a au classement général une lutte furieuse entre l’Australien Gardner (69 points) l’Anglais Lowes (66) et l’Espagnol Raul Fernandez (63).

Or, dans cette cylindrée, il est important de partir devant.

Le principe de remontée infernale y est quasiment inconnu, la faute bien sûr au règlement qui en a fait une cylindrée bâtarde, un truc complètement idiot entre les prodiges de technologie que sont les Moto3 et le MotoGP.

Ce n’est même pas une course de pilotes, c’est une course de cadres et d’ailleurs c’est pratiquement toujours le Kalex qui est devant…

Lowes fait le meilleur temps de ce « Friday » finalement peu angliche côté météo, devant les deux Fernandez (rien à voir entre les deux, il y en a un, Raoul, qui est bagarre devant, l’autre est carrément plus loin au général).

Gardner est quatrième temps, bref tout le monde est paré pour l’abordage !

 

RODRIGO A L’ATTAQUE

 

En Moto3, le matin a été chagrin, la piste est une piscine par endroits et un Écossais qui se respecte se doit alors d’être devant, « claymore » au poing (l’épée traditionnelle des clans, claidheamh-mòr en gaélique écossais…).

John McPhee (Honda) était donc l’homme du matin, ce pilote qui ravit ma partie de sang celte.

Il est devant le jeune prodige, la révélation de l’année, le jeune Acosta (KTM) qui pour l’instant pulvérise la cylindrée.

L’après midi, on a roulé sur le sec, on jette donc les réglages du matin et aussi les résultats, la preuve au combiné, McPhee est douze et Acosta dix huit, le prodige risque le repêchage s’il pleut samedi matin.

Le meilleur temps est pour l’Argentin Rodrigo, celui qui est souvent devant… sauf en course (huitième au classement provisoire avec .. 70 points de retard sur Acosta).

Binder et Masia sont juste derrière lui, là c’est plus lourd, cinq et six au général.

Voilà, demain samedi la météo prévoit encore 80% de pluie mais si elle pouvait encore une fois se mettre le doigt dans l’œil, ce serait parfait.

Sinon, les courses sous la pluie sont superbes, à condition qu’il n’y ait pas de changements.

Johann Zarco disait en se marrant que dimanche, si la pluie arrive ou disparaît pendant la course, il y aura un « flag to flag » (changement de pneus et donc de moto en plein Grand Prix) du coup il va y avoir des encombrements à la sortie des stands…

Bon, ce vendredi était un beau jour, on espère juste que c’est un présage…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

Résultat de toutes les sessions

https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics/2021/SPA/Moto3/RAC/World+Standing

 

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis