PREMIÈRE COURSE ET PREMIERS POINTS EN CHAMPIONNAT DU MONDE D’ENDURANCE A SPA POUR LES FÉMININES DU RICHARD MILLE RACING TEAM


WEC 2021 SPA ORECA 07, des féminines du RICHARD MILLE

 

 

À Spa-Francorchamps, le Richard Mille Racing Team et son trio 100% féminin, composé de la Néerlandaise Beitske Visser, de l’Allemande Sophia Flörsch et de la Colombienne Tatiana Calderón, retrouvait l’élite mondiale de l’endurance pour la première fois depuis les 24 Heures du Mans 2020.

 

WEC 2021 – SPA – L’Oreca 07 de l’équipe RIchard MILLE

 

Dès le lundi à l’occasion de la première des deux journées des essais collectifs du mondial WEC, l’équipage mettait ce ‘Prologue à profit pour reprendre ses marques au volant de « Roxy », leur Oreca-Gibson qui porte le prestigieux N°°1, mais aussi afin de prendre la mesure des changements règlementaires survenus durant l’intersaison.

Grâce à une fiabilité infaillible, les trois pilotes couvraient lors de ces tests, un total de 196 tours sur l’ensemble des quatre sessions, au programme, deux par journée en matinée puis l’après-midi.

 

WEC 2021 SPA OREC 07, des féminines du RICHARD MILLE

 

Après un mercredi consacré à l’analyse des données récoltées avec l’équipe technique de Signatech en charge de la logistique et de l’assistance de l’équipe féminine, les préparatifs se poursuivaient et le Richard Mille Racing Team totalisait près de 2000 kilomètres au compteur avant de défier le chronomètre en qualifications.

Dans ce sprint de dix petites minutes seulement, durant lequel l’exploitation des pneumatiques et du trafic doit être parfaite, Tatiana Calderón tirait fort bien son épingle du jeu, en décrochant le douzième meilleur temps de la catégorie LMP2, la plus importante.

 

WEC-2021-SPA-Equipe-RICHARD-MILLE.

 

Pour le départ de cette épreuve inaugurale de la saison 2021, les 6 Heures de Spa-Francorchamps, le volant était confié à Beitske Visser, qui gagnait immédiatement une place avant de maintenir le contact avec le top dix.

Après son double relais solide, la Néerlandaise transmettait le volant à Sophia Flörsch, qui entrait rapidement en action en accélérant la remontée du trio au fil de ses deux premiers relais.

Tant et si bien qu’à la mi-course, le Richard Mille Racing Team pointait ainsi au huitième rang !

Tatiana Calderón prenait alors à son tour la piste pour consolider les efforts de ses deux équipières et démontrait l’homogénéité unique de l’équipage  féminin de la N°1, puisque les trois femmes bouclaient leurs meilleurs temps respectifs dans la même seconde.

 

WEC 2021 SPA OREC 07 des féminines du RICHARD MILLE

 

Oscillant entre la huitième et la dixième position après un arrêt anticipé lors d’une neutralisation, Tatiana Calderón rendait enfin le baquet à Sophia Flörsch pour un sprint final d’une heure et demie.

Dans la bataille stratégique l’opposant à ses adversaires, l’écurie faisait les bons choix pour permettre à l’Allemande de remonter et de s’assurer la huitième place en LMP2, à un peu plus d’une minute du top dix toutes catégories confondues!

Assurément une belle entrée dans le mondial WEC 2021 pour les trois jeunes femmes…

Avec quatre unités à leur compteur et ce dès la manche d’ouverture, le Richard Mille Racing Team et son trio se tournent désormais vers leur prochain rendez-vous, les 8 Heures de Portimão en Algarve, le 13 juin prochain.

 

ELMS 2020- PORTIMAO – L’Oreca O7 de L’equipe féminine Richard MILLE – Photo : Àntoine CAMBLOR

 

L’équipe retrouvera un circuit qu’elle connaît bien puisque le tracé Portugais avait été le théâtre de la finale de l’European Le Mans Series l’an dernier, ELMS où l’écurie a fait son apprentissage en 2020, afin de se préparer pour monter en Championnat du monde WEC cette année !

Et avec une belle réussite dès l’entame sur la piste Ardennaise du circuit Spadois.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Antoine CAMBLOR – WEC – TEAM

 

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles