MOTOGP : ESSAIS A JEREZ POUR VINALES… MEILLEUR TEMPS, FABIO QUARTARARTO OPÉRÉ DEMAIN EN FRANCE

LE STAND DE QUARTARARO RESTÉ DÉSERT AUJOURD’HUI A JEREZ

 

 

Bon, il y a donc eu une journée de tests officiels probablement intéressante pour les pilotes et les teams mais on ne peut rien en tirer comme analyse.

Un seul exemple, les deux Suzuki ont fait un beau chrono… mais avec le moteur 2022!

Un autre? Marc Marquez a fait sept tours seulement car souffrant d’une fatigue musculaire colossale, Quant à Fabio Quartararo, lui il n’a pas roulé, il est rentré en France en examens médicaux, il sera opéré demain mardi matin à Aix en Provence.

Coup de bol, il n’a pas replongé au syndrome des loges (il a déjà été opéré en 2019).

Son manager, Eric Mahé indiquant:

« Il y a une petite zone au niveau d’une veine dans son avant-bras où le sang ne circule pas bien, il faut donc débloquer cette partie mais c’est une opération bénigne, beaucoup moins lourde que pour un vrai syndrome des loges. »

Mais Fabio sera bien présent au Grand Prix de France dans dix jours au Mans, officiellement sans lésions douloureuses mais bon, on va y penser très fort et se dire qu’il redeviendra le magnifique au Bugatti.

JEREZ LE CIRCUIT POURRI

MARQUEZ ARRIVE DIRECT DANS LES AIR FENCE

 

ET LA MOTO EST ARRIVÉ A QUELQUES CENTIMÈTRES DU PÏLOTE

 

les résultats des essais libres de ce lundi 3 Mai 

1. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) en 1’36.879
2. Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) à 0.034
3. Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) à 0.431
4. Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) à 0.469
5. Johann Zarco (Pramac Racing) à 0.556
6. Pol Espargaró (Repsol Honda Team) à 0.627
7. Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) à 0.629
8. Luca Marini (SKY VR46 Avintia) à 0.680
9. Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) à 0.748
10. Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team)à 0.811

 

Mais revenons au Grand Prix d’hier dimanche. Pas un hasard, c’est tout à son honneur, si Jack Miller gagne ce GP parce que c’est un GP ‘pourave’ et que Miller est un mec indestructible… enfin il a quand même été opéré du syndrome des loges avant la saison, mais ce Grand Prix était une tuerie, dans le sens argotique du terme!

 

SUPËRBE COURSE DE MILLER DANS UN GP POURAVE

 

Je reviens sur la chute de Marquez (Photos ci-dessus) pendant les essais, il est parti à plat sur une longueur invraisemblable, s’est ramassé dans les Air Fence et par chance sa moto qui y est allée aussi est arrivée à côté de lui, sinon on risquait le replay de la mort de Salom à Barcelone, qui a d’ailleurs contraint le circuit à modifier et sa piste et la surface de la surface d’échappement an cas de chute.

Il est évident que Jerez n’est plus du tout adapté  à un MotoGP qui court avec des motos trop balaizes, il n’y a plus un humain même surdoué qui puisse emmener longtemps ces machines au bout de leur possibilités.

D’ailleurs aujourd’hui, Miller l’increvable était trop crevé pour rouler avec intérêt ces essais officiels..

Il est juste inadmissible qu’un pilote surentraîné comme Fabio Quartararo, qui partait vers une victoire absolue, ait été bloqué à mi course par les bras horriblement douloureux!

 

QUARTARARO VA PASSER MILLER, IL EST LEADER PUIS TERRASSÉ PAR LA DOULEUR

 

D’une façon générale, sur pas mal de circuits, les pilotes en prennent plein les bras et c’est direct le billard, c’est le cas de Fabio.

Même pas aussi grave que ce qui était craint, il passe quand même sur le billard!

En plus Jerez est un circuit à droite et la situation empire, sur n’importe quel circuit les muscles des avant bras sont mis à mal, en particulier à droite qui doit encaisser à la fois une force considérable des doigts sur le frein et un nombre hallucinant de « G » négatifs qui forcent le pilote à se retenir par les avant bras.

 

ALEIX ESPARGARO A AUSSI TERMINÉ LE GP SANS BRAS

 

Au fait, Aleix Espargaro a aussi terminé avec une douleur typique de ce syndrome des loges, il roulait magnifiquement quatrième et à mi course a dû rendre la main, il termine brillant mais sept…

Quant à Marc Marquez, qui partait de très loin sur la ligne on l’a vu rouler magnifiquement… pendant dix tours et reprendre quatre places puis il a dû couper, comme Fabio, comme Aleix Espargaro!!!

Tous les jours depuis deux mois je me demande avec angoisse si Marc Marquez pourra vraiment revenir à son niveau, il est impensable que tout le monde passe les bras sous le bistouri  parce que toute force humaine, même surentraînée, ne peut pas tenir une saison.7

 

LE SYNDROME DES LOGES EN QUELQUES LIGNES

L’OPÉRATION DE CRUTCHLOW

 

Je vais essayer d’être aussi grand public que possible.

Autour des muscles il y a une membrane qui s’appelle l’aponévrose.

Elle entoure le muscle pour le protéger mais problème, elle n’est pas extensible.

Donc quand le muscle est très sollicité il va y avoir contact fréquent et brutal entre le muscle et sa membrane et le muscle va gonfler et l’inflammation arrive.

L’opération est impressionnante, Crutchlow avait publié les photos de son opération, ce syndrome peut aussi enflammer les jambes, dans d’autres sports où ils sont très sollicités, parce qu’on ouvre carrément le bras ou la jambe, pour dégonfler ces muscles à l’intérieur de leur membrane.

Bon, on peut en cicatriser en quinze jours mais on ouvre quand même un muscle et il faut du temps pour que tout ça se refasse: donc en cas d’opération, le pilote peut arriver au Grand Prix suivant, mais il souffre le martyre…

 

FABIO COMME ON L’AIME

 

Dans le cas de Fabio c’est moins grave, tant mieux mais ma question reste, jusqu’où va t’on monter la puissance de ces motos et de leur freinage, on a eu le cas il y a quelques années en F1, il ya des solutions.

Le problème est d’ailleurs comme en F1, on ne peut dépasser qu’en réduisant ses distances de freinage mais du coup c’est d’une violence inouïe.

La F1 a fait ce qu’il fallait, ça a pris du temps mais aujourd’hui on n’est pas assuré de se retrouver à l’hosto même quand on ne se sort pas de la piste…

Or il faut rappeler que le MotoGP est une discipline de talent, d’élégance, de violence parfois mais pas d’haltérophilie!

Dont acte pour les décideurs de la discipline, on a fait beaucoup pour protéger les pilotes en cas de chute, les « G » démentiels de pilotes qui s’en sortent après des chutes à très haute vitesse le prouvent, mais il faut laisser la place au talent plus qu’à la force physique.

Courage à Fabio en espérant qu’il arrive tout frais tout neuf au Bugatti…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis