PRÉSENTATION DU GRAND PRIX PIRELLI D’EMILIE-ROMAGNE DE FORMULE 1 2021

 

F1-2021-L’ALPINE DE FERNANDO ALONSO

 

Ce week-end se dispute sur le circuit d’Imola, le Grand Prix d’Emilie-Romagne, la deuxième des vingt-trois manches de la saison 2021 en Championnat du monde de Formule 1.

 

Ayrton SENNA à Imola dans la courbe de TAMBURELLO, les fans se souviennent© Manfred GIET.

 

L’occasion de se souvenir – c’était il y a déjà 27 ans – de la tragique disparition de l’immense Champion, que fut le regretté et inoubliable pilote Brésilien Ayrton Senna, qui s’est tué le dimanche 1er mai 1994 sur cette piste, dans la courbe de Tamburello, qui depuis a été redessiné !

Les pilotes de l’équipe Française Alpine, Esteban Ocon et Fernando Alonso et le directeur exécutif Marcin Budkowski, partagent leurs sentiments sur ce Grand Prix d’Emilie-Romagne.

 

F1-2021-ESTEBAN-OCON-EQUIPE-ALPINE

 

Esteban Ocon : « Imola est un classique. C’était vraiment agréable d’y revenir l’an passé tant ce circuit à l’ancienne respire l’histoire avec ses racines profondément ancrées dans la compétition. J’adore rouler sur ce tracé. En 2014, j’y ai remporté le Championnat d’Europe de Formule 3 avec une victoire et un podium. C’était un grand moment. L’Italie est également proche de mon cœur puisque j’y ai vécu de nombreuses années et j’ai toujours hâte d’y courir, que ce soit à Monza, au Mugello ou à Imola ! »

 

F1-2021-IMOLA-FERNANDO-ALONSO-EQUIPE-ALPINE.

 

Fernando Alonso : « J’aime vraiment le circuit d’Imola et j’étais heureux de son retour au calendrier l’an dernier. La course avait été passionnante et certains changements apportés au tracé ont amélioré le spectacle depuis ma dernière visite il y a plus de dix ans. Cela change également d’être en Europe aussi tôt puisque nous arrivons généralement un peu plus tard dans l’année, quand l’été s’installe sur le continent. J’ai de bons souvenirs d’Imola, notamment avec notre victoire en 2005 sur la route de nos premiers titres la même année. »

 

F1-2021-Equipe-RENAULT-Marcin-BUDKOWSKI

 

Marcin Budkowski : « Nous étions déçus de quitter Bahreïn les mains vides. Le week-end de Sakhir a confirmé certaines faiblesses de notre package et nous travaillons dur pour progresser et gagner les quelques dixièmes de seconde qui nous manquent actuellement pour nous battre à l’avant du peloton. Nous aurons une évolution du package aérodynamique pour ce Grand Prix. De plus, nous avons quelques éléments à évaluer lors des essais du vendredi afin de nous aider à définir de nouvelles améliorations prévues sur les prochains rendez-vous. »

Premiers tours de roues ce vendredi avec le dbut des essais libres

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : TEAM et Manfred GIET

 

 

F1 Monoplaces Sport

About Author

gilles