MOTOGP 2021 : LES FRANÇAIS DANS LE COUP

ZARCO ENFIN HEUREUX

 

 

On commence donc vendredi à faire craquer les moteurs du MotoGP, pour l’épreuve d’ouverture du calendrier 2021 du Championnat du monde de vitesse qui lancera la saison sur la piste de Losail aux portes de Doha la capitale du Qatar et ce après la photo de famille qui a lieu ce jeudi pour chaque cylindrée.

Toutes les interviews de pilotes possibles et imaginables ont été faites sur les sites façon supermarché avec un intérêt proche du négatif à force d’être sans intérêt, mais il y a aussi des sites sérieux, l’un d’entre eux a parlé avec Zarco qui a répondu qu’il avait tout ce qu’il faut pour être champion du monde.

Peut-être qu’il obéit à certaines consignes de langage, cela dit les Ducati vont en principe attaquer fort au Qatar sur les deux GP qui y sont prévus d’une semaine sur l’autre.

Les essais d’hiver ont montré qu’en effet, elles roulent fort d’autant plus que les motos 2021 sont un prodige d’inventivité et de créativité.

 

L’AÉRO INSENSÉE DES DUCATI

 

J’ai déjà montré les écopes sur l’avant du carénage durant les essais mais elles étaient parfois difficiles à voir en détail, voici une vrai très bonne photo qui montre la triple entrée d’air devant le carénage, du haut en bas.

Avec une ouverture étonnante en bas, qui ne sert pas au refroidissement  mais envoie l’air vers le bitume, il est possible que cela forme un effet de sol en arrivant sur la cuiller à l’arrière du carénage, donnant ainsi de l’adhérence dans les grandes courbes.

La moto est aussi équipée de deux systèmes d’abaissement, un sur la roue arrière et un autre sur l’avant, comme en motocross, qui permettent à la fois des départs canons.

On peut aussi modifier l’assiette de la moto en courbe, la moto est alors rassemblée en position basse et donc plus efficace.

C’est à partir de Portimao, qui arrive après les deux GP du Qatar, que l’on saura si ces modifications spectaculaires fonctionnent partout ou seulement sur des circuits rapides comme le Qatar et l’Autriche (et l’Australie mais pour l’instant, pas de GP d’Australie).

On sait que Marc Marquez sera absent sur ces deux premiers GP, et que son frère Alex boîte bas à cause d’une mini fracture au pied, la famille démarre mal l’année.

Mais la lutte au couteau entre les autres va être sévère !

 

QUARTARARO EN VEDETTE ?

 

Durant les cinq jours d’essais officiels au Qatar, Fabio Quartararo a fini trois, derrière Miller et Vinales mais on les compte en millièmes, Fabio a juste 80 millièmes de retard derrière L’Australien Jack Miller.

On sait bien sûr que des essais ne servent pas de pronostic absolu, mais enfin cette différence sur des tours rapides est insignifiante.

En bref, sur le papier, Fabio peut démarrer la saison 2021 de fort belle façon, je l’ai dit nos deux Français sont dans le coup mais, même si l’image est devenue un marronnier vieux d’un milliard d’années, c’est au drapeau à damiers que ça se termine…

Morbidelli est à plus d’un dixième de Fabio, on sait qu’il n’a pas la même moto mais que justement son châssis de 2019 a servi de base aux motos d’usine 2021, en tous cas, on le sait depuis l’an dernier, Morbidelli est un pilote très rapide.

Le dernier de la bande Yamaha est Valentino Rossi,  qui affirme qu’il décidera en cours d’année et en fonction de ses résultats, s’il continue Sa carrière ou s’il devient team manager, il s’est classé onzième de ces essais d’hiver à huit dixièmes de Miller, vu la faiblesse des écarts due au faut que tout le monde a roulé en soft et fait ses tours rapides au même moment, c’est un handicap mais en course, on sait l’animal redoutable, on verra.

