MOTOGP 2021 : RÉVÉLATIONS INCROYABLES DE ZARCO DANS « LA REPUBBLICA »

 

ZARCO EN TÊTE DU MONDIAL ET ESPÈRE BIEN LE RESTER

 

« La Repubblica » est le deuxième journal le plus lu en Italie après « Il Corriere della sera ».

L’un de ses journalistes, Massimo Calandri, qui précise que l’entretien s’est déroulé en Italien, a longuement parlé avec Johann Zarc, désormais pilote Ducati, la prestigieuse marque Italienne ! Ceci explique cet interview…

Et, il est vrai que Johann est un mec « straight », La Repubblica a obtenu des infos juste sublimes, sa pratique de l’Italien lui permet d’être clair (il parle aussi le Français, l’Espagnol et l’Anglais … mais pas l’Autrichien, dont on croit que c’est de l’Allemand mais en roulant les « R«  comme le faisait le petit peintre en bâtiment aux moustaches sanglantes, c’est pas bien sexy…).

 

ZARCO/MARTIN, QUEL SOUVENIR!

 

D’abord sur ses courses au Qatar, j’aime bien ce qu’il dit : « Les deux podiums ont été assurés immédiatement après le départ de la course. Je ne vais pas dire que c’était facile, mais je dirais que j’avais les situations sous contrôle. C’était un bon sentiment que je n’avais pas eu depuis longtemps. Le sentiment de pouvoir se battre pour le podium ou même pour la victoire. 

Un mot très sympa sur Ducati : « J’aime tout ce qui est italien. Quand je suis arrivé chez Ducati, j’ai senti que je me joignais à l’histoire de la moto, à l’histoire de la course.  Je me sens soutenu par l’équipe et aussi par Ducati. À l’intérieur de la boîte, nous sommes capables de nous amuser, de rire, mais quand il s’agit de travailler, nous le faisons tous très sérieusement. »

Puis on arrive sur ses relations avec son ancien manager, Laurent Fellon.

Le journaliste italien demande à Johann, s’il de bonnes relations avec le fils de Laurent, qui court depuis cette année en Moto3… Hallucinante, la réponse, pas d’autre mot…

« Nous ne pouvons hélas pas nous voir. J’ai essayé de lui dire bonjour mais… Quand je lui ai écrit pour lui dire que je voulais le rencontrer pour lui souhaiter la bienvenue, j’ai reçu le lendemain une lettre de l’avocat de Laurent m’interdisant tout contact avec son fils. Et si j’insistais, il m’a prévenu qu’il me poursuivrait en justice… »

No comment…

 

LE COMBAT AVEC VINALES EST AUSSI UN GRAND SOUVENIR

 

Question suivante : Le titre mondial est il possible ?

« Oui, je pense. Les gens disent qu’il y a des circuits dans lesquels la moto ne fonctionne pas. Mais si vous analysez la dernière saison, dans la plupart des endroits où l’équipe d’usine a eu des problèmes, d’autres Ducati ont pu être compétitives, que ce soit du team Pramac ou de moi-même. À la fin, il y avait toujours une Ducati là-haut. Cela signifie que la moto a du potentiel. Cela dépend du style de conduite du pilote. Si le pilote est capable de faire la bonne chose au bon moment, il sera toujours devant ».

Il y a longtemps, à vrai dire depuis Jean Michel Bayle, qui est d’ailleurs très ami avec Johann, que je n’avais pas entendu de propos aussi nets.

Et on finit avec cette histoire troublante, Johann a refusé de se faire vacciner…

 

 

« Parce que je ne fais pas confiance aux gens qui sont derrière tout ça… Non… je ne me sens pas à l’aise. Nous ne savons pas ce que c’est vraiment. Au début, nous avions une certaine liberté de pensée. Il y a eu une discussion pour savoir si nous étions manipulés ou non. Maintenant, c’est comme: «Écoutez et faites ce que je dis.»… Et je n’aime pas ça. Mais je ne juge pas ceux qui acceptent le vaccin. Je comprends bien. C’est beaucoup plus difficile d’aller à contre-courant. J’ai essayé de défendre mon point de vue l’année dernière en n’utilisant pas de masque, mais l’IRTA m’a averti que je serais banni de la course si je n’utilisais pas le masque… et je devais l’utiliser.Je ne suis pas si révolutionnaire parce que si je ne fais pas de course, je ne pourrai pas payer l’hypothèque de ma maison et ainsi de suite. Je n’ai donc pas d’autre choix que de garder le silence et de continuer. Peut-être qu’à la fin je devrai me faire vacciner si je veux continuer à courir car cela peut devenir obligatoire. »

J’avoue être sur la même ligne que lui à propos des vaccins en général d’ailleurs, pas seulement ceux dont on parle en ce moment.

J’ai fini par accepter parce que ma famille le demandait et à mon âge, cela peut étre direct le crématorium mais je m’en fous, en revanche il est certain que l’on se dirige à toute vitesse vers un passeport vaccinal et je n’ai pas envie qu’on m’empêche de bouger…

Et j’aime ça bouger.

En tous cas, entendre un pilote parler ainsi à cœur ouvert est rarissime, merci Johann.

Et formidable ce qu’a fait Massimo Calandri! 

 

 

L’entretien complet est disponible sur https://pecinogp.com/johann-zarco-a-rider-with-a-unique-personality/

Pecino, un blogueur italien, a obtenu l’autorisation de publier l’intégralité de l’entretien…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis