MOTOGP 2021. FABIO QUARTARARO SE DIT OK APRES SON OPÉRATION A AIX EN PROVENCE

 

LE PANSEMENT SUR LE BRAS A DISPARU.  BON SIGNE SÛREMENT… OU LA PHOTO EST PRISE AVANT L’OPÉRATION?

 

En fait on sait que ça doit s’être bien passé mais on le sait par un seul canal, les réseaux sociaux.

Or sur ce type de lecture, c’est l’intéressé lui-même qui donne des nouvelles de la manière qui convient, l’info est assénée comme une batte de base ball sur la tête, personne pour poser une question de relance, ou en tous cas, l’intéressé qui fait lui-même sa com n’est pas forcé de répondre.

Je sais que la politique marche aussi comme ça ce qui en effet évite les contradictions…

 

 

OPÉRATION TERMINÉE ON ESPÈRE QUE LE SOURIRE N’EST PAS SEULEMENT POUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

 

 

Ou les explications car les textes sont aussi courts qu’une fourmi dans le sens de la largeur…

Bon Fabio nous dit qu’il a très envie de voir arriver le Grand Prix de France… tant mieux!

« L’opération s’est très bien passée. Je me sens encore un peu endormi par l’anesthésie, mais je vais bien. La douleur sévère que j’ai ressentie pendant la course m’a empêché de me battre pour la victoire. J’ai vraiment hâte de rentrer à la maison et de commencer à travailler sur le bras dès cette semaine pour que je puisse être à 100 % au Mans. Je suis très positif pour ma convalescence et fort mentalement et j’ai hâte d’être sur ma M1. »

Bon on aura peut être un communiqué médical plus tard, les seules infos sont donc ce texte de Fabio et le nom de son problème médical, le « blocage cubital », dont le Docteur Dufour, qui n’est en rien chirurgien de la FFM comme l’ont affirmé de très puissants confrères, qui est cela dit spécialiste de ce problème à la clinique d’Aix en Provence, disait avant l’opération :

« On va déterminer s’il y a un piège au niveau de l’artère cubitale, c’est-à-dire si le muscle antérieur bloque cette artère quand il reproduit ses efforts. Il faudra libérer cette petite artère, modifier son trajet de quelques millimètres. Ce n’est pas grand-chose à faire… »

Donc ça c’était avant…

Dont acte, le même rapport après l’intervention serait le bienvenu…

 

LE DR DUFOUR ET LORIS BAZ, QU’IL A AUSSI OPÉRÉ Du SYNDROME DES LOGES EN 2017

Bon, des heures plus tard le corps médical réagit enfin! Et en fait, ça a été plus compliqué que prévu. Le docteur Dufour indique:

« Je l’ai opéré ce matin, ça s’est bien passé, et Fabio est retourné chez lui en Andorre. L’intervention a duré 30 minutes. C’est normal car je fais cette opération toutes les semaines depuis trente ans. Si on n’a pas l’habitude, ça peut être beaucoup plus long. Il y avait un piège dans l’avant-bras, au niveau de l’artère cubitale et un syndrome de loges. Le piège, c’est le muscle cubital antérieur qui est trop important et du coup, quand il force trop, il supprime le flux sanguin dans l’artère cubitale. Et le syndrome de loges, ce sont les muscles, trop volumineux par rapport à l’aponévrose, la membrane inextensible qui entoure chaque muscle, qui sont comprimés et donc se retrouvent en hyperpression dans leur enveloppe.»

Et il enchaîne et précise ensuite :

« Il fallait libérer tout ça. Physiologiquement, les individus sont différents, mais la membrane (aponévrose) qui enveloppe chaque muscle n’est généralement pas très épaisse. Elle mesure généralement 0,2 millimètre, ce qui suffit à contenir le muscle sans enfler. Les aponévroses de Fabio étaient très épaissies. Elles faisaient facilement 3 millimètres. Quand j’ai incisé la membrane, le muscle est sorti de suite alors que Fabio était endormi. Ce signe était terrible. Depuis quelques temps, il avait mal et ça s’est exagéré. Le syndrome s’est donc déclaré à Jerez. S’il n’avait pas été opéré, il aurait risqué d’avoir de nouveau ça la semaine prochaine au Grand Prix de France ».

Et le Docteur Dufour, conclut:

« De toute façon, ça allait se reproduire tôt ou tard, en fonction du circuit. A présent, Fabio est au repos deux-trois jours pour éviter de saigner. Puis, une semaine après, il faut rouler. Faire du vélo à défaut de moto, mais rouler. Pour la prochaine manche du Championnat du monde, il a dix jours devant lui. Il n’y aura aucun problème»»».

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : DR 

Moto MotoGP Sport

About Author

Jean Louis Bernardelli