DÉCÈS DE MANFRED KREMER

 

 

 

 

Nous apprenons le décès survenu le 16 mars à l’âge de 81 ans de Manfred KREMER, bien connu avec son Team du KREMER RACING qu’il avait fondé en 1962 avec son frère Erwin, déjà décédé, lui en 2006.

 

ERWIN ET MANFRED KREMER

 

Durant des décennies, le KREMER MOTORSPORT a été une véritable entité au sein de la maison PORSCHE, dont il ont porté fièrement le flambeau, en remportant de nombreuses victoires en endurance, tant en Groupe C avec leur fameuse K3, ou encore sur des PORSCHE 956 ou 962, engagées par leurs soins en Championnat du Monde des Voitures de Sport.

Leur plus grand succès restera manifestement la victoire décrochée aux 24 HEURES du MANS en 1979, avec la paire Américaine que formait le duo des frères Don et Bill WHITTINGTON, associé à l’Allemand, Klaus Ludwig, qui contre toute attente remportèrent la timbale au volant de la PORSCHE 935 K3, carrossée spécialement par le Team Kremer Racing, basé à Cologne, où ils étaient en concurrence permanente avec l’autre Team Porsche de Cologne, le GELO RACING TEAM de Georg Loos.

 

PORSCHE-KREMER-935-K3-Victoire-aux-24-Heures-du-Mans-1979-©-Manfred-GIET.

 

La PORSCHE KREMER victorieuse des 24 Heures de DAYTONA EN FEVRIER 1995

 

Les très discrets frères KREMER qui avaient l’art d’épuiser les règlements techniques jusque dans les moindres détails remportèrent une autre victoire de prestige en 1995 cette fois aux célèbres 24 HEURES de DAYTONA, grâce au quatuor LÄSSIG-WERNER-BOUCHUT-LAVAGGI sur une PORSCHE K8 de leur conception et basée sur le châssis PORSCHE 962.

Mais à côté de brillantes victoires, les deux frères connurent également leur lot de drames… A l’été 1985, avec le décès tragique de Manfred WINKELHOCK lors des 1000 Kilométres de Mosport au Canada sur une Porsche 962 C et engagée par l’écurie KREMER

A peine remis de ce drame, un an plus tard, nouveau coup dur avec l’accident tragique dont fut victime le pilote autrichien Jo GARTNE, sur une autre PORSCHE 962C du KREMER RACING, lors des 24 HEURES du MANS 1986.

Les causes exactes de ces deux accidents n’ont par ailleurs jamais été  élucidées.

 

Porsche-Kremer-962-cest-sur-ce-modèle-que-Winkelhock-et-Gartner-trouvèrent-la-mort-en-1985-et-1986-©-Manfred-GIET.

 

A l’époque si l’aîné Erwin était l’homme à tout faire dans l’association fraternelle, le cadet Manfred n’était pas en reste pour ce qui était de l’organisation de la logistique et de la maintenance, où les deux frères pouvaient compter sur une base technique solide avec Eckehard ZIMMERMANN, le responsable de la partie châssis-carrosserie et Hermann BÜRVENICH, leur motoriste

 

 

La Porsche Kremer aux 24 Heures du Mans en 1986

La Porsche 956 Kremer aux 24 Heures du Mans en 1986. Photo : Daniel DELIEN


Surtout spécialisés pour les épreuves d’endurance, Manfred et son frère aîné de 3 ans Erwin, restèrent toujours associés à la célèbre maison PORSCHE de Zuffenhausen et ce jusqu’en 1999, lorsque faute de repreneur au sein même de la famille, les deux frères alors âgés respectivement de 62 et 59 ans décidèrent de suivre leurs propres chemins.

Si après 1999, le KREMER RACING changea plusieurs fois de propriétaire, en 2010 c’est un de leur ancien client, Eberhard BAUNACH (EBI RACING) qui a repris l’entreprise KREMER RACING, où Manfred KREMER qui vient de décéder vaincu par la maladie, est resté jusqu’à la fin un partenaire exclusif.

RIP Manfred

 

Manfred GIET

Photos :Publiracing Agency et Daniel DELIEN

 

PORSCHE KREMER K5 de Rocky AGUSTA, ALMO COPELLI et Xavier POMPIDOU aux 24 Heures du MANS 1998

Stefan BELLOF-1000-KM de SPA 1982- Porsche-Kremer-CK5-© Manfred GIET

Bruno-GIACOMELLI-Le-Mans-1988-Porsche-Kremer-©-Manfred-GIET.

About Author

gilles