MOTOGP 2022 : GRESINI, APRILIA, INSCRIPTIONS EN RAFALE CHEZ DORNA

NADIA GRESINI REPREND LES RÊNES ET CONTINUE EN MOTOGP

 

Depuis l’annonce de l’accord Rossi/Aramco pour la création d’un team (richissime) en MotoGP 2022, on se précipite au bureau des inscriptions de Dorna, la situation qui était quand même un beau bazar se précise franchement, même si pour les teams privés on ne sait pas encore sur quelles motos ils vont rouler, pour l’instant, VR46, Petronas, Gresini sont à pieds…

 

APRILIA : TORNERO …

RIVOLA ET EZPELETA, APRILIA REVIENT COMME CONSTRUCTEUR

 

« Je reviendrai », titre d’une chanson culte (et aux paroles superbes) en Italie écrite par le groupe Santo California en 1974.

Pour Aprilia, c’est fait.

Aprilia a donc annoncé son inscription en MotoGP jusqu’en 2026 puisque la Dorna fait des contrats de cinq ans.

Aprilia roulera comme constructeur avec des motos d’usine bien sûr, on sait que la marque espère très fort séduire Dovizioso pour qu’il fasse la prochaine saison avec Aleix Espargaro.

Depuis 2015, Gresini était son team support.

Aprilia, dans les GP moto, ce n’est pas rien, c’est la marque européenne de pointe, avec la bagatelle de 54 titres au compteur. Il ya bien longtemps que le titre 125 n’est plus japonais (sauf Capirossi avec Honda en 1990 et 1991) quand arrive le premier titre Aprilia avec Gramigni en 1992, puis on verra le Japonais Sakata faire briller la marque et en 1997, c’est le tour de Valentino Rossi, qui doublera la mise l’année suivante en cylindrée 250.

 

ROSSI ET APRILIA, TITRES EN 125 ET 250 EN DEUX ANS

 

A noter aussi le titre en 125cc du Français Arnaud Vincent en 2002, son titre a d’ailleurs fait l’objet d’un bouquin car à l’époque c’était un petit exploit!

 

 

C’est dans ces années bénies que le mec génial qui dirigeait la communication d’Aprilia France, Alain Roger, m’a reçu sur son stand au GP de France, au Paul Ricard à l’époque et m’a présenté ce très grand pilote par la taille qui allait devenir le plus grand de la décennie par son palmarès…

J’en ai le frisson en l’écrivant…

 

SYLVAIN GUINTOLI

 

Au total, la marque sera un vrai must mondial, 38 titres en 125 et 250, 7 en WSBK (dont celui du Français Sylvain Guintoli !) et 9 en tout terrain, 7 en Supermotard et, là c’est tout bonnement incroyable, 2 aussien trial, celui des constructeurs et celui des pilotes en 1992 avec Tommy Ahvala… !

En GP de vitesse, au total 294 victoires, aucune usine européenne n’a fait mieux, même pas MV Agusta…

Quelques pilotes de très haut vol, ont roulé sur cette marque, Max Biaggi, Loris Capirossi, Alex Gramigni, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Casey Stoner, Manuel Poggiali, Marco Simoncelli et Alvaro Bautista, rien que ça !

 

NADIA GRESINI : TORNERO…

 

NADIA GRESINI ET SES DEUX FILS REPRENNENT LE COLLIER

 

« Je reviendrai », titre décidément à la mode en ce moment en MotoGP!

Depuis quelques jours, la rumeur allait bon train, la veuve de Fausto Gresini ne pensait pas pouvoir relever le défi de son héros de mari, en particulier parce que le MotoGP coûte une fortune.

Elle a changé d’avis, la preuve avec cette déclaration

« Avoir une structure dans la catégorie la plus élevée comme équipe indépendante est sans aucun doute quelque chose de très stimulant. Ce sera un team à créer à partir de zéro, mais je sais que tout le monde dans l’entreprise donne 110% pour réaliser ce qui était son rêve. Personnellement, je le vois comme une vraie mission, un défi auquel nous serons confrontés, aussi et surtout, grâce à la force de Fausto qui nous suit de là-haut. Pour le moment, nous discutons avec différents constructeurs et dans quelques semaines nous communiquerons les détails de notre projet MotoGP. » 

Elle sera comme son mari propriétaire et team manager de son équipe!.

Ses deux fils font partie du projet, Lorenzo s’occupera de l’administration, un boulot colossal en MotoGP, Luca s’occupera du sportif.

Pour ce team, une seule précision, celle d’un de ses pilotes, Fabio Di Giannantonio en ce moment dans le team Moto2 Gresini et qui a signé sa montée en MotoGP en 2022.

 

DI GIANNANTONIO AVAIT DEJA SIGNÉ POUR LE MOTOGP 2022 AVEC FAUSTO GRESINI

 

Pour ce qui est de la moto on le saura plus tard… comme pour Petronas et VR46.

VR 46 qui s’est d’ailleurs offert un joli coup de provoc en publiant hier le projet de déco de la moto Aramco, avec un logo Yamaha sur le réservoir.

LE PROJET ARAMCO/VR 46 ET SON CLIN D’OEIL YAMAHA (INFO OU INTOX?)

 

On voudrait déclarer la guerre à Petronas qu’on ne pourrait pas être plus clair mais justement, c’est pas comme ça la guerre en coulisses, Valentino Rossi adore mettre ses amis sur le grill (on rappellera que cette année il roule pour…Petronas) mais après avoir passé ma journée au téléphone, il semble que Ducati, qui équipe cette année le team Esponsorama qui va être racheté par Aramco/VR 46 fournira probablement aussi les motos…

Mais j’ai eu tellement de mal à parler à des gens qui sortaient tous de chez le dentiste avec la bouche fermée tellement elle était enflammée (bon, c’est une vanne, mais ça a vraiment été coton) que je ne peux pas l’affirmer à 100% mais enfin ce sont les délices du métier de savoir mais de douter en même temps…

En tous cas « Benvenuti a tutti » sur les GP en 2022…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Constructeurs et MotoGP

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis