LA MORT DE GILLES COMTE, ANCIEN BRILLANT MOTARD DES 1ers PARIS-DAKAR

A L’ÉPOQUE LE RALLYE ARRIVAIT AUX PORTES  DE DAKAR PAR LA PLAGE, LE LAC ROSE CE SERA PLUS TARD

´


 

Gilles fait partie de l’aventure du Paris-Dakar original, le vrai, celui de la grande époque de Thierry Sabine. Epoque où il a excellé

 

NOTRE ÉTENDARD DE L’ÉPOQUE

 

Il est un des tous premiers à rouler sur cette course folle, toute en galère et en dépassement de soi, mais aussi en souvenir inoubliable dès la première seconde après l’enfer.

 

LA XT AVAIT VRAIMENT DE LA GUEULE MÊME AVEC SA CITERNE D’ESSENCE


Il a donc été de la bande de Sonauto historique, Jean Claude Olivier, alors patron de Yamaha France, était fou de cette course, à laquelle lui-même participait d’ailleurs et avait monté un team de feu qui roulait au début sur cette fabuleuse et superbement élégante  XT 500

 

GILLES ET CHANTAL COMTE

 

Mais avec les réservoirs de l’époque, les motos étaient de vraies citernes à essence, il n’y avait pas de relais carburant au milieu des étapes.

Le principe du rallye raid africain a été développé d’abord par Jean Claude Bertrand avec les Cote-Cote, les inoubliables Abidjan-Nice en 1975 et 1976, puis Thierry Sabine a créé le Paris Dakar après une discussion quasi personnelle avec le destin alors qu’il était perdu dans le désert et qu’il croyait mourir.

Avant comme me le rappelait Gilles Gaignault, qui y participait, que Jean Michel Sinet ne le repère dans le Ténéré peu avant Dirkou depuis son avion et lui sauve la vie

 

UN MILLION DE PIÈGES PAR JOUR

 

Oui, Le rallye raid, c’était d’abord une aventure avant d’être une course, mais à peine lâchés sur les premières pistes africaines, les pilotes avaient les abeilles dans le casque, au guidon de motos infernales pesant des tonnes à cause de cet énorme réservoir
Jean Claude Bertrand avait créée le rallye Abidjan-Nice, que Gilles Comte a gagné en 1977.

Le premier Paris-Dakar quitte le Trocadéro fin décembre 1978, il y a un team Sonauto énorme, dont fait partie Gilles, qui terminera deuxième derrière Cyril Neveu.

 

L’ATTENTE DE LA’ASSISTANCE EN CAS DE PÉPIN, INÉVITABLE SUR LA COURSE

 

En 1980, nouvelle victoire de Cyril Neveu, mais Gilles Comte abandonne sur casse. En 1982, Gilles roule en automobile mais il se retire et abandonne aussi sur casse.

 

DERNIÈRE PARTICIPATION EN AUTO

 

La suite c’est comme pour pas mal de pilotes de compétition, il monte une boîte, un magasin de motos qui était aussi un lieu de retrouvailles pour les copains de l’époque, ambiance superbe, l’endroit s’appelait Motoshop 92 et c‘était à Suresnes.

 

GILLES SUR SON BATEAU

 

Puis, notre génération passe en mode d’ « après » il a habité très longtemps sur un bateau dans le port de St Tropez, avec sa femme Chantal.

Il y a peu de temps, lors d’un essai dans le sud, j’ai appelé Hervé Guio, ex boss de Honda Moto qui a à son actif la création de la mythique Africa Twin (la Transalp aussi, époque bénie où l’on avait le droit d’avoir du génie et des rêves) qui habite St Trop et qui a organisé un dîner chez lui avec Christian Van Ryswyck, un ami avec qui j’ai bossé à Auto Moto sur TF1 et Gilles Comte qui est monté depuis le port.

C’était une soirée formidable, toute en souvenirs, toute en bonheur en fait et c’est cette image que je veux garder de Gilles, dont la santé déclinait mais qui était aussi jeune qu’à la grande époque.

 

LA TRAVERSÉE DES VILLAGES EN AFRIQUE SUX SAHARIENNE

 

Il est mort à 78 ans, ni lui ni sa femme Chantal ne souhaitaient aucun événement particulier, Autonewsinfo adresse  ses plus sincères condoléances à Chantal et au fils de Gilles, Olivier, qui a été, comme quoi la terre est petite, même si nous avons tenté de la sillonner, avec moi comme cameraman sur la F1.

Salut Gilles, merci d’avoir existé !

Je le répète à chaque fois mais répondre « RIP » sur le site est une erreur, d’abord c’est anglais et surtout c’est une formule religieuse.

Pour ceux qui l’ont connu ou entendu parler de lui, bien sûr, vous pouvez le saluer sur le forum d’autonewsinfo, sur notre mur Facebook. Chantal lira ce qui y figurera.

Pour ce reportage, Special Thanks to Philippe Vassard pour ses souvenirs et Jeff Dakardantan pour ses photos. 

Jean Louis BERNARDELLI 

Photos:  DR et Collection Jeff Dakardantan.

 

 

About Author

jeanlouis