MOTOGP 2021: HONDA A DU PLOMB DANS L’AILE

MONTAGE DES CINQ VERSIONS AÉROS TESTÉES PAR HONDA A JEREZ

 

D’accord, celle là est fastoche vu le symbole de la marque…

Les essais officiels de Jerez ont été compliqués chez Honda;

D’abord Marquez a roulé seulement sept tours et n’a donc pas eu beaucoup de temps pour valider quoi que ce soit, ensuite l’usine a amené un énorme stock de pièces (la première version 2022 était d’ailleurs du voyage) du coup la moto a été proposée en deux exemplaires de base plus un paquet d’options, en particulier sur l’aéro qui fait que les pilotes sont perdus.

Dans le stand, les têtes sont basses et l’ambiance est lourde…

 AVANT BALADEUR

 

Marc Marquez, Pol Espargaro et Nakagami avaient donc pas mal de choses à tester, différents carénages avec cinq aéros différentes et en fin de journée on a vu sortir, aux mains de Pol, ce que sera le modèle 2022, avec un nouveau carénage, une nouveau moteur, un nouveau cadre, un échappement modifié et tout le pataquès que peut-être une nouvelle moto.

En 2020, Alex Marquez et Nakagami avaient bien marché, en 2021 Alex est au fond de la classe et caché sous la table, Nakagami a en revanche fait des résultats intéressants mais il est quand même onzième au général après quatre GP où il a ramassé 19 points !

Mais ces quatre courses 2021 ont quand même été une sorte de cauchemar.

Six chutes rien qu’à Jerez, 23 depuis le début de l’année, en fait ça représente une taule sur trois pour tout le plateau depuis le début de saison !

Parce que si on doit bosser sur le pneu arrière il y a aussi un énorme problème sur l’avant, qui ne donne pas de confiance aux pilotes.

 

MARC MARQUEZ A PEU ROULÉ AUX ESSAIS DE LUNDI

Or si le confort physique est important, hier Jean Michel Bayle me disait que la position d’un guidon de compète est une aberration qui a des siècles de retard, expliquant d’ailleurs en partie l’épidémie de syndrome des loges en GP, le confort moral, à savoir la confiance dans la moto est un truc essentiel pour faire des chronos dignes de la marque.

Une marque qui a fêté à Jerez son 1000ème GP de vitesse et qui est largement leader en ce qui concerne les titres, que ce soit en 500 ou en MotoGP.

Lundi à Jerez voici une partie du menu qui était à avaler…

Plusieurs versions  du carénage, AR et AV, un châssis sans carbone collé sur la poutre principale , des échappements plus gros et probablement  une première spécification du moteur 2022, avec une boîte à air plus étroite, une entrée d’air plus haute et ressemblant un peu à celle de la Yamaha. L’obsession, trouver plus d’appui et plus d’équilibre dans le pilotage.

18 COURSES SANS VICTOIRES !

MARC MARQUEZ EN OBSERVATEUR DANS UN GP, ÇA CRAINT!

Ce n’était pas arrivé depuis 1982 ! La dernière victoire de la marque en MotoGP remonte à Valence 2019 ! Et ce sera compliqué toute l’année, les nouvelles gommes de Michelin, plus généreuses en stabilité et en adhérence n’arriveront qu’en 2022, le virus a ralenti le commerce mondial et Bibendum n’a pas reçu tous ses ingrédients…

Et puis il y a les déclarations de Marc Marquez après le GP de Jerez, on sait qu’après 10 tours il a rendu la main, pas de syndrome des loges pour lui mais une énorme fatigue musculaire.

 

LUNDI EN ESSAIS, ON SORTI LE PREMIER PROTO 2022

 

«J’ai eu l’occasion de suivre Bradl, Pol et aussi Zarco pendant quelques tours. Là où nous perdons le plus, c’est en milieu de courbe, ce qui est normalement là où si vous voulez rouler vite et régulièrement, vous devez être fort. Nous devons comprendre pourquoi ».

C’est aussi l’avantage d’être en milieu de peloton on peut suivre et regarder de près les points forts ou faibles des uns et des autres…

Mais un Marquez réduit au rôle d’observateur c’est un signe que ça va mal…

Ce qui est intéressant d’ailleurs c’est que le seul pilote « non Honda » qu’il a scruté est Zarco…

Il a fini neuvième mais un jour ses muscles seront sereins et là ça a intérêt à envoyer et à coller le parquet.

 

PUIG SE RÉPAND DANS LA PRESSE POUR DIRE QU’IL S’EN OCCUPE

 

Pour donner quelques idées sur l’ambiance dans les stands, il y a d’abord l’inénarrable Puig, qui se répand partout en gueulant que Honda a des problèmes, histoire sans doute de faire imaginer que lui en est conscient et essaie de faire ce qu’il faut.

Voilà encore un truc que vont adorer les Japonais, que ce soit chez Honda ou Yamaha d’ailleurs, ils ne veulent pas parler au nom de leurs boîtes, ils laissent donc Puig (et Jarvis chez Yamaha) se prendre les pieds dans le tapis mais savent parfaitement ce qui est dit…

Enfin, il y en a un qui supporte mal sa situation de dauphin.

 

POL ESPARGARO FRUSTRÉ ET EN PLUS PAR TERRE EN ESSAIS

Pol Espargaro se plaint depuis des semaines que Marquez ne lui dise rien, ne lui prodigue aucun conseil, bref il est la cinquième roue du carrosse…

En plus au GP de Jerez, malgré ses douleurs, Marquez est arrivé devant lui, plus d’une seconde, ça la fout assez mal en fait, alors Pol le matador qui affirmait en début d’année qu’il pouvait être titré dès 2021… est quatorzième au général avec 17 points, un de plus que Marc Marquez dont on sait qu’il a séché les deux GP du Qatar…

Bref pas la joie.

Il y aurait même un peu le feu à la maison…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

Moto MotoGP Sport

About Author

Jean Louis Bernardelli