MOTOGP 2021 : BRONCA DES PILOTES SUR LES MOTOS ET GUERRE POUR LES SATELLITES… LE MOTOGP PAS SEREIN…

A JEREZ QUARTARARO A COURSE GAGNÉE QUAND LES BRAS LUI TOMBENT

 

 

 

Je raccroche le téléphone, je viens de parler une heure avec Jean Michel Bayle, on est un peu comme des petites vieilles mais comme on ne se voit pas souvent, en plus il habite loin de chez moi, on papote.

Mais là on a surtout parlé du syndrome des loges et des cochonneries qui y ressemblent.

Marrant parce que, j’en suis d’ailleurs très fier, j’ai fait un papier il ya quelques jours et je crois avoir été le premier, suivant une colère noire sur l’épidémie de syndromes des loges en MotoGP et sur la débilité de faire des motos beaucoup trop performantes pour courir sur des circuits vieux de deux siècles qui obligent les pilotes à faire des efforts démentiels sur les avant bras.

 

MARQUEZ ET SA MOTO S’ÉCRASENT SUR LES AIR FENCE

Dans la foulée, je rappelais que ces circuits recevant des motos surpuissantes étaient un assassinat, aux essais avant le GP, Marquez a été jeté sur des Air Fence, donc surface de chute trop petite, sa moto s’est écrasée à quelques cm de lui, il pouvait largement se tuer comme cela avait été le cas de l’infortuné pilote Luis Salom à Barcelone.

Bon j’ai déjà dit qu’avoir du bol permet d’avoir un destin mais là on joue avec la vie des pilotes comme au bowling !

En plus ils tombent comme des mouches sous le bistouri sauveteur du syndrome des loges.

 

ALEIX ESPARGARO VA ÊTRE OPÉRÉ POUR LA DEUXIÈME FOIS

Alors quand des calibres comme Marquez, Rins, Aleix Espargaro  quelques jours plus tard, dénoncent aussi ce phénomène, je me la pète un peu, que voulez vous, être le premier à avoir raison est toujours un bonheur (sauf quand comme Galilée on se retrouve sous la torture des religieux…)

 

MOTOS ET CIRCUITS AU BANC DES ACCUSÉS.

ROSSI ET SA BANDE SE DOPENT AU TOUT TERRAIN, PAS DE SYNDROME DES LOGES

Valentino Rossi a expliqué une raison de cette épidémie de syndromes des loges. « La puissance et l’augmentation des performances de la moto, à l’accélération, à la vitesse, au freinage… La moto va très vite. Ne pas souffrir de ce problème est merveilleux, mais lorsque vous allez très vite sur une moto, ce problème peut survenir ».

Valentino Rossi fait évidemment allusion à l’entraînement énorme de sa bande VR 46 au ranch de Tavullia qui se fait en tout terrain, dirt track, enduro et endurance TT et permet justement à ses membres de ne pas souffrir des avant-bras…

Et oui, j’avais écrit il y a quelques jours que les pilotes de motocross suivaient un entraînement spécial, parce que le mal aux bras en vitesse c’est après huit tours, en cross c’est au bout de 20 mètres…

C’est sur ce point que j’ai appelé Jean Michel Bayle, alias JMB.

 

BAYLE MON VIEUX COMPLICE…

JMB me dit qu’en effet, vu la position débile d’un guidon de GP, anti ergonomique, il n’est pas étonnant que les pilotes se fassent mal.

Il ajoute que remonter un peu ces guidons voire les élargir un poil rendrait le pilotage plus confortable.

Alors certes le pilote perdrait un peu en aéro mais un pilote qui est en confort va très vite…

Ce qui compense.

Par ailleurs, à la grande époque JMB s’entraînait beaucoup sur son mur d’escalade, les efforts bras en l’air apprennent aux muscles de l’avant bras à travailler avec moins d’oxygène, or le problème du syndrome des loges est là, les muscles de l’avant bras sont tellement sollicités qu’ils finissent par manquer d’oxygène et là on est pas loin du bistouri.

En ce moment, l’épidémie de syndrome arrive sur le MotoGP comme une invasion allemande façon « kriegsspiel ».

 

LE MUR D’ESCALADE, SUPERBE ENTRAÏNEMENT POUR LES AVANT BRAS

Il faudra donc que l’entraînement se modifie mais cela prend au moins deux ans pour fabriquer un muscle qui travaille différemment mais ça marche, JMB conclut en me disant qu’un sport de haut niveau doit rester physique, ceux qui s’entraînent doivent être devant ceux qui s’en foutent.

