MOTOGP : IL Y AURA BIEN UN TEAM VR 46 EN MOTOGP EN 2022

 

ET OUI LES RÊVES LES PLUS FOUS ONT UNE FIN

 

L’Arabie Saoudite est en train de se lancer avec des moyens colossaux dans la recherche d’un  nouvel avenir radieux après le pétrole.

Le royaume dispose de la deuxième réserve mondiale de pétrole derrière le Venezuela mais les experts ont déjà calculé qu’entre 50 et 70 ans, les puits seront taris.

 

UN PROJET PHARAONIQUE

Le nouveau concept, Saoudi Vision 2030, monte des projets gigantesques, verts bien sûr, l’image de marque du pays est tellement désastreuse partout (sauf chez les vendeurs d’armes) que l’on prévoit d’investir surtout dans les domaines à la mode. On construira trois villes en Corée, des véhicules hybrides, une nouvelle ville dans le désert en autarcie énergétique totale et sans voiture etc…

Mais pour un pays qui veut devenir présentable rien n’est meilleur que le sport.

 

ROSSI A LONGTEMPS LAISSÉ PLANER LE DOUTE

 

On a appris hier que Rossi avait signé un contrat avec la boîte chargée de la com de ce projet pharaonique, dirigée évidemment par un prince de la famille royale, on se doutait donc bien que ce n’était pas pour construire des châteaux de sable.

Il s’agit de la société  Tanal Entertainment Sport & Media, dont le boss est Abdulaziz bin Abdullah Al Saud.

Mais il manquait  la confirmation, qui figure noir sur blanc dans le contrat : Il y aura de 2022 à 2026 un team VR46 en MotoGP, sponsorisé par… Aramco !

Là c’est le pompon, j’ai bien précisé que ces sommes colossales seront investies pour le bonheur après le pétrole et pourtant le sponsor de VR46 sera Aramco… la société qui produit le pétrole du royaume !

 

 

ON A TOUT PRÉVU MËME LES TENUES DES PILOTES

La marque Hyundai sera également sponsor du team, logique, elle fait comme tout le monde, elle produits des voitures hybrides et électriques parce que c’est politiquement correct et donc bien vu.

Tout ce beau monde a évidemment complètement flashé sur la possibilité d’inscrire Rossi sur son programme Saoudi Vision 2030, c’est un nom connu dans le monde entier et même en dehors des initiés aux GP moto.

On sait aussi que le pays construit un circuit qui pourra recevoir la F1 et le MotoGP, on se souvient que le royaume a donné des dizaines de millions à l’organisation du Dakar pour que le rallye raid roule sur le sol saoudien.

Hier le discours du Prince était le suivant…

Ce projet fait partie d’un programme gouvernemental monté pour promouvoir l’Arabie Saoudite et la vision que nous avons pour le futur et la durabilité. Nous voulons, à travers l’association avec des projets de course, créer une connexion avec des concepts de communication qui expriment notre vision et notre philosophie quant à une nouvelle manière de vivre et des opportunités pour le futur. Il n’y pas meilleure association pour nous que celle avec le VR46 Team de Valentino Rossi pour mettre ces valeurs en lumière. »

Ce genre de discours marketoche m’exaspère mais la substantifique moelle y apparaît, donner des sous (beaucoup) à Rossi et le voir entrer dans le club des amis du pays pour promouvoir la vision rénovée du royaume.

 

DES MOTOS OPUI MAIS DE QUELLE MARQUE?

 

 

Bon, ce qui est clair c’est que ce projet cherchait des partenaires sportifs célèbres, c’est fait.

Donc Rossi a la monnaie et va créer ce team ce qui va éclaircir un peu le brouillard terrifiant qu’est le MotoGP 2022, on n’a cependant pas toutes les infos.

Par exemple on ne sait pas sur quelles motos va rouler le team VR46 en 2022.

Vu les possibilités financières illimitées des Saoudiens, Rossi pourrait s’offrir deux motos d’usine chez Yamaha, qui est en discussion avec Petronas (encore du pétrole !) et comme les Malaisiens ont peu investi chez Yamaha en 2021, en 2022 Yamaha pourrait jouer le bingo avec Rossi !

Il y a aussi une ouverture avec Aprilia et les deux motos Ducati du team satellite Esponsorama bref, quand on a l’argent on a le choix mais ça c’est partout, même en dehors de la moto !

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS DR

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis