MOTOGP 2022 : TROIS TEAMS N’ONT PAS ENCORE DE MOTOS, GRESINI VA PEUT-ÊTRE QUITTER LA CYLINDRÉE ET SUZUKI CONTINUE A FLANQUER LE BAZAR

LE TEAM GRESINI POURRAIT FINALEMENT QUITTER LE MOTOGP

 

Alors c’est simple, trois écuries, ce qui est beaucoup et tard vu que mai arrive, n’ont toujours pas de motos en 2022. Gresini, dont on a déjà parlé, qui quittera Aprilia en 2022 alors qu’il en était le team support.

On ne sait pas exactement pas pourquoi, Fausto Gresini étant décédé on mettra du temps à savoir.

Petronas non plus n’a pas de motos et on verra pourquoi.

Enfin VR46 le team encore théorique aujourd’hui mais je connais un peu Rossi (rencontré pour la première fois au GP de France au Riacrd quand il roulait Aprilia, ça fait un sacré bout !) et je sais… qu’il sait exactement ce qu’il veut, ce brouillard dans lequel on évolue est voulu.

Dans tout ça, beaucoup de choses dépendent de l’arrivée de motos satellites chez Suzuki, bref on va essayer de démêler le bazar.

GRESINI OUT ?

NADIA ET FAUSTO GRESINI

La veuve de Fausto Gresini, Nadia,  commence à s’agiter fort pour expliquer que le MotoGP coûte trop cher, au moins dix millions d’euro, il faut trouver des sponsors énormes (et des motos…) certes Di Giannantonio a déjà un contrat pour rouler en 2022 en MotoGP avec Gresini, mais bon c’est clair, courir en Moto3 et en Moto2 revient infiniment moins cher.

Ce que fait déjà le team en Moto3 avec Honda et les pilotes Alcoba et Rodrigo, idem en Moto2 avec Bulega et le fameux Di Giannantonio, on sait donc compter les sous pour ces cylindrées et surtout équilibrer (largement) les budgets.

Mais le MotoGP est semble t’il en pointillés, c’est au au moins une hypothèse que l’on entend.

J’oubliais que Gresini court aussi dans cette non-discipline qu’est le MotoE, qui coute fort peu, Dorna paie quasiment tout.

PETRONAS, YAMAHA OR NOT YAMAHA ?

Lin Jarvis, un des patrons du MotoGP chez Yamaha (mais pas le grand sachem, Sumi,  qui est japonais, on l’oublie un peu parce qu’il ne veut pas parler à la presse mais il n’est pas là pour aller chercher les cafés…) dit très fort que Yamaha et Petronas sont en discussion depuis longtemps pour 2022 mais justement rien de nouveau ce qui est étonnant…

 

EN 2021 RAZALI, BOSS DU TEAM PETRONAS, A RÉDUIT LA VOILURE

 

On sait qu’en 2020, la maison mère, celle qui vend le pétrole, a vu ses énormes revenus baisser et on n’aime pas ça quand on fait partie des maîtres du monde.

Donc le team Petronas en MotoGP a été prié de modérer les dépenses, ce qui est fait avec Morbidelli qui est très agacé de rouler sur une moto qui n’est vraiment plus ce qu’elle devrait être et Rossi qui ne coûte pas un rond, Yamaha paie le salaire et la moto.

Une anti-situation dont tout le monde est conscient et qui peut difficilement durer en 2022, bref comme Yamaha ne veut pas lâcher ce que lui demande Petronas, pas de signature.

 

SUZULI EN 2022: SATELLITE OR NOT SATELLITE?

D’autant plus que Petronas attend avec impatience une offre éventuelle de Suzuki, cette équipe satellite qui devient au fil des ans l’Arlésienne du MotoGP, mais bon chez Suzuki on est champion du monde, ça aide à ouvrir la boîte à idées… On ajoute bien sûr que le team (potentiel) VR46 serait aussi évidemment intéressé par ces Suzuki… ou encore par les les Yamaha si Petronas choisit Suzuki… Bref, je l’ai écrit  en titre, Suzuki met bien le MotoGP dans le « Kimushi »…

Résumé : Yamaha attend Petronas et Petronas attend Suzuki, total brouillard.

Mais tout brouillard finit un jour ou l’autre par disparaître et il y aura alors un créneau de tir qui va intéresser bien du monde.

APRILIA PROPOSERAIT DEUX MOTOS VIEILLES D’UN AN.

 

C’est vrai qu’il est intéressant de louer des motos qui au lieu de coûter des millions peuvent en rapporter l’année suivante.

Il se dit même que ces motos auraient été proposées à Gresini, il est vrai que le prix de location de motos anciennes est infiniment inférieur aux motos d’usine de l’année. On sait qu’éventuellement, mais il est muet sur ce sujet, le team VR46 de Rossi pourrait aussi être intéressé, avec une grosse aide (rémunérée) par l’usine sur ces motos qui seraient améliorées avec des pièces nouvelles…

Petronas n’a pas évoqué d’intérêt pour ces motos, il est vrai que côté renommée, Yamaha ou Suzuki ça fait encore aujourd’hui meilleur effet qu’Aprilia, encore que cette situation là soit en train de changer, Aleix Espargaro a fait un très beau résultat à Portimao au milieu de la bagarre de rues qu’a été ce GP, Dovizioso et Aprilia referont un test en mai à Jerez, donc pour les motos noires, le ciel vire au bleu…

Voilà, en ce moment, autour de ces trois teams, ça va du jeu de chaises musicales aux douze travaux d’Hercule (où nous aurons la politesse de mettre de côté le nettoyage des écuries d’Augias, le MotoGP n’a rien à voir avec le purin ou le crottin de cheval… quoique…)

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP et DR

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis