MOTOAMERICA 2021 : LORIS BAZ BAT LE RECORD DE LA SERIE A AUSTIN (USA).

 

 

 

 

 

Dans ce canard, on a une sorte de fascination pour Loris Baz, un garçon qui on le verra a à son actif une carrière énorme et diverse, qui devait rouler en WSBK avec le team Ten Kate mais les Hollandais n’ont pas trouvé les sous.

On a cru ensuite que Loris serait nommé en équipe usine Yamaha mais les Japonais en ont décidé autrement.

Donc un peu le bec dans l’eau le Loris, il a accepté avec beaucoup de joie la proposition du team Warhorse Ducati New York  de rouler la saison 2021 de MotoAmerica, le championnat des USA de Superbike  dirigé par  Wayne Rainey, trois fois champion du monde  il y a trente ans en 500 puis paralysé des deux jambes après une chute dramatique à Misano.

En principe je ne suis pas un fou de MotoAmerica sauf si des pilotes US comme Beaubier viennent rouler en MotoGP, mais Baz au départ c’est carrément autre chose !

Parce que dès les premiers essais de l’année il a mis gaz sévère !

 

DÉMARRAGE EN TROMBE

 

Et ça démarre fort, la première course est le 18 avril au Texas, sur le circuit du Cota, il ya deux jours d’essais officiels en ce moment et le premier jour Baz a claqué le record du circuit !

Le pilote de 28 ans effectue son premier vrai test avec le V4R mardi et mercredi de cette semaine sur le Circuit of the Americas à Austin / Texas.

Auparavant, sa dernière course a été en 2020 où il a piloté une WSBK  à la mi-octobre lors de la finale de la saison du World Superbike à Estoril, où il a décroché un podium.

Mais son team européen Ten Kate ne trouve pas le budget nécessaire et Loris estimant avec raison qu’à 28 ans on peut avoir envie de gagner sa vie, a accepté l’offre des Américains.

Je précise qu’aucun Français n’a gagné ce championnat contrairement au Motocross et au Supercross US où après Jean Michel Bayle, d’autres Français ont suivi la trace.

Baz a donc sorti un temps excellent,  0,4 secondes plus vite que le record du tour de Josh Herrin de 2019!

 

BAZ CHEZ LUI A SALLANCHES AVANT SON DÉPART VERS L’OUEST

Loris Baz : «Cette moto est un cheval sauvage, je ne me souviens pas avoir été aussi fatigué après une journée de tests. Cependant, je n’ai pas conduit de moto depuis le 16 octobre. En hiver, je ne faisais que du vélo et je m’entraînais – mais ce n’est pas la même chose que de travailler sur une moto. « 

En revanche, Baz connaît bien cette piste où il a déjà roulé trois ans en MotoGP de 2015 à 2017 en revanche il ne connaissait pas la moto ni surtout les pneus Dunlop, qui fournissent la série en entier.

 «Les pneus Dunlop me rappellent davantage les pneus du MotoGP que ceux du championnat du monde Superbike. La carcasse est très rigide, il faut donc faire très attention aux freins. Dans l’ensemble, je suis plutôt content. Nous avons plus de choses à faire et je dois en apprendre plus sur la moto, principalement en termes de cohérence. « 

Pas de spectateurs au COTA, on a vu d’ailleurs récemment que les dizaines de guichets d’entrée de ce circuit se sont transformés en véritable « drive in » de vaccination, les conducteurs ne sortant pas de leur voiture, joli message à destination de ce qui ose encore s’appeler gouvernement de ce pays, qui a mis un an à trouver le concept de vaccinodrome. La seule façon de combattre le virus est médicale mais pour des raisons de soi-disants économies, il ya une grosse dizaine d’années, on a supprimé lits et postes de médecins et d’infirmières.

 

LE VACCINATION « DRIVE IN » AU COTA

Or gouverner c’est prévoir messieurs, posez aussi la question à ceux qui organisent des compétitions de sports mécaniques, ils vous diront comment on prévoit un plan, puis un B puis un C à cause de vos conneries…

On en revient à Loris Baz, qui a une expérience phénoménale de la compète moto, le Superstock 600, le Superstock 1000, le British Superbike, l’IDM en Allemagne, les 24 heures du Mans (troisième avec le YART), le Bol d’Or.

Et bien sûr le MotoGP et le WSBK.

Son vrai numéro fétiche est le 65 mais c’était déjà celui de Rea en WSBK il est donc passé au No 76 qui lui réussit assez bien…

Go on « Loris Seventy six »! Ou LB 76 comme mes lecteurs ont l’habitude de désigner leurs héros…

Le calendrier du MotoAmerica 2021

MotoAmerica – Calendrier 2021 :
18 avril : Austin (États-Unis)
2 mai : Road Atlanta (États-Unis)
23 mai : Virginia (États-Unis)
13 juin : Road America (États-Unis)
27 juin : The Ridge (États-Unis)
11 juillet : Laguna Seca (États-Unis)
1 août : Brainerd (États-Unis)
15 août : Pittsburgh (États-Unis)
12 septembre : New Jersey (États-Unis)
19 septembre : Barber (États-Unis)

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Teams

 

 

Moto Sport Superbike

About Author

Jean Louis Bernardelli