DAVID RICHARDS RÉPOND A DANIEL ELENA

 

 

Accusé et attaqué violemment par Daniel Elena désormais ex navigateur de Sébastien Loeb, David Richards, le patron de l’équipe Britannique Prodrive qui aligne les BRX en rallye-raid a tenu à lui répondre courtoisement mais fermement !

David Richards, l’emblématique propriétaire de cette écurie Prodrive qu’il a fondée en 1984, lui-même ancien brillant co-pilote – il a été sacré Champion du monde en 1981 aux côtés du grand rallyman Finlandais Ari Vatanen – s’exprime et fournit donc à son tour ses explications, face aux critiques de Daniel Elena après la décision de ne plus l’associer à Sébastien Loeb en rallye-raid.

 

Daniel ELENA

 

Rappelons certains de propos lâché par le monégasque :

« Loeb-Elena au Dakar cette année avec BRX, avec Prodrive c’était…. de la merde…» 

Avant d’indiquer aussi :

 « Vous avez fait un ‘oignon’, votre voiture n’est pas faite pour gagner. Vous êtes une équipe déstructurée »

Paroles bien dures assurément d’un homme avant tout blessé car si erreur il y a de la part de David Richards, c’est bien de ne pas avoir provoqué et organisé une réunion a trois et ce pour faire le point sur la situation…

Et du coup, de laisser la sale besogne au Champion Alsacien, d’avertir Elena par un simple coup de téléphone, ruinant ainsi 23 ans de partenariat, ponctué tout de même de 79 victoires en mondial WRC et surtout de neuf titres, le record absolu!

Mais difficile de dire que Prodrive n’est pas un Team professionnel…

Qu’on en juge, l’écurie Prodrive avec ses Subaru en WRC  a décroché trois titres de Champion du monde, deux avec les regrettés rallymen Britanniques Colin McRae et Richard Burns et un avec le Norvégien Petter Solberg.

Passé au mondial d’endurance WEC avec Aston Martin, Prodrive a là aussi conquis des succès Internationaux et au Mans, à la pelle ! En veux-tu, en voilà…

Répondant donc aux critiques de Daniel Elena, David Richards, explique sur le site internet DirtFish, tout d’abord:

« Nous avons bien évidemment demandé son avis et consulté Sébastien sur la question du changement de copilote ».

Avant d’indiquer :

« Nous n’aurions pas envisagé cette séparation si nous n’avions pas estimé que Sébastien partagerait nos conclusions car nous connaissons bien évidemment la relation de long terme entre Sébastien et Daniel.»

Et il poursuit :

 « Une décision de cette nature ne se prend évidemment pas à la légère, mais il faut regarder les choses objectivement et parfois prendre des décisions difficiles. Si l’on regarde les résultats et ce qui s’est passé sur la course, le Dakar est en quelque sorte unique, tout a changé ces dernières années. Ce n’est plus l’épreuve qu’elle était en Afrique ou en Amérique du Sud, c’est un défi unique en matière de navigation. Il faut énormément d’expérience et d’entraînement. Nous avons analysé nos performances sur cette édition et nous avons regardé de très près comment nous pourrions progresser. Rien n’a été écarté, ni la performance de la voiture ni celle des pilotes et copilotes ou de chaque membre de notre équipe. Tout changement dans une organisation est difficile et ne doit pas être décidé à la légère. Tout a été fait dans la concertation, avec tout le monde.»

Enfin au sujet des critiques formulées par Elena sur le Hunter BRX, David Richards précise :

« Nous avons obtenu le meilleur résultat d’un nouveau concurrent au Dakar (5éme place avec l’Espagnol Nani Roma, alors que Loeb a été contraint à l’abandon). Nani n’a pas perdu plus de deux heures et demi sur des problèmes mécaniques sur l’ensemble de l’épreuve. Je vous suggère de demander à Nani et Sébastien ce qu’ils pensent de la voiture, plutôt qu’à Daniel. »

Alors maintenant, quid du futur navigateur auprès de Loeb ?

« Nous nous en occupons actuellement. Mais il n’est pas évident de trouver quelqu’un qui ait le profil recherché et le niveau d’expérience indispensable sur ce type d’épreuves. »

A ce jour, une seule certitude avant de retourner au Dakar en janvier 2022, Prodrive l’engagera et l’alignera auparavant au minimum avec l’Hunter BRX, au Rallye du Maroc en octobre.

Et du coup avec un nouveau copilote à ses côtés !

Oui mais qui ?

‘Vas savoir Charles’…

‘That is the question’ comme disent nos voisins anglais.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : TEAM

 

Dakar Evenements Personnalités Rallye-Raid

About Author

gilles