MOTOGP 2022 : VR46 ET DUCATI, MARIAGE EN VUE ?

 

LA FAMILLE FACTORY VA S’AGRANDIR…

 

De toute façon, pour le team VR46, c’est ou Yamaha ou Ducati, j’aurais donc une chance sur deux de me mettre dedans si j’invente l’histoire ci-dessous.

Mais je n’ai pas le talent de Dumas, donc écrire des fictions ne m’intéresse pas et puis je ne serais pas journaliste…

Là, sur la haute probabilité du mariage VR46/Ducati, on est sur des œufs parce que les confirmations sont difficiles à attraper…

On va dire qu’il y a des indices importants, mais je ne suis ni Sherlock Holmes, ni non plus, Hercule Poirot et donc pas facile de tirer des certitudes…

Mais enfin le passage de VR46 et son team Aramco chez Ducati fait beaucoup de bruit.

Genre fiançailles avancées…

Et puis et Valentino Rossi et Ducati ont raté leur premier rendez vous, il y a encore une légende à construire…

 

ANNONCE AU MUGELLO … OU AU MANS

ROSSI (ICI AVEC HAMILTON) N’A PAS FORCÉMENT ENVIE DE S’ARRËTER

 

Il y en a des trucs qui seront théoriquement annoncés au Mugello, en particulier si Valentino Rossi arrête de courir ou pas.

Un confrère italien rappelait cependant ce lundi matin 10 Mai, il est très proche de Rossi, que des pilotes de très haute volée qui avaient arrêté étaient tellement malheureux qu’ils avaient remis ça avec parfois de beaux résultats.

 

HAILWOOD, UNE LÉGENDE ET UN RETOUR

 

Mike ‘ the bike’ Hailwood par exemple, onze années après son retrait des Grands Prix, puis une tentative de passage à l’automobile avec quelques succès et notamment en Championnat d’Europe de F2 – très populaire et prisé des pilotes de GP  à l’époque – mais avec un accident survenu en F1 au Nürburgring  en 1974 qui l’empêcha de continuer.

Il revient donc à la moto en 1978 et 1979 gagner le célèbre et prestigieux TT ! Le fameux Tourist Trophy de l’Île de Man, dont la notoriété était supérieure à celle des GP !

Victorieux à … 38 ans !

En auto, on a vu aussi des retours historiques avec Michael Schumacher, Niki Lauda… et Alain Prost!

Donc on imagine la révélation du mariage Ducati/VR 46 au Mans mais comme on est quand même dans un monde italien (même avec l’argent saoudien) il semble plus logique que ce soit annoncé au Mugello, à quelques km de la plus belle ville du monde, au cœur de la sublime Toscane… Florence!

 

L’ENTRÉE MYTHIQUE DU MUGELLO

 

Il est vrai qu’en ce début de saison, Ducati a le vent en poupe (expression beaucoup trop courue mais  j’ai passé des années à naviguer sur le globe à la voile, ça laisse des traces…).

En quatre courses, sept des douze podiums possibles avec Bagnaia (trois fois), Zarco (deux fois) Miller et Martin (une fois).

Il faut ajouter que du coup, la marque rouge s’est retrouvée deux fois en tête au mondial avec Zarco puis avec Bagnaia.

 

DUCATI SE PRÉPARE SUR LE PLAN TECHNIQUE… ET HUMAIN

GIGI DALL’IGNA PRÉPARE LES MOTOS D’UN DEUXIÈME TEAM SATELLITE

 

Paolo Ciabatti, le directeur sportif de Ducati Corse, Gigi dall’Igna le team manager, ont déjà annoncé vouloir équiper une deuxième équipe client, la première est Pramac, où roulent Zarco et Martin.

VR46 est donc « en visuel » comme disent les flics en planque et les pilotes de chasse.

Par ailleurs Valentino Rossi a été clair, son désir N°1 est de faire rouler son team sur des motos d’usine, c’est peut-être ce que chez Ducati on appelle « équiper » un deuxième team satellite… puisque de toute façon, les motos de cette année pourraient très facilement passer chez VR46, qui aura racheté le team Esponsorama qui roule déjà avec ces motos.

On imagine donc que l’accord VR46/Ducati pour 2022 se fait sur des motos factory.

Alors les pilotes ?

 

MORBIDELLI OR NOT MORBIDELLI?

 

Là encore, il y a un peu de bagarre car Ducati veut absolument garder Bastianini, meilleur rookie de ce début d’année, mais Rossi veut évidemment réserver un guidon pour son frère Luca Marini, beaucoup moins prometteur que Bastianini d’ailleurs pour l’instant!

 

ENEA BASTIANINI ÉPOQUE  MOTO2

 

Et puis, il y a un petit bruit dont je parle depuis pas mal de temps, VR46 aimerait bien récupérer Morbidelli, qui est de la famille et qui fait du TT plusieurs fois par semaine au ranch de Tavullia… chez son pote Valentino !!!!

 

LE CIRCUIT « DIRT » DE TAVULLIA

 

Trois pilotes pour deux guidons…

Bon, Morbidelli a évidemment sa place chez Petronas mais il veut une moto factory. Et s’il ne l’a pas il ira avec délices rejoindre sa bande de potes…

Mais pour l’instant aucune annonce officielle, Petronas n’a pas signé avec Yamaha, VR46 n’a pas signé avec Ducati, Gresini n’a pas signé avec Aprilia.

 

MASSIMO RIVOLA

 

Mais il y a de gros indices, comme le team manager d’Aprilia, affirmant que rouler à nouveau avec Gresini serait une belle histoire romantique…

Bref, tout semble de mettre en place pour 2022…

On avance, on avance, les bastons en coursives sont longues mais on se souviendra que dans le GP le plus célèbre de la littérature française,  c’est la tortue qui a battu le lièvre…

J’aime bien La Fontaine, homme qui a glissé tant de rebellions dans ses mots magiques et en faisant dire ce qui fâche à des animaux, mais du coup, toutes les belles histoires se déroulent à la vitesse de la tortue.

Y compris les GP, un ami me faisait remarquer avec un bel humour de ‘jèse’ que pour faire à peu près 2000 km de course, le MotoGP mettait huit mois, soit à peu près 250 km par mois, soit une moyenne de 8 km/jour…

Donc encore moins vite que les diligences de l’époque de Louis XIV !

Pardon lecteurs, j’adore l’humour absurde…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP et DR

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis