MOTOGP 2021 AU BUGATTI : CHEZ PRAMAC DUCATI… ZARCO TÊTE D’AFFICHE, MAIS MARTIN ENCORE OUT!

 

MARTIN, RÉVÉLATION DU DÉBUT DE SAISON, EST ENCORE OUT

 

IMPORTANT: Le GP DE FRANCE Moto… c’est GRATOCHE sur C8. (Voir lien)

 

Pramac croit vraiment à une victoire de Johann Zarco au Mans, ce serait la première du Team !

Et pourtant l’année avait commencé façon foudre.

Zarco en tête du mondial…

Quant à Jorge Martin, il a démarré cette saison 2021 de façon fulgurante, lors du deuxième GP au Qatar, alors qu’il faut le rappeler il est rookie, c’était donc sa deuxième course en cylindrée MotoGP, il fait la pole et termine sur le podium. Dans le genre aussi précoce il n’y a que Lorenzo et Marquez, pas mal comme club! Mais à Portimao, fin du rêve, chute en essais, sept fractures et trois opérations ! Du coup, Pramac rêve d’une victoire de Zarco au Bugatti…

ZARCO, LE GRAND ESPOIR…

JOHANN ZARCO LE PILOTE LE PLUS RAPIDE DE TOUTE L’HISTOIRE DU MOTOGP

 

Le team Pramac roule avec Ducati depuis 17 années et n’a jamais décroché une seule victoire en MotoGP ! Il y a donc en effet de quoi se les bouffer, Martin qui se blesse au Portugal en plus, il ne sera pas au Mans et est attendu au Mugello mais dans quel état ?

Bref, le vrai espoir de victoire repose sur Zarco, et Pramac y croit parce que la météo prévue au Mans ce week end est exécrable et que cela va limiter le nombre de prétendants.

Qui plus est, Zarco a montré depuis longtemps qu’il est à l’aise sous la pluie.

Cela dit chez Ducati, Miller est excellent sur une piste pourave et Bagnaia affirme qu’il est très bon sur piste mouillée.

 

BAGNAIA PENSE QU’IL SERA FORT SUR PISTE HUMIDE

 

Il y a d’ailleurs un truc qui me fait sourire depuis que j’ai vu cette déclaration de Bagnaia, en italien « bagna » signifie que quelqu’un se baigne ou arrose quelque chose !

Bon, ce qui signifie qu’il peut y avoir une lutte interne Ducati, les pilotes officiels savent que Zarco est bon sous la pluie et multiplient donc les déclarations…

Ce peut-être une façon de forcer le destin ou alors c’est de la guerre psy comme chez les boxeurs avant un match de championnat du monde quand on hurle partout qu’on va défoncer l’autre…

Suspense absolu en fait, le Bugatti est un circuit de freineurs et freiner sur une piste mouillée est un travail de bijoutier…

 

LA MÉTÉO S’AGGRAVE…

 

La carte ci-dessus est claire, la dépression énorme qui arrive de l’Atlantique heurte une zone d’air chaud, donc il peut pleuvoir à seaux…

Il est prévu 80% de pluie vendredi et 90% samedi ET dimanche!

Du coup, comme la météo est une science a à peu près aussi exacte que le summum d’incompétences croisées qu’est la gestion du virus, il peut arriver que la piste devienne ce que j’appelle pourave.

C’est-à-dire sèche par endroits et mouillée en d’autres Ou bien que sur la ligne de départ, la pluie peut-être seulement menaçante ce qui donnerait un sacré jeu de poker, pneus slicks ou « rain ».

Ou encore la piste sèche pendant le GP alors que tout le monde est parti en pneus pluie qui se délitent comme les glaciers du Gröenland, ou le contraire piste sèche au début et la drache arrive au dixième tour, le premier qui aura vu venir le coup et passe les « rain » un tour avant les autres a alors tout bon…

Je déteste ce genre de situation, pas la pluie, mais le séchage aléatoire des pistes quand les averses succèdent aux embellies…

 

MILLER TRÈS FORT SUR LES PISTES POURAVES

 

Bon, les plus inquiets dans ces genres de situations bâtardes seront les pilotes et finalement nous on va se ronger les ongles jusqu’à l’os.

Cela dit, il est idiot d’écrire qu’en GP, untel ou untel n’a pas le droit à l’erreur, en championnat du monde de quoi que ce soit, en 470, en ski nordique, en ping-pong ou en MotoGP, on n’a jamais le droit à l’erreur sauf quand on est titré avant la fin mais alors ce n’est plus une erreur… c’est un luxe.

Bon, le GP commence seulement vendredi et j’ai déjà en même temps les foies et l’envie, je connais ça depuis que j’ai présenté le Supercross de Bercy pendant des années, ça s’appelle le trac. Mais là ce n’est pas moi qui vais en piste, le trac est la condition absolue d’une bonne présentation artistique, quand le rideau se lève, quand les poursuites s’allument, on est libéré. Et si trac il y a eu on sait qu’on sera bon.

Au Mans, dimanche, quand le feu sera au vert, les pilotes ne seront pas libérés mais sur le fil du rasoir, je n’ai d’ailleurs jamais entendu un pilote parler de trac, pourtant ce sont des artistes qui entrent en scène.

Au théâtre, les trois coups qui annoncent le lever de rideau sont donnés au sol à l’aide d’une perche en bois appelée le brigadier. Auparavant on tape neuf coups rapides, le total fait douze, le symbole du chiffre parfait.

Alors douze coups pour qui ?

Retour au titre de ce reportage…;;;

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

TOUT LE TIMING TV DU GRAND PRIX DE FRANCE MOTO 2021

 

GRAND PRIX DE FRANCE DE MOTO GP : 24HEURES DE DIRECT SUR LES CHAINES CANAL+

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis