DÉCÈS DE L’ANCIEN PILOTE ÉCOSSAIS JOHHNY DUMFRIES, ÉQUIPIER DE SENNA EN 1986 CHEZ LOTUS


Johnny-DUMFRIES-©-Manfred-GIET

 

L’ancien pilote de F1 et en endurance ensuite, le Britannique Johnny Dumfries, de son vrai nom John Colum Crichton-Stuart, 7éme Marquis de Bute, né le 26 avril 1958 à Rothesay, en Écosse, est décédé ce lundi 22 mars 2021, a 62 ans, de suite de maladie.

Héritier de l’une des plus anciennes et plus riches familles de la noblesse Britannique, la célèbre famille Stuart, Johnny Dumfries avait entamé sa carrière automobile en 1980.

En 1983, il participe au Championnat anglais de Formule 3. Un an plus tard, il survole la saison. Cette même année 1984, il termine vice-champion d’Europe derrière l’Italien Alex Caffi.

En 1985, il se lance dans le nouveau championnat international de Formule 3000, qui succède à l’époque à la F2 

En 1986, il découvre la F1 car il est recruté par la prestigieuse écurie Lotus, où il est le coéquipier du Brésilien Ayrton Senna.

 Au départ, Dumfries n’était pas le premier choix de Lotus, qui souhaitait recruter l’Anglais Derek Warwick. Mais c’est Ayrton Senna qui, pour diverses raisons, par peur que Warwick lui fasse de l’ombre selon certains, par peur que Lotus ne disperse ses forces en recrutant un deuxième pilote de trop grande valeur et fortement soutenu par la très influente presse spécialisée britannique selon les autres, opposa un véto ferme à la venue de Warwick, obligeant Lotus à recruter un autre et à enrôler le jeune Dumfries.

Mais cette chance pour Dumfries de découvrir les Grands Prix, va vite se révéler catastrophique, car piloter dans une équipe aussi réputée et illustre que l’est le Team  Lotus-Renault, exige des résultats …

Et Dumfries en manque de performances, va vivre un long calvaire, car totalement dominé par Ayrton Senna, dans une équipe toute acquise au pilote Brésilien, il n’inscrit seulement que 3 points…

Se classant cinquième du GP  de Hongrie et sixième de celui d’Australie à Adelaïde.

Et pire, honte suprême, il n’est pas qualifié au GP de Monaco !

Du coup, Johnny Dumfries oriente sa jeune carrière vers les courses d’endurance du Groupe C.

Débutant en 1987, avec l’écurie Sauber. S’imposant aux USA aux 500 miles de Road America en IMSA avec le Dyson Racing au volant d’une Porsche 962

 Remportant les 1 000 kilomètres de Suzuka et les 1 000 kilomètres de Spa, en 1987.

 

24 Heures du Mans-1988- La Jaguar-XJR-9 victorieuse de Dumfries-Lammers-Wallace-©-Manfred-GIET.

 

Un an plus tard, il connait enfin son jour de gloire et la consécration avec le Team Jaguar que dirige Tom Walkinshaw, triomphant aux 24 heures du Mans au volant de l XJR -9LM en compagnie du Hollandais Jan Lammers et de son compatriote Andy Walace, le dimanche 12 juin 1988, après s’être classé troisième des 24 Heures de Daytona la même année.

Johnny mettant un terme à sa courte carrière de pilote au début des années 1990.

 Dans une déclaration confirmant son décès après une courte maladie, la famille de Dumfries a déclaré ce jour:

«L’esprit et l’énergie indomptables que Johnny a apportés à sa vie nous manqueront énormément, ainsi que l’immense chaleur et l’amour avec lesquels il a embrassé sa famille.»

RIP Johnny


John ROWBERG 

Photos : Bernard BAKALIAN  -Manfred GIET

Le podium des 24 Heures du Mans 1988


,

NOTRE ARTICLE PRECEDENT SUR JOHNNY DUMFRIES

http://www.autonewsinfo.com/2016/03/19/johnny-dumfries-le-dernier-heritier-dune-lignee-de-pilotes-aristocratiques-187203.html

Nécrologie

About Author

gilles