DÉCÈS DE GILBERT HARIVEL…UN ANCIEN DE LA GRANDE EQUIPE ALPINE

 

 

 

Triste nouvelle que nous indique Jeff Thiry …

 

Gilbert Harivel, qui dirigea à Dieppe l’atelier compétition à la grande période de l’équipe Alpine créée par Jean Rédélé, est décédé ce vendredi 16 avril 2021, à l’âge de 86 ans.

A l’annonce de sa disparirion, Jean-Pierre Limondin Président de l’ AAA (Association des anciens d’Alpine) a exprimé son émotion :

« Gilbert était l’une des pièces maîtresses du dispositif Alpine. C’est grâce à des hommes comme lui que l’aventure Alpine a pu se développer. »

Expliquant :

«  Arrivé en 1957, Il travaillait alors dans le garage Rédélé »  

Autre membre de l’AAA, Jean-Paul Castilleux, indique, lui :.

«  Simple mécanicien au garage, Gilbert Harivel se voit confier le rôle de responsable du pôle compétition. Le poste n’est pas créé officiellement mais c’est lui qui s’occupait de tout. C’est lui qui recrutait les mécaniciens, il m’a d’ailleurs recruté en 1964. »

Et il  poursuit :

« Tout incombait à Gilbert Harivel. Il préparait les voitures avant les courses, il était assistant pendant la compétition mais il devait également prévoir les voyages pour se rendre sur les lieux des courses avec les pièces de rechange à prendre. »

 

ALPINE RENAULT au MONTE CARLO 1973

 

Quelles que soient les compétitions, en rallye, en monoplace ou en endurance, l’homme que ses équipes surnomment ‘le juteux’, supervise tout.

Jean-Paul Castilleux précise :.

« Il travaillait 90 heures par semaine dans l’atelier de l’avenue Pasteur. Au début, sur les voitures des clients en semaine et le week-end, on était sur la compétition. Il était très clairvoyant. Il savait identifier les compétences de chacun ainsi que les problèmes à régler sur les voitures »  

 

RENAULT-ALPINE-a442-1978- 24 Heures du MANS

 

 

Et en 1973, Gilbert Harivel est à la tête de l’équipe sacrée Championne du monde des rallyes. Cinq ans plus tard, il est toujours là, le 11  juin 1978, pour la victoire de l’Alpine Renault A442B, aux 24 heures du Mans avec l’équipage que formait la paire Avec le normand Jean-Pierre Jaussaud et le parisien Didier Pironi.

 

1ere RENAULT F1 en 1977 au volant Jean Pierre Jabouille – Photo Bernard ASSET

 

Suite à ce succès Sarthois, Bernard Vernier-Palliez le Président de Renault décide alors de tout miser sur la Formule 1

Et de regrouper toute les forces à ‘usine Amédée Gordini située à Viry-Châtillon en région parisienne dans l’Essonne au sein du pôle Renault Sport.

 

RENAULT-USINE-MOTEURS-F1-VIRY-CHATILLON

 

Jean Canivet, également autrefois chez Alpine, lâche :.

« Très peu on fait le choix de quitter Dieppe. La compétition ça use énormément. On travaille le week-end, il n’y a pas de vie de famille. Faire des nuits de travail à 25 ans, ce n’est pas pareil qu’en faire à 40 ou 50 ans »  

Du coup, Gilbert Harivel est muté au bureau d’études et de recherche exploration de Renault installé au Val-Druel.  En compagnie de Marcel Hubert.

Il se retirera pour prendre sa retraite en 1995.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN- Thierry COULIBALY – Bernard ASSET – DR

 

 

Glorieux Anciens Nécrologie Sport

About Author

gilles