 

HONDA AVEC LA MOITIÉ DE SES PILOTES!

NAKAGAMI VA GRANDIR

 

Marc Marquez a annoncé qu’il ne serait pas en piste durant les deux GP du Qatar, ce sera donc Bradl qui le remplacera, il est normalement pilote d’essai et n’a jamais fait d’étincelles en MotoGP, à oublier. Enfin on ne sait jamais…

Mais à priori pas dans le coup. Aleix Marquez est blessé et a fait des essais d’hiver épouvantables, pas vraiment dans le coup non plus même s’il a fait une saison incroyable en 2020.

Donc il reste Pol Espargaro, c’est sa première saison sur cette moto et il a fini dixième des essais, on sait donc qu’il se battra bien mais tout devant ?

Le pilote le plus intéressant dans la maison est donc à priori le Japonais Nakagami, qui roule sur une moto d’usine cette saison et etait aux tests collectifs à une seconde de Miller, Honda aura des points mais des gros ?

On leur souhaite !

MIR BIS ?

LE DOUBLÉ SUZUKI A VALENCE 2020

En fait tout le monde sait ou prévoit que les Suzuki seront très rapides, aussi bien Rins que Mir. Leurs essais d’hiver ont été très concluants, ils sont à 33 millièmes l’un de l’autre, pas à dire, eux et leurs motos sont prêts.

On se demande si en 2022 Suzuki sortira ou non ses deux motos satellites, il est probable que le résultat de cette année pèsera lourd dans la balance.

En tous cas gros clients…


ALEIX ESPARGARO, ENFIN L’APRILIA?

ANDA ALEIX!

 

Aleix a terminé les essais d’hiver à une demie seconde de Miller, autrement dit, certes il faut confirmer mais la moto 2021 semble très réussie, on rappelle que cette marque, comme KTM, bénéficie de concessions et peut améliorer toute la saison, y compris sur le moteur.

Ce serait génial de le voir rouler fort, c’est un mec, qualité rare dans le paddock, à la fois très rapide et très humain, idem pour son team, les podiums seraient mérités…

L’autre pilote du team, Savadori, est pour l’instant une tanche, on sait que Dovizioso testera la moto à l’occasion du GP de Jerez, en 2022 avec Aleix, ce serait un superbe duo.

 

KTM, TOUT A FAIRE …

OLIVEIRA ET BINDER ONT DU PAIN SUR LA PLANCHE!

 

Ses quatre pilotes ont été incapables de faire marcher la moto au Qatar, les patrons de la boîte affirment que le Qatar n’est pas du tout un circuit pour la moto, dont acte.

Quand même, savoir que la boîte a gagné trois GP en 2020 et voir son meilleur pilote Oliveira terminer quatorzième temps derrière des rookies du MotoGP comme Martin et Bastianini, il y a de quoi se faire du mouron.

ESPONSORAMA EN MODE PÉRISCOPE

BASTIANINI A BIEN COMMENCÉ L’ANNÉE

Je l’ai dit plus haut, Bastianini a bien roulé pour ses débuts en MotoGP, le frère de Rossi, Luca Marini, a été moins convaincant.

Cette écurie disparaîtra en 2022, on regarde de près ce que ces motos d’occase mais très aidées par l’usine vont donner, cette écurie arrive donc un peu en sous marin, périscope haut pour voir l’horizon et on lui souhaite qu’il soit dégagé et que les gros bateaux lui laisseront de la place…

Voilà, selon le dicton de marins « Tout est payé »…

Du temps de la marine à voile, quand le foc était hissé, les marins évidemment perclus de dettes ne pouvaient plus être poursuivis, ils attaquaient donc l’océan avec sérénité.

Dans leurs tournées, les chanteurs bretons ou venant de régions maritimes de l’ouest terminent souvent leurs concerts avec ces trois mots, ça a une allure folle…

Comme ce que va devenir le circuit de Losail pendant deux semaines.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP et DR

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis