ANDALUCÍA RALLY 2021. 1ére VICTOIRE D’ÉTAPE POUR AL-ATTIYAH

 

 

La première étape de l’Andalucía Rally 2021 est adjugée à la moto numéro 1. Le pilote de l’équipe Sherco Factory, Lorenzo Santolino devance de seulement 22 secondes, l’autre Espagnol Joan Barreda, pilote Monster Energy Honda. L’allemand Sebastian Bühler qui roule chez Hero Motorsports, complètant le podium à une minute.

Au classement général, Joan Berreda s’empare de la tête, juste devant Santolino, à 00’22 et Bühler, à 00’42.

Chez les quads Vincent Padrona au guidon de son Yamaha Raptor 700, longtemps annoncé comme vainqueur, a finalement écopé de 3 minutes de pénalités. C’est Sébastien Souday d’All Tracks qui remporte donc l’étape et s’empare du général.

Dans la catégorie auto, la victoire revient à Nasser Al-Attiyah avec son Toy du Nasser Racing qui avait choisi de partir en troisième position ce matin. Il devance les deux Mini John Cooper Works Rally, de Vaidotas Zala de 1’25 et de Carlos Sainz de 2’32.

Chez les T3, Seth Quintero du Red Bull Off Road Junior Team prend la main devant sa coéquipière Cristina Gutierrez et Lionel Baud du PH-Sport Zephyr, alors que chez les T4, la victoire revient à un Can-Am South Racing piloté par Khalifa Al-Attiyah, le frère de Nasser.

MOTOS

ANDALUCIA RALLY 2021 – LORENZO SANTOLINO – TEAM SHERCO

 

La journée de Lorenzo Santolino du Sherco Factory, aurait pu se passer tout à fait autrement. Le gagnant du jour est rentré au bivouac avec un énorme trou dans son pneu arrière qu’il commentait à chaud :

« j’ai vu que j’avais le pneu endommagé à la fin de la première portion de la spéciale. J’ai ensuite roulé un peu plus cool pour être sûr de franchir la ligne d’arrivée. A part cela, aucun problème. Je me sentais bien sur la moto et j’ai pu garder un bon rythme. Il n’y avait pas trop de poussière, mais à certains endroits les ombres du matin étaient piégeuses. Demain, forcément je partirai en premier, mais ce n’est pas un problème pour moi, juste un super entrainement. »

Premier des pilotes « privés », le Français Mathieu Doveze du Nomade Racing fait lui aussi un très bon départ dans ce rallye en terminant 8eme du jour :

« Je suis un peu surpris d’être là où je suis. Cela fait bizarre de voir les noms des pilotes professionnels juste au-dessus du mien, mais j’essaye de ne pas trop y faire attention et plutôt de rester concentré sur ma course. L’an dernier, j’étais engagé en Enduro Cup et cette année je suis venu avec une moto de rallye et je constate que c’est une expérience vraiment très différente. »

À peine un peu plus bas dans le classement, 15éme de l’étape du jour, on retrouve le mieux placé des Juniors. A 22 ans, Jean-Loup Lepan prend la trace de son père. En janvier 2022, vingt ans après la première participation au Dakar de ce dernier, il aimerait lui aussi être au départ.

Déjà une tête bien faite sur ses jeunes épaules, le normand relativise son premier classement en rallye-raid :

« Je ne suis pas là pour faire un résultat, mais seulement pour me faire plaisir et partager cette expérience avec mon père. Il y a une très bonne ambiance au sein de Nomade Racing et c’est agréable de se sentir en confiance et entouré pour commencer.»

 

ANDALUCIA RALLY 2021 QUAD VAN DEN BRINCK

 

En Enduro Cup, Mitchel Van Den Brink de l’équipe Bas Dakar Team, âgé seulement de 19 ans, le plus jeune engagé du dernier Dakar (en camion) remporte l’épreuve devant son ami et équipier Wiljan Van Wikeselaar chez Bas Dakar Team, qui lui, s’empare du général.

Dans la catégorie des quads en Enduro Cup toujours, c’est Axel Dutrie du Drag’on qui a été le plus rapide. Mais Dani Vila de l’équipe Joyride Racing Services, reste leader au classement général.

