OUVERTURE DU MONDIAL MOTO GP 2021 A LOSAIL AU QATAR…

 

 

 

Le Grand Prix du Qatar qui lance officiellement la saison 2021 du Championnat du monde de vitesse en Moto GP, a débuté ce jeudi 25 mars, avec la traditionnelle conférence de presse, avant que les pilotes ne prennent la piste ce vendredi.

Avec et en l’absence attendue de celui qui dominait la discipline ces dernières années, l’immense champion Espagnol qu’est Marc Marquez, les projecteurs du coup braqués sur son successeur, son compatriote, le champion du monde MotoGP 2020, le pilote Suzuki  Joan Mir en vedette au centre de la scène, prêt à se lancer dans ce qu’il espère être une campagne de défense de son titre.

Tout le monde était donc réuni et rassemblé autour du pilote de la Suzuki ce jeudi soir, tels ses principaux adversaires comme Jack Miller (Ducati Lenovo Team), Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), Pol Espargaro (Repsol Honda Team), Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT) et Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini) qui espèrent que ce sera l’un d’entre eux qui soulèvera le Trophée de N°1, en novembre prochain.

D’ici là, cependant, il y a des milliers de kilomètres à parcourir, à commencer ce week-end et sous les lumières du circuit Qatari de Losail.

 

 

Naturellement, en tant que leader et Champion en titre, Mir a une cible sur le dos et se présente pour la saison 2021 qui démarre, en tant que pilote à battre. Lui et l’équipe Suzuki et son partenaire, Alex Rins ont eu jusqu’alors un test de pré-saison tranquille, mais Mir dit attendre et apprécier sans appréhension aucune, le week-end à venir et le ‘grand défi’ qui se présente et auquel, lui et l’équipe Suzuki seront confrontés cette année.

« Oui je suis cool et serein. Tellement heureux d’être de nouveau ici. L’année dernière, nous avons fait une très bonne saison, un rêve de remporter le championnat. Nous sommes ici au Qatar, tout le monde repart de zéro et il sera important de se sentir bien ici. Les tests récents n’étaient pas mal mais nous avons du travail à faire. J’ai hâte de débuter cette saison, nous avons un grand défi devant nous pour défendre le titre et nous ferons de notre mieux, alors attendons ce premier rendez-vous ».

 

MOTO GP 2021 QATAR – Test –

 

Quelqu’un était particulièrement brillant lors des tests ici début mars, l’Australien Jack Miller. L’homme le plus rapide sur les feuilles de temps ici plus tôt ce mois-ci, l’Australien est considéré comme l’un des prétendants au titre en 2021 et pour une bonne raison…

Toutefois la star de l’usine ne souhaite pas se laisser emporter par ses performances des tests et celles de Ducati car il sait qu’il y a beaucoup plus de variables à prendre en compte lors d’un week-end de Grand Prix.

Mais, Miller se dit fin prêt pour mener le combat contre Mir, ainsi que contre les autres.

« Ouais, je me sens prêt comme je ne l’ai jamais été. Nous n’avons pas eu une si grande pause, je suis retourné un peu en Australie mais pas autant que je le souhaiterais. La pré-saison s’est bien déroulée, je n’ai pas eu de dépaysement massif, c’était juste un box à coté, je connaissais déjà beaucoup de gars donc nous nous sommes entendus tout de suite. Les temps étaient bons pour les essais mais on ne peut pas trop s’y pencher, les conditions étaient parfaites. Nous repartirons de zéro ici ce vendredi, ce sera un peu différent. »  

 

MOTO GP 2021 QATAR – Test – POL ESPARGARO

 

Quelque chose que personne n’aurait prédit l’année dernière est que l’équipe Repsol Honda pointerait sans victoire ! Le constructeur le plus couronné du sport moto a signé Pol Espargaro pour l’associer à Marc Marquez, mais à ce jour encore et toujours absent pour cette entame cette année, et si les tests se sont plutôt bien déroulés pour lui, alors le jeune Espargaro semble serein. Très bien même. Cependant, naturellement, l’Espagnol n’a pas voulu surestimer ses chances pour cette première manche d’ouverture de la saison, admettant que son rythme n’était pas loin de celui de Miller, Quartararo et Maverick Viñales, les deux pilotes officiels Monster Energy Yamaha.

