MOTOGP 2022 : GRESINI EN GROSSES NÉGOS AVEC DUCATI, QUID DE VR 46… APRILIA ?

PREMIERS TITRES DE ROSSI AVEC APRILIA

 

C’est drôle l’histoire, De Gaulle disait qu’elle ne repasse pas les plats et sur ce point il s’est mis le doigt dans l’œil sévère. Valentino Rossi a obtenu ses premiers titres (en 125 et 250) avec Aprilia et pourrait revenir dans les lieux sacrés de la marque, à Noale, près de Venise…

Explication!

 

GRESINI PROCHE DE LA SIGNATURE AVEC DUCATI

MERLINI ET FAUSTO GRESINI A LA GRANDE ÉPOQUE

 

On a longtemps pensé, si ça se fait parce que Rossi parle plus volontiers de son envie de continuer à courir que de monter son team (voir hier l’interview de la Gazzetta dello Sport) qu’une éventuelle écurie VR46, devant potentiellement acquérir Esponsorama (qui laisse sa place sur la grille moyennant grosse monnaie of course) aurait la possibilité de récupérer les motos avec, des Ducati ex usine mais vieilles d’une année.

Ce qui tombe bien, c’est le moment, les teams et les marques sont en train de signer un nouvel engagement avec la Dorna pour cinq ans…

En fait toutes les marques et tous les teams ont déjà signé avec le promoteur Dorna pour cinq ans, sauf Aprilia, qui reviendra donc courir sous son nom, avec probablement Aleix Espargaro et Andrea Dovizioso.

Les négociations de l’équipe Gresini avec Ducati sont très avancées, d’après Merlini, un des boss chez Gresini, pour récupérer les motos d’Esponsorama.

Un des pilotes Gresini l’an prochain est connu, Fabio di Giannantonio a déjà signé avec le Team Gresini pour monter en MotoGP en 2022, l’autre pourrait être … Enea Bastianini!

 

ALORS LE TEAM VR46 ?

MOTO GP 2021  – VALENTINO ROSSI

 

 

Outre que ça coûte un pognon colossal un team, mais Rossi sait comment trouver de l’argent, il faut des motos.

Suzuki reparle chaque année d’un team satellite mais repousse.

Yamaha est à priori branché sur Petronas, même si l’accord n’est pas encore signé.

Ducati fera affaire, peut-être, avec Gresini.

Honda satellite est déjà largement en mains chez LCR.

Reste donc Aprilia, on sait que le team cherche absolument à monter un team satellite, qui plus est, Rossi est aussi un vendeur et un commercial exceptionnel qui pourrait aider la marque.

Enfin, Aprilia qui fait rouler un pilote espagnol en 2021 aura peut-être Dovizioso en 2022, il est évident qu’un héros italien serait une image de marque très prestigieuse.

Bon, c’est de la coulisse et il est compliqué d’y démêler le vrai du faux, ce qui est quasiment sûr c’est que Gresini et Ducati sont en négos avancées.

Le reste ? J’ai entendu un proverbe corse il y a longtemps, en suivant la course de moto Corsica, selon lequel « Si tu gardes le silence le silence te gardera… »

Belle conclusion et un très amical salut à mes amis et nos lecteurs corses.

L’ACTU

IL Y A DU LOURD SUR CETTE IMAGE…DÉSERTE! EZPELETA DE DORNA, LA MAIRE DE JEREZ ET LE REPRÉSENTANT DE LA RÉGION ANDALOUSIE

 

L’actualité qui est une info écrite au dernier moment, était un truc bien connu dans la presse papier, la vraie, l’imprimeur attendait les bras croisés que l’on ait fini la mise en page pour rouler le journal, ah moments bénis!

Je garde cette tradition, qui n’est pas le breaking info plus ou moins dramatique inventé par la presse américaine mais un truc important, pas assez cependant pour en faire un papier complet. 

Le week end prochain on sera à Jerez, en Andalousie, circuit très utilisé par le MotoGP (au point d’y avoir organisé deux GP consécutifs en 2020) en hiver c’est le point le plus au sud de l’Europe (il y aurait bien les Canaries mais s’il y a un circuit de Supercar sur l’île de Gran Canaria, il n’est pas forcément homologué pour le MotoGP) donc s’il doit faire beau quelque part sans se coller dix heures de zinc, c’est là, ou à Portimao d’ailleurs, au sud du Portugal.

Jerez  de la Frontera accueillera son Grand Prix moto en 2022, en 2023 et en 2025, alors que l’accord avec Dorna est signé jusqu’à 2026.

Pour l’instant 2024 et 2026 c’est out.

Ce Grand Prix, on le sait,  fait partie des 4 événements, voire 5 si l’on ajoute Portimao, organisés chaque année en péninsule ibérique ce qui est beaucoup trop, Dorna doit organiser d’autres GP ailleurs sous la pression de la FIM… et des constructeurs !

 

EZPELETA, LA MAIRE DE JEREZ ET LE REPRÉSENTANT DE LA RÉGION ANDALOUSIE

 

Donc la maire de Jerez, la Région Andalousie et la Dorna ont décidé ce système d’alternance.

Mais ça va coûter un fric fou à la Dorna, Jerez a un contrat et là Dorna demande de le modifier et est donc en position d’infériorité.

Donc sur le Grand Prix de ce week end, qui se déroulera sans public, c’est simple, c’est Dorna qui paie tout et les Andalous ne sortent pas un rond.

Bon, chaque année on entend parler de projets faramineux ça et là, soit dans des pays riches (la fameuse Arabie heureuse…) soit pauvres, pleins de virus et de cartels de drogue mais où justement le peuple a besoin de jeux, la vieille règle « Panem et circenses »  du poète latin Juvenal reprise par les empereurs à Rome, « du pain et des jeux »

Ces projets avancent d’un pas…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis