PLACE AU GRAND PRIX HISTORIQUE DE MONACO

Michel BOERI le Président de l’ACM présente le GP HISTORIQUE

 

 

Le 12éme Grand Prix Historique de Monaco, au cœur de la Principauté, reste un bel événement de culture automobile qui se déroule ce week-end !

Créé en 1997, le Grand Prix Historique ouvre sa 12éme édition ce week-end du 23 au 25 avril 2021. L’événement, habituellement organisé tous les deux ans, avait dû être déprogrammé en 2020 suite à la pandémie du Coronavirus COVID-19. Sa précédente organisation date donc de 2018.

 

 

Cette année, c’est grâce à la volonté du Comité d’Organisation et de la Commission des Voitures de Collection de l’Automobile Club de Monaco et à la mise en place de conditions sanitaires draconiennes que le meeting aura bien lieu.

Bien que regrettant l’absence de certains collectionneurs Européens, les Britanniques entre autres ou encore  Américains, entraînant la réduction de moitié du plateau, les organisateurs se réjouissent d’accueillir une petite centaine de concurrents qui auront la joie de retrouver l’authentique circuit de Monaco. Et ce malgré les contraintes sanitaires du moment !

Et chaque plateau aura de quoi impressionner passionnés et connaisseurs !

 

 

Cependant et bien que l’Épreuve ne se déroule pas à huis clos, ce sont uniquement les résidents, salariés et clients d’hôtels monégasques qui sont en mesures de pouvoir disposer de billets pour cet événement en Principauté

Cette 12éme édition du Grand Prix de Monaco Historique dont la jauge a été fixée au tiers de la capacité d’accueil des tribunes soit 6500 personnes.

Pour ce rendez-vous tant attendu, l’Automobile Club de Monaco a souhaité recentrer sa manifestation sur les modèles de Formule 1, en célébrant tout particulièrement la marque au Cheval Cabré.

C’est la première victoire en Championnat du Monde de Formule 1 obtenue en 1951 à Silverstone qui a incité le Comité d’Organisation à mettre à l’honneur la marque Ferrari mais gageons que le pilote Monégasque Charles LECLERC désormais premier pilote à la Scuderia pour cette saison n’y est pas étranger !

L’ACM rendra hommage aux illustres pilotes du circuit au travers des sept plateaux que comporte ce week-end en Principauté.

 

 

Ainsi la série A, celles des voiturettes, célèbre Louis CHIRON pour les voitures d’avant-guerre. Fameux pilote Monégasque, il fut aussi Directeur de course du Grand Prix en fin de carrière. Avec sa légendaire casquette à carreaux, il n’était pas avare d’anecdotes.

Pour mémoire, il remporta le 3éme GP en 1931 sur une Bugatti type 51 et, fait exceptionnel, le Rallye Monte Carlo en 1954 sur une Lancia B20 après de longues vérifications et réclamations de l’al ‘Jojo’ alias Georges HOUEL.

13 voitures  inscrites dont des Bugatti, Amilcar, Delage et Talbot.

 

 

 

La série B réservée aux monoplaces F1 et F2 à moteur avant, construites de 1946 à 1960, glorifie l’un des plus grands Champions du monde  l’inoubliable pilote ARGENTIN que fut le ’ Maitre’ Juan Manuel FANGIO, qui remporta à deux reprises le Grand Prix  de Monaco… D’abord en 1950 sur Alfa Roméo 158 et ensuite en 1957 sur Maserati 250 F.

8 voitures  inscrites avec les célèbres Maserati 250F, Ferrari Dino 246, Gordini T11/15 et Talbot Lago.

 

 

La série C regroupe et met à l’honneur les voitures de sport construites entre 1952 et 1957. En 1952, les F1 ont laissé la place aux Voitures de Sport sur le Circuit de Monaco, Vittorio MARZOTTO fût le vainqueur de cette édition unique sur une Ferrari 225 S Spyder Vignale en accomplissant les 100 tours en 3 h 21 minutes.

17 voitures parmi les marques, l’on retrouve des Frazer Nash, Osca, Veritas, Maserati A6 GCS, Jaguar type C et Aston Martin DB 3.