Pol Espargaro qui lâche:

«Oui, c’était un début de saison difficile parce que nous venons de passer quatre jours d’essais. Pour les rookies, c’était encore pire, mais aussi pour les gars qui ont changé de motos, ce n’était pas la meilleure pré-saison. Quoi qu’il en soit, même avec ces quatre jours, le dernier jour, je me suis senti à l’aise et je pouvais faire quelque chose d’intéressant avec le rythme de la course, au moins pour commencer à réfléchir à où être sur la course. Sur un tour, nous n’étions pas loin de Jack Miller, nous savons qu’il est très rapide, aussi Fabio et Maverick le sont mais je pense quand même que nous avons beaucoup à apprendre et ce sera un peu difficile, mais nous allons profiter de la première course de la saison.»  

Pol a continué à s’expliquer sur le le vieil adage, selon lequel Honda a la moto la plus difficile sur la grille. Espargaro n’est pas d’accord et dit que vous devez adapter votre style de conduite en conséquence. Mais dans quelle mesure a-t-il pu faire cela lors du test de pré-saison?

« Dans le passé, quand j’entendais quelqu’un dire que cette machine est très difficile, je pensais toujours la même chose. Donc, pour moi, la Honda n’est certainement pas la plus facile mais je ne suis pas d’accord que ce soit la moto la plus difficile sur la grille. Il vous suffit de faire correspondre le style de conduite de la moto et j’ai l’impression de l’avoir fait un peu lors du test.»  

 

MOTO GP 2021 QATAR – Test – Fabio QUARTARARO pilote officiel YAMAHA FACTORY

 

Vainqueur de trois courses en 2020, Fabio Quartararo se dit impatient de relever un défi, celui de décrocher le titre cette saison maintenant qu’il porte les couleurs de l’usine Yamaha. Les quatre YZR-M1 étaient à la recherche d’une mise au point très correcte lors des tests de pré-saison et le Français a expliqué comment il avait pu apprendre de sa fin d’année si difficile la saison écoulée…

« Oui, je pense que l’année dernière et la fin de saison ont été difficiles, mais je pense avoir appris beaucoup de choses qui peuvent m’apporter beaucoup d’expérience pour l’avenir et cette année. J’ai l’impression que ça a été une suite et succession de haut et bas, mais je me sens vraiment prêt pour 2021 et je pense que c’est la chose la plus importante. »

 

MOTO GP 2021 QATAR – Test – VALENTINO ROSSI YAMAHA PETRONAS

 

Se sentir prêt pour la saison 2021 est quelque chose qui, à 42 ans, peut sembler très décourageant. Pas à Valentino Rossi cependant. Neuf fois couronné champion du monde, il se lance dans un nouveau défi, lui aussi au crépuscule de son illustre carrière en Grand Prix, qui entre dans son 26éme chapitre, et après avoir tourné Losail plus vite que jamais, Rossi a eu le même buzz que les 26 dernières années le premier jeudi de la saison.

The Doctor qui confiait:.

« Oui, l’ambiance du jeudi de la première course est toujours la même, comme le premier jour d’école. C’est toujours excitant, aussi pour les photos tous réunis sur la grille, on a effectivement enfin le sentiment que dans quelques heures on commence. J’ai changé d’équipe après très, très longtemps, mais je me sens bien. L’ambiance est bonne et le test n’a pas été si mal, maintenant nous devons voir dans un vrai week-end de course comment va débuter cette nouvelle campagne.»

Maintenant la messe est dite, alors Moteur !

 

Alfredo SORIA

Photos : MOTO GP

Moto MotoGP

About Author

gilles