LA SAISON INDYCAR 2021 DÉBUTE CE WEEK-END EN ALABAMA, AU BARBER MOTORSPORTS PARK

,

 


INDYCAR-2019-  BARBER – SCOTT DIXON

 

Le Championnat US des monoplaces de la série INDY redémarre ce week-end, à l’occasion du Grand Prix de l’Alabama, lequel se dispute sur la piste du circuit du Barber Motorsports Park, prés de Birmingham..

Avec 24 pilotes en piste pour la totalité de la saison. Certains autres ne disputant que la manche de l’Indy 500, fin mai.

Initialement cette manche d’ouverture du calendrier de l’Indycar Séries, devait et comme le veut la tradition, débuter dans les rues de St Petersburg au nord de la Floride. Mais pour cause de crise sanitaire du COVID-19, cette épreuve inaugurale a été reportée et décalée et c’est bien la course sur le Barber Motorsport Park, qui va lancer la saison 2021 en monoplace.

A tout seigneur tout honneur, le Champion en titre, le Néo-Zélandais Scott Dixon du Chip Ganassi, mais déjà titré en 2013, 2015 et 2018, remet à nouveau sa couronne en jeu.

Au Chip, Felix Rosensqvist le Suédois enrôlé par l’équipe Arrow McLaren SP, son volant a été récupéré par l’Espagnol Alex Palou.

L’autre Suédois de l’équipe Ganassi, Marcus Ericsson rempile cependant que le septuple Champion de la NASCAR, Jimmie Johnson, effectue ses grands débuts en monoplace Indy, l’équipe du Chip, alignant quatre voitures.

 

INDYCAR 2020 – SIMON PAGENAUD – TEAM PENSKE

 

L’autre grande écurie, la ‘Dream-Team’ de Roger Penske, a inscrit elle aussi quatre monoplaces!Avec les trois pilotes habituels, tous déjà sacrés Champion Indy, avec l’Américain Josef Newgarden, le Français Simon Pagenaud et l’Australien Will Power, respectivement couronnés en 2017 et 2019 pour l’Américain, 2016 pour le Français et 2014 pour l’Australien.

Lesquels seront épaulés par le triple Champion de la série Supercars Australienne, le Néo-Zélandais, Scott McLaughlin pour la saison complète, après quelques apparitions en 2020.

Autre pilote Français, le Manceau Sébastien Bourdais qui a resigné pour toute la saison avec le Team A.J Foyt Racing, après n’avoir disputé que quelques manches l’an dernier. Il sera épaulé par le Canadien Dalton Kellett.

 

INDYCAR 2019 Test INDY 500 le 9 avril – SÉBASTIEN BOURDAIS

 

Chez McLaren, la recrue Scandinave Félix Rosenqvist rejoint le Mexicain Pato O’Ward, et par le Colombien Juan Pablo Montoya, mais uniquement pour la course de l’Indy 500.

Chez RLL (Rahal Letterman Lanigan), on fait dans la continuité avec l’Américain Graham Rahal et le double vainqueur des 500 miles, le Japonais Takuma Sato.

Dans l’écurie Dale Coyne Racing, Santino Ferrucci qui s’est reconverti en NASCAR, son baquet est récupéré par le Britannique de Dubaï, Ed Jones. Et le Team a engagé, l’ancien pilote de F1, le Français Romain Grosjean pour un programme partiel sans les courses sur les circuits ovales.

 

Grands débuts pour Romain GROSJEAN en INDYCAR ce week end à BARBER

 

Chez Ed Carpenter Racing, on retrouve le Néerlandais Rinus VeeKay et l’Américain Conor Daly. Le ‘patron-pilote’ Ed Carpenter ne disputant qu les épreuves sur ovales.

Du côté d’Andretti Autosport, le Team conserve ses Américains, Colton Herta Alexander Rossi et Ryan Hunter-Reay.

L’écurie faisant aussi rouler Marco Andretti mais seulement dans l’Indy 500, tout comme la Suissesse Simona de Silvestro, qui n’a qu’Indianapolis à on programme Indycar.

Le Canadien James Hinchcliffe pilotera aussi chez Andretti avec le soutien du Steinbrenner Racing.

Enfin, le Britannique Max Chilton conserve son volant chez Carlin, son compatriote Jack Harvey roulant pour le Meyer Shank Racing.

 

Peter GRISWOLD

Photo : INDYCAR –TEAMS

 

 

Indycar Monoplaces

About Author

gilles