 

 

La série D correspond aux F1 1500 cc de 1961 à 1965. Celui qui fut un grand représentant du circuit de Monaco connu sous le pseudo de «  Major Thomson », le Britannique aux moustaches notoire, le regretté Graham HILL lequel remporta 5 victoires, une 2ème place et  une 3ème place en 18 participations. Au volant de différentes monoplaces,  BRM, Lotus, Brabham, Embassy et enfin avec Shadow, la marque créée par Don NICHOLS

8 voitures, parmi lesquelles des Lotus 24 et 21, Brabham BT 24, Cooper Climax T53 et Emiryson F2/F1

 

 

La série E reçoit les F1 de 1966 à 1972 de 3 litres, en mettant à l’honneur Sir Jackie STEWART qui détient 3 titres de Champion du Monde F1 (1969-1971-1973). L’écossais également remarquable tireur au pigeon d’argile sélectionné au JO. de 1960 à Rome est resté fidèle à Monaco et résident Suisse à Begnins a côté de chez Gilles GAIGNAULT, il ne rate jamais une occasion de retrouver chaque année la Principauté. Il y remporta 3 fois le Grand Prix en 1966, 1971 et 1973, sur BRM et TYRELL.

14 voitures, avec des Ferrari 312, Mac Laren M14 et M19, Surtees TS 9B, Matra MS 120 S, Brabham BT 37, Cooper T 79 et March 721 G

 

 

La Série F répertorie les F1 de 1973 à 1976 et salue l’Autrichien Niki LAUDA qui obtint 2 victoires en 1975 et 1976 sur les Ferrari 312 T de 3 litres et fût 2 fois 2ème en 1977 et 1978. Il aura donc fallu attendre deux décennies pour que la marque au fameux « Rosso Corsa » retrouve la plus haute marche du podium Monégasque après la victoire en 1955 de ‘Pétoulet’ alias Maurice Trintignant, le Français de VERGEZE dans le GARD .

A noter que les deux FRANÇAIS,  Jean ALESI et René ARNOUX, anciens pilotes officiels et vainqueurs en GP pour la Scuderia, prendront le départ sur des Ferrari 312B3, celle de Niki Lauda pour notre Avignonnais et retrouveront le plaisir d’une compétition toute amicale à cette occasion.

17 voitures  avec des Amon AF 101, Ferrari 312 B3, Lola 370 T, Mac Laren M26, Hesketh 308B, Ombre et Lotus 77.

 

 

La série G célèbre les F1 de 1977 à 1980 et l’ACM dédie ce plateau à Gilles VILLENEUVE qui, avec le célèbre N°27, est rentré da la légende du « Cavallino Rempante » en franchissant la ligne d’arrivée en tête en 1981 pour la 80ème victoire en F1 de la Scuderia sur la Ferrari 126 CK moteur V 6 turbo 1496 cc.

19 voitures, parmi lesquelles on trouve des Fittipaldi F11, Ligier J11, Williams FW 07,  Tyrrell 01, ATS, Lotus 81 et March 761

 

GP HISTORIQUE DE MONACO 2021 – René ARNOUX et Jean ALESI

Parmi les pilotes en piste sur ce GRAND PRIX HISTORIQUE DE MONACO 2021

 

Jean ALESI , classé 2éme en 1990 sur Tyrrell 019 et 3éme en 1991 sur Ferrari 648 V12 3.5 l

René ARNOUX, Pole-man en 1982 sur Renault Turbo et classé 3éme en 1984 sur Ferrari 126 c 4

L’ITALIEN Alex CAFFI, en 1989 classé 5éme sur Dallara Ford

Le SUISSE Jean Denis DELESTRAZ, pilote de F3 des années 84 et 85, pilote d’endurance

Alain FERTE, 2 victoires en F3 1981 et 1982

L’AUSTRALIEN CAMPBELL Matt, pilote Porsche d’endurance

Fréd LAJOUX, le Monégasque

Jean Jacques BAILLY, collectionneur, pilote de Formule et de rallyes

Et … Julia VILLALBA DE BALDANZA, l’une des rares féminines

 

Texte : Claude JULIAN

Photos : Jeff THIRY – Françoise CONCONI et ACM

 


LES HORAIRES

Vendredi 23 Avril : Essais libres

Samedi 24 Avril : Essais qualificatifs de 8 h 30 à 16 h 55 30 minutes par séries

Dimanche 25 Avril :  Courses de 9 h 00 à 17 h 30. Les compétitions sur 10 tours

 

GP MONACO HISTORIQUE 2021 – LE STAND FERRARI

GP MONACO HISTORIQUE 2018

GP MONACO HISTORIQUE 2018

 

Auto Historique

About Author

gilles