AUTOS

ANDALUCIA RALLY 2021 – Le TOYOTA DE NASSER AL ATTYAH ET MATHIEU BAUMEL

 

 

Pour Nasser Al-Attiyah, parti troisième avec son Toyota ce jeudi matin, la course s’est déroulée comme il l’avait espéré. Carlos Sainz au volant de sa Mini John Cooper Works Rally, a perdu du temps derrière le Saoudien Yazeed Al-Rahji, victime plus tard d’une crevaison.  Le vainqueur d’hier conserve l’avantage :

« Je suis assez content de mener l’Andalucía Rally. On a fait du bon travail et les performances de la voiture sont au rendez-vous. Ce n’était pas une étape facile, très piégeuse et j’étais content d’en finir. Demain, j’ouvrirai la piste et on va essayer de donner le meilleur. Je ne sais pas si cela sera bon ou mauvais pour nous… »

Un autre concurrent heureux de cette journée est Vaidotas Zala qui pilote lui aussi une Mini John Cooper Works Rally du Team X-Raid :

« Je pense qu’on a fait un bon résultat. Nous avons été chanceux de partir derrière Nasser et Carlos et je crois qu’ils sont restés coincés derrière Yazeed. Plus loin, on a essayé de se mettre un petit peu plus en sécurité car certains passages étaient peu visibles. Je ne suis pas trop inquiet de mon ordre de départ de demain, car de toute façon cela sera glissant. »

 

ANDALUCIA RALLY 2021 – BUGGY MINI X-RAID DE CARLOS SAINZ

 

Mais le déçu du jour est bien ‘El Matador’ alias Carlos Sainz avec sa Mini John Cooper Works Rally, à la lutte pour prendre en main un quatre roues motrices alors qu’il n’en a pas piloté depuis 2011 ! :

« On a décidé de venir avec un 4X4 pour en apprendre un peu plus sur la voiture. En buggy ici, on savait avec l’expérience de l’année dernière qu’il était impossible de faire quelque chose. Au départ aujourd’hui tout allait bien, puis j’ai doublé Yazeed pour finalement ouvrir la seconde partie de la spéciale. Mon problème n’est pas ma position sur la piste, c’est de trouver mes marques avec cette voiture. Pour l’instant, je ne conduis pas de la façon dont j’aimerais le faire. Nous testons différents réglages. Nous verrons s’ils vont fonctionner ou pas. »

Dans la catégorie T3, l’équipe Red Bull Off Road Junior, a récidivé avec une superbe performance de Seth Quintero qui a pris aujourd’hui le dessus dans la bataille interne au sein de son équipe :

« On a fait du bon boulot. Partis en 7éme position, second T3 sur la ligne de départ, on a pu rouler à notre rythme. C’était confortable d’avoir 3 minutes d’écart et donc de ne pas être dans la poussière. Demain, nous serons les premiers T3 à partir, donc nous devrions avoir une piste encore plus propre. »

En T4, le gagnant de l’édition précédente, Aron Domzala de l’équipe Monster Energy Can-Am, n’ira pas au terme de la spéciale, victime d’un tonneau. La victoire revient à un autre Al-Attiyah, Khalifa celui-ci, le frère de Nasser :

 « J’ai pris beaucoup de plaisir à rouler aujourd’hui. C’était une étape intéressante et je suis très content d’être en tête de ma catégorie. » Nasser, fier de cette performance ajoute : « Je travaille beaucoup avec lui et il a un très bon co-pilote en la personne de Xavier Panseri, qui a beaucoup d’expérience et nous sommes sur la bonne voie. Notre objectif est de le préparer pour le prochain Dakar. »

 

L’ETAPE DE CE VENDREDI 14 MAI 2021

ÉTAPE 2 : Cordóba, nous voilà !

Liaison : 112 km / SS : 339 km / Total : 451 km / Chrono : 75 %

 

David Castera ‘LE’ Boss de l’épreuve explique:

« C’est la spéciale qui emmènera les concurrents le plus loin du bivouac, jusqu’à la province de Cordóba. Une spéciale en deux secteurs, comme la veille, mais cette fois avec des différences de rythme marquées entre les deux. Les concurrents vont s’élancer dans la première partie de la spéciale dans les collines. Ce sera plus technique, surtout au début. »

Et il précise et conclut :

« Ils vont découvrir cette nouveauté que l’on a réussi à apporter au parcours 2021… ils la verront d’ailleurs encore plus marquée lors de l’étape 4. La seconde partie est plus rapide, voire très rapide par moment, une belle spéciale. Il y a un vrai contraste entre ces deux secteurs. »

 

Alfredo SORIA

Photos : Charly LOPEZ 

 

 

Rallye-Raid

About Author

gilles