CHARLY CARCREFF, PILOTE ET CREATEUR DES SCORA, NOUS A QUITTES

 


Nous apprenons avec tristesse le décès, survenu dimanche 25 avril,
à 71 ans, du constructeur, pilote et apôtre du groupe F Charly Carcreff.

Son nom restera associé à la Scora, sortie de son atelier du Val d’Oise,qu’il a fait briller en circuit, en rallye et en côte depuis ses débuts en 1983 jusqu’à nos jours, où son fils Geoffray, lui ayant succédé au volant, a encore remporté la finale de la coupe de France de la montagne à Urcy en 2018.

 aArgenteuil le 5 mars 1950, Charly Carcreff est d’abord passé par les écoles de pilotage de l’AGACI (finaliste en 1972) puis de Magny-Cours (demi-finaliste en 1973).

Faute d’y avoir décroché un volant, il dut patienter encore 10 ans pour débuter en compétition après avoir acquis du fils de son constructeur Jacques Durand une JIDE.

Conçu et fabriqué de 1969 à 1973 près de Parthenay, ce petit coupé sportif   reprenait le principe d’un châssis poutre, d’une coque en polyester et d’une mécanique Renault qui avait fait le succès d’Alpine.

DE LA JIDE A LA SCORA

Aussi doué pour la mécanique et la mise au point que pour le pilotage, Charly Carcreff va faire de sa JIDE une arme redoutable dans le groupe S, auquel succédera bientôt le groupe F.

C’est alors que l’apparition du turbo sur les moteurs Renault révèle les talents de Charly Carcreff.  Il sait en tirer le meilleur dans les Scora, nouvel avatar des JIDE, qu’il construit une à une à Argenteuil à la fin des années 80, mais aussi dans les R5 Turbo de tous types que lui confient ses clients.

Sn coup de volant étant toujours intact, il remporte à Arras en 1992 la finale des rallyes régionaux, la future coupe de France, au volant de sa Scora avec son fils Geoffray, tout juste 16 ans, dans le baquet de droite.  

Un coup d’éclat qui fait de lui et sa monture la référence dans les rallyes régionaux, mais conduira 10 ans plus tard la FFSA à écarter les voitures du groupe F du championnat et de la coupe de France des rallyes.

DE PERE EN FILS

Dégoûté, Charly se recentre alors sur la construction et la préparation jusqu’à ce que sa Scora réapparaisse en 2012 aux mains de son fils Geoffray, qui devient vite l’homme à battre en voitures de production dans les courses de côte de l’ouest.

Une nouvelle vie qui connaîtra sa consécration avec la coupe de France de la montagne en 2018 et un beau parcours en championnat de France l’année suivante.

Entre-temps, Charly avait mis en route un nouveau projet : transférer son entreprise créée à Argenteuil vers la Bretagne, où il avait ses origines.

Il n’a hélas pas eu le temps de le mener à son terme. C’est aussi en Bretagne, à Loguivy-Plougras (Côtes d’Armor) qu’ont eu lieu ce vendredi 30 avril ses obsèques.

A sa femme et associée Dominique Nusbaum, à sa fille, à son fils et àtous ses proches vont nos très sincères condoléances

 

Jean -Paul CALMUS

Photos: TOP MONTAGNE – Benoit GROS

 

 

About Author

gilles