Evidemment d’accord avec lui, il n’empêche que le temps presse, Aleix Espargaro va se faire opérer une deuxième fois, Petrucci consulte, Miller avait été opéré en plein début de saison, Quartararo perd un GP quasiment gagné car il est en douleur extrême au bout de huit tours…

 

MARQUEZ DEMANDE QUE LES PILOTES SOPIENT CONSULTÉS SUR LE DÉVELOPPEMENT DES MOTOS

Marquez et Rins ont aussi demandé d’être consultés sur la conceptualisation des motos parce que les ingénieurs trouvent des trucs formidables mais au bout c’est un mec qui est en selle et finit sur le billard même sans être tombé, un comble !

Jean Michel est d’autant plus crédible que champion du monde de motocross, il a continué en gagnant les trois championnats américains, puis il est passé au demi-goudron avec une victoire au Guidon d’Or en Supermotard, puis il a gagné les 24 Heures du Mans et le Bol d’Or et a fait de la vitesse en cylindrée 500 avec Roberts comme patron…

 

JMB PÉRIODE GP 500

Un des panneaux qui apparaissent sur les retransmissions GP moto est celui qui indique le rythme cardiaque des pilotes, on est à pas loin de 200, je connais ça aussi parce que j’ai fait de la montagne et que l’on faisait la course, en montée, pour arriver les premiers aux refuges et je prenais pas loin de 200 mais… on avalait du glucose pur et surtout on pouvait perdre la course, le but c’était la crête le lendemain, pas le refuge, c’était juste un jeu.

Dans le MotoGP c’est d’abord un métier et c’est une obligation de se donner à donf, donc en effet, avoir de la réserve est essentiel et on ne l’a que par le bon entraînement.

Et pourquoi pas une modif du poste de pilotage…

VR46 MET UNE PAGAILLE MONSTRE DANS LE CASTING MOTOS 2022… DANS LE CASTING MOTOS 2022…

YAMAHA OU DUCATI?

Autre cas qui devient urgent, on est en mai et les trois teams privés n’ont pas encore de motos pour 2022…

Un de ces teams, Gresini, dispose de peu de budget, un autre le VR46 a tout le pétrole saoudien derrière lui en sponsoring ! Et oui l’égalité n’existe qu’au front de nos mairies et au début de nos constitutions…

Bon, Yamaha fournira c’est sûr quatre motos dont deux satellites, il y a discussion avec Petronas mais ça dure depuis un bon moment, Petronas est radin et attendait Suzuki qui reste sur ses lauriers de champion du monde 2020 et, on a connu l’expérience en endurance, est d’une frilosité totale sur le développement de ses motos.

VR46 a déclaré à l’un de nos confrères italiens que vu ses moyens, ce sera de toute façon un team avec deux motos d’usine.

 

PRAMAC VERRAIT MAL UN DEUXIÈME TEAM SATELLITE ROULANT EN FACTORY

Or pour l’instant les satellites avec motos d’usine c’est seulement chez Ducati avec Pramac… et Ducati sort un com par jour pour dire que l’accord avec Pramac est très proche et qu’on en discute seulement les finitions.

Yamaha fournit déjà une moto usine à son team satellite Petronas, celle de Rossi, mais c’est à ses frais et en principe une moto satellite est censée rapporter un peu de fraîche.

On peut aussi penser qu’ Aprilia sortira deux motos satellites pour Gresini, mais on imagine mal qu’il s’agisse de motos d’usine.

 

GROSSE PUISSANCE OPÉRATIONNELLE DE DUCATI

Et puis il y a cette récente déclaration d’un des dirigeants politiques de Ducati estimant que la marque rouge pouvait mettre HUIT motos en piste au lieu de six, Ducati l’a déjà fait.

Mais VR46 veut des motos d’usine et si l’on reconnaît discuter très fort avec Ducati, il est évident que Pramac, le fidèle des fidèles teams satellites n’a pas du tout envie qu’un troisième team dispose de motos « factory ».

En plus, dans le clan Rossi (mais pas Valentino lui-même) on dit à tire-larigot que l’on est Yamaha  à 120% et qu’il faudrait continuer.

On élargit un peu la situation, Petronas dynamise l’implantation de Yamaha en Extrême-Orient qui est le marché No1 de la moto, c’est donc un élément important dans les négos.

MARRANT, POUR LES MOTOS 2022, ROSSI AFFRONTE… SON ACTUEL PATRON!

Mais gagner des GP c’est une autre façon d’en vendre des motos et de resserrer la communauté mondiale Yamaha, le team VR46 paraît du coup avoir un gros poker d’as dans la main, car il est évident que dans ce cas, Morbidelli les rejoindrait…

On sent que le MotoGP a besoin de certitudes.

Sur le syndrome des loges, la FIM et Dorna ne savent pas ce que c’est mais vont devoir se pencher sur la question, il y a plein de solutions… et sur les motos satellites, avoir trop de beau monde est nettement plus sympa que voir des grilles de départ vides (il n’y a pas si longtemps) ça en fait des choses à préparer à très court ou à très long terme…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP et DR.

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis