MOTOGP 2021 A JEREZ : VENDREDI POUR BAGNAIA (DUCATI)

QUARTARARO TRÈS EN FORME

 

 

Dans cette cylindrée MotoGP, il y a en principe deux moments importants.

Celui, le plus long, où l’on règle la moto pour la course et celui, très court, les 5 à 6 dernières minutes pour faire un super chrono avec de des pneus soft qui ne tiendraient pas un GP sur une piste à 38 degrés ce qui a été le cas aujourd’hui en FP2.

Tout ça pour obtenir une qualif directe en Q2 sans passer par les repêchages.

Donc les vraies infos sont plutôt dans la partie longue de la session et si aujourd’hui les Ducati ont été en difficulté, Zarco a longtemps été le meilleur de leurs pilotes en navigant entre quatre et six, Bagnaia est venu sonner le coup de grâce dans son dernier tour en pneus chewing gum alors qu’il était autour de la dixième place pendant la séance.

 

SUPERBE JOURNÉE POUR L’APRILIA D’ALEIX ESPARGARO

 

Aleix Quartararo et Fabio Quartararo en revanche on toujours été devant, de même que Morbidelli et même Vinales, les bleus ont donc plutôt dominé ces séances du vendredi même si le résultat brut de la journée est plus hétérogène.

Le ciel est resté couvert toute la journée en s’éclaircissant vers la fin du MotoGP, pas de pluie venant polluer ces essais.

Dimanche le GP est prévu avec grand beau, les pilotes rouleront probablement en double medium, pour certains on sortira aussi le dur, qui est particulièrement stable sur cette piste.

On rappelle que Bradl roule en wild card, bien d’ailleurs, que Rabat (chute) remplace Jorge Martin chez Pramac.

Les faits importants, si Rins réussit à sauver sa journée, Mir a mal roulé le matin, faisant les tours par deux et changeant de moto, problèmes électroniques.

L’après midi il améliore mais il est quand même dixième et au combiné il est hors du Top Ten, le sésame de la Q2 en direct.

 

UN NAKAGAMI ÉTONNANT

 

Les Honda ont plutôt bien roulé, même si Marc Marquez a passé la deuxième session à l’arrière front alors qu’il était troisième temps le matin.

Ou il a bossé beaucoup ou il a souffert, il a dit que de toutes façons, selon ses médecins, la forme ne serait pas là avant le Mugello.

Avant les cinq dernières minutes de la F2, Nakagami était deuxième temps et Bradl cinq, j’ai déjà écrit que ce sont ces temps là qui sont intéressants.

 

ZARCO MEILLEUR DUCATI AVANT LES PNEUS EN CHEWING GUM

 

De la même façon, avant le rush des cinq dernières minutes, Zarco était entre quatre et six, il termine neuf au combiné, quelques millièmes devant Binder, en FP3 samedi il devra assurer cette toute petite place en Q2…

Rossi est en mode drame, je vais réécrire la même chose pour la Xème fois cette année, Rossi fait l’année de trop et Bagnaia est un gros client pour le titre.

Tous les résultats de toutes les séances sont sur le lien indiqué en fin de reportage…

 

LOWES DOMINATOR

En Moto2, Sam Lowes s’est mis par terre le matin, c’est ça le problème de ce pilote anglais, il est largement assez rapide pour être titré (et le dernier titre anglais en 250 remonte à 1971 avec Phil Read !) mais il est souvent à quatre pattes dans le gravier.

Il n’empêche l’après midi, grosse bagarre avec les stars de la cylindrée, l’Américain Roberts, l’Australien Gardner, l’Espagnol Fernandez et bien sûr  Sam Lowes.

Sam Lowes qui dans son dernier tour pulvérise la session alors qu’avant les cinq dernières minutes de « furia », les écarts étaient minimes.

Il est donc ce soir en mesure de battre largement tout le monde, en Moto2, les pilotes n’ont pas changé de pneus pour les derniers tours…

 

RODRIGO, TROP FORT!

En Moto3, alors que la vedette absolue l’Espagnol Acosta (il a seize ans, il est en tête du mondial, au Qatar il a gagné la course en partant des stands et donc derjo) a fait une journée très moyenne,  huit au combiné, c’est Rodrigo qui fait le meilleur temps.

C’est un pilote argentin qui est en Moto3 depuis 2014, il va y passer sa carrière peut-être, on l’adore et on est content quand il est tout devant, il le mérite et on aimerait bien le voir grimper d’au moins une marche en 2022….

Antonelli et Fenati le suivent au combiné, on sait que de toutes façons, en Moto3, à part l’inscription sur les tables de marbre, les résultats des essais et de la pole n’ont aucune signification, ce sera bagarre en paquet avec plusieurs leaders par tour et le résultat du GP au dernier tour, souvent au dernier virage, donc dans cette cylindrée wait and see mais c’est assez beau ces bastons.

Résultats de toutes les séances